background preloader

Start up/innovation

Facebook Twitter

B2B2C, le Business Model de la Digitalisation. "Le journalisme traditionnel n'est plus adapté à ce que le public recherche sur internet". S’appuyant sur des chiffres de l’“American Society of Newspaper Editors”, le Pew Research Center (PRC, un think tank américain spécialisé dans les tendances aux Etats-Unis et le monde – ndlr) a publié une enquête indiquant que le nombre de journalistes de presse quotidienne traditionnelle aux Etats-Unis avait chuté de 54 000 en 2006 à 38 000 en 2012, soit une baisse de 30%.

"Le journalisme traditionnel n'est plus adapté à ce que le public recherche sur internet"

Concernant la presse magazine, ce n’est guère mieux, avec une baisse de 26% des effectifs au cours des dix dernières années. Sans compter la suppression prochaine de 500 emplois chez l’éditeur Time Inc. prévue cette année. Home. De quoi les Google bus sont-ils le symptôme. Mercredi 22 janvier, les protestations anti-Silicon Valley qui se multiplient depuis le printemps 2013 en Californie ont franchi une nouvelle étape quand plusieurs manifestants s'en sont pris à un salarié de Google, Antholony Levandowski, qui travaille sur le projet de voiture autonome.

De quoi les Google bus sont-ils le symptôme

Les manifestants ont bloqué son domicile et distribué des tracts le dénonçant à ses voisins. Comme l'explique en détail Jérôme Marin de Silicon 2.0 (@jeromemarinsf), qui témoigne que les opposants ont mené une enquête très fouillée et détaillée sur cet employé, tel un rappel des données que Google accumule sur chacun d'entre nous. A Washington, Gattaz «pacsé» avec Montebourg. Monsieur le Président, un hug ?

A Washington, Gattaz «pacsé» avec Montebourg

14h15, San Francisco, US French Tech Hub. A San Francisco, les Français que Hollande va rencontrer sont heureux. Vous voulez peut-être l'acheter, Amazon vous l'a déjà envoyé. Après les drones-livreurs à domicile, l'envoi du colis avant la commande du client.

Vous voulez peut-être l'acheter, Amazon vous l'a déjà envoyé

Décidément, Amazon puise allégrement dans le registre de la science-fiction pour alimenter les conversations. L'empereur américain du commerce électronique a déposé un brevet protégeant un « système de livraison de colis anticipée », comme l'a rapporté le Wall Street Journal dans son édition du 17 janvier. Le nouveau brevet du groupe de Seattle protège un dispositif permettant de « prédire » quels articles vont être achetés par tel client, en fonction de ses habitudes de consommation, de ses achats passés et des visites effectuées sur le site. Des « applis » pour déclarer ses congés et notes de frais. Les « applis » de smartphones ne sont pas restées longtemps à la porte des entreprises.

Des « applis » pour déclarer ses congés et notes de frais

Elles se répandent aujourd'hui sur le marché du travail. Ne serait-ce que pour des usages simples, comme la déclaration des congés. Certaines applications sont conçues par les services informatiques des entreprises, d'autres peuvent être directement téléchargées par les utilisateurs. Face à cette multiplication, de plus en plus de sociétés mettent au point des magasins d'applications internes, auxquels les collaborateurs, voire les clients, fournisseurs ou partenaires peuvent accéder pour télécharger sur leur mobile l'« appli » dont ils ont besoin. GDF Suez a ainsi lancé un magasin d'applications à l'intention de ses employés pour la gestion de ses expatriés.

L'un des avantages de ces applications pour l'entreprise est qu'elles son... Santé : le boom des gadgets connectés. Durant quelques jours, notre open space s'est métamorphosé.

Santé : le boom des gadgets connectés

Il n'était plus question que de calories brûlées, de pas effectués ou de fréquence cardiaque mesurée. L'équipe du supplément « Science & médecine » s'échangeait des bracelets en plastique ou des petits bijoux miniatures éclairés de quelques diodes. Native advertising, la pub en open-bar. Aux Etats-Unis, le native advertising a la cote.

Native advertising, la pub en open-bar

Ce serait même l’un des «buzzwords» de l’année. Si l’expression est intraduisible en français, le concept est assez simple à comprendre : c’est une version moderne et améliorée du publireportage, destinée aux médias en ligne. Ce sont des publicités déguisées en articles et en vidéos, s’insérant le plus discrètement possible sur les sites web. D’où le nom de «native», qui peut se traduire par «originel» : la publicité ne surgit pas au milieu de la page web, elle se glisse de manière plus subtile et vicieuse, reprenant la maquette et le style du média qui lui sert de support comme si c’était du contenu original.

A La Poste, les usagers impriment en 3D. Dynamic Duos: PepsiCo's Indra Nooyi And Mauro Porcini On Design-Led Innovation. Indra Nooyi, CEO Mauro Porcini, Chief Design Officer Nooyi: When I first came to PepsiCo, every time we talked about products for women, people would just put it in a pink bag, or put on a pink label. It was puzzling because if you could take any product and put it in a pink bag and it became appealing to women, that says a lot about women’s intelligence. And I wondered: Is the idea of catering to a certain cohort just about putting the product in an appropriate color or adding a couple of flowers, or a field, or a farm? Second, they said the product they were introducing was for women, but I remember thinking: I can’t imagine eating this product!

Or drinking out of the bottle. And I thought: Whoa! After we got through the economic decline of 2008-2010, we knew we needed an in-house design studio, where designers would work side by side with innovators and marketers to reengineer the DNA of this company. Nooyi: Market growth alone doesn't give you enough tailwind. New York, nouveau creuset à start-up. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Lauer (New York, correspondant) Quelques semaines avant son élection, le 5 novembre 2013, Bill de Blasio, le nouveau maire de New York, avait demandé qu'on lui organise une rencontre avec des entrepreneurs du high-tech new-yorkais pour peaufiner son programme économique.

New York, nouveau creuset à start-up

Au 5e étage du 2 Park Avenue, à Manhattan, Kevin Ryan, l'un des entrepreneurs les plus emblématiques du secteur, avait réuni une poignée de patrons de start-up. « Les 60 personnes présentes dans la pièce représentaient 20 000 emplois, 2 milliards de dollars de masse salariale et la valeur totale de leurs entreprises dépassait 20 milliards », évalue M. Ryan, qui rappelle qu'à titre de comparaison le budget de la ville de New York s'élève à 70 milliards de dollars (52 milliards d'euros). Cette réunion illustre la diversification de l'économie new-yorkaise. M. «Facebook, c'est le réseau social des vieux» Ces start-up qui veulent révolutionner l’agro-alimentaire.

Début septembre, à San Francisco (Californie), lors du TechCrunch Disrupt, une conférence consacrée aux start-up de la Silicon Valley, la société Hampton Creek Foods a fait sensation.

Ces start-up qui veulent révolutionner l’agro-alimentaire

Sur scène, Michael Arrington, le maître de cérémonie, qui s'était montré très critique au début de la conférence, s'est livré à un test à l'aveugle. D'un côté, des cookies fabriqués avec de véritables oeufs. De l'autre, ces mêmes gâteaux fabriqués à partir d'un substitut végétal à base de pois et de sorgho développé par la start-up.