background preloader

ORAL

Facebook Twitter

Musée national de l'histoire de l'immigration. Les étrangers et les événements de l’été 1936 Le restaurant de la famille Scanzaroli s'installe à Montreuil au parc Montreau lors des fêtes communistes de 1936. © Collection René Scanzaroli / Musée de l'Histoire vivante, Montreuil.

Musée national de l'histoire de l'immigration

Les étrangers, soucieux de ne pas déplaire au patronat et aux autorités du pays d’accueil, observaient généralement une grande réserve politique. Mais, en 1936, influencés par l’exemple des travailleurs français, stimulés par l’espoir de faire aboutir leurs revendications, encouragés par l’absence de répression, ils participèrent souvent aux manifestations, aux défilés, aux grèves. Un policier de Nancy mit en valeur le rôle actif des Italiens et des Polonais, nombreux dans la région (Rapport du 22 janvier 1937, Archives départementales de la Meurthe-et-Moselle, 4 M 137). Le Général De Gaulle disait il y a exactement 50 ans, ce que tout le monde feint de découvrir soudain....

« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns.

Le Général De Gaulle disait il y a exactement 50 ans, ce que tout le monde feint de découvrir soudain....

Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. "La France, un pays de race blanche" : le général de Gaulle a-t-il vraiment tenu ces propos ? C'est une habituée des phrases chocs.

"La France, un pays de race blanche" : le général de Gaulle a-t-il vraiment tenu ces propos ?

Samedi 26 septembre, sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché" sur France 2, la députée européenne (Les Républicains) Nadine Morano a de nouveau créé la polémique en déclarant : "Nous sommes un pays judéo-chrétien. Le général de Gaulle le disait, de race blanche, qui accueille des personnes étrangères. " Cela fait plus de vingt ans que cette citation est reprise par l'extrême droite, soulignent Les Inrocks. En 2009, le Front national l'avait même utilisée sur des affiches lors d'une campagne sur l'identité nationale.

SARKOZY. Revolution. CLEMENCEAU. Le dictionnaire de l'Histoire - Girondins et Montagnards - Herodote.net. Les Girondins désignent un groupe parlementaire pendant la Révolution Française ainsi appelé parce que plusieurs de ses membres sont originaires du département de la Gironde.

Le dictionnaire de l'Histoire - Girondins et Montagnards - Herodote.net

Groupés autour de Brissot et Vergniaud, ils sont dans un premier temps, à l'époque de la Législative, plus connus sous le nom de Brissotins. Parmi eux figurent Guadet, Buzot, Condorcet, Pétion, Pache, Louvet, Barbaroux ainsi que Roland de la Platière et son épouse, Manon Philipon. Issus de la bourgeoisie aisée, ils craignent tout à la fois le retour à l'Ancien Régime et les insurrections populaires. Jules Ferry et Clemenceau. Discours de Jules Ferry, le 28 juillet 1885 « Vous nous citez toujours comme exemple, comme type de la politique coloniale que vous aimez et que vous rêvez, l’expédition de M. de Brazza.

Jules Ferry et Clemenceau

. « Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures... Jules Ferry (28 juillet 1885) - Histoire - Grands moments d'éloquence. Jules Ferry (1885) : Les fondements de la politique coloniale (28 juillet 1885) M.

Jules Ferry (28 juillet 1885) - Histoire - Grands moments d'éloquence

Jules Ferry. Messieurs, je suis confus de faire un appel aussi prolongé à l'attention bienveillante de la Chambre, mais je ne crois pas remplir à cette tribune une tâche inutile. Elle est laborieuse pour moi comme pour vous, mais il y a, je crois, quelque intérêt à résumer et à condenser, sous forme d'arguments, les principes, les mobiles, les intérêts divers qui justifient la politique d'expansion coloniale, bien entendu, sage, modérée et ne perdant jamais de vue les grands intérêts continentaux qui sont les premiers intérêts de ce pays.

Jules Ferry, un athée qui se croyait de "race supérieure" Tout pour la France: les propositions choc de Sarkozy sur l'immigration. 008 - III - Le Consulat (A) Jules Ferry versus Georges Clemenceau : de la continuité républicaine ? Pourquoi Jules Ferry, et pas Georges Clémenceau, lui qui a dénoncé le discours du premier sur le "rôle positif de la colonisation" ?

Jules Ferry versus Georges Clemenceau : de la continuité républicaine ?

Le Monde.fr | | Par Salah Guemriche, auteur de "Alger la Blanche, biographies d’une ville", (Perrin) "Dictionnaire des mots français d’origine arabe, (Points-Seuil), 2012 Que n'a-t-on chanté la continuité républicaine, le 8 mai, en voyant Nicolas Sarkozy et François Hollande côte à côte devant la flamme du Soldat inconnu ! Une semaine après, le 15 mai, le nouveau président de la République française délivrait un autre signe symbolique en rendant hommage à la mémoire de Jules Ferry (et de Marie Curie). Pourquoi, donc, et en quoi Jules Ferry constituerait-il un symbole de continuité républicaine ?

La colonisation et le système colonial français entre le milieu du xixe siècle et la fin des années 1930 : quelles caractéristiques ? - Terminale Histoire. Première partie 1.

La colonisation et le système colonial français entre le milieu du xixe siècle et la fin des années 1930 : quelles caractéristiques ? - Terminale Histoire

Dans sa défense de la politique coloniale de la France, devant les députés, en juillet 1885, Jules Ferry développe plusieurs arguments. Le premier est d'ordre économique : la colonisation est l'opportunité de trouver des débouchés pour les produits français. Alors que l'Europe connaît sa seconde phase d'industrialisation, que l'Allemagne et les États-Unis apparaissent de plus en plus comme des puissances industrielles de premier plan, la concurrence entre les pays industriels se fait de plus en plus vive et de nouveaux débouchés sont intéressants.

Quand le XIXe siècle inventait « nos ancêtres les Gaulois » - La Croix. Ina. Jean-Luc Mélenchon et l'immigration. Les positions de Mélenchon sur l'immigration crispent à gauche. Le candidat de la «France insoumise» multiplie les prises de positions inhabituelles pour un cadre de la gauche radicale, et s'oppose notamment à l'installation des réfugiés en France.

Les positions de Mélenchon sur l'immigration crispent à gauche

Désormais émancipé du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon déploie une ligne argumentaire propre, et qui déroge parfois aux positions attendues à la gauche du PS. À l'approche de l'élection présidentielle, et dans un contexte de crise migratoire, ses positions sur l'immigration ont interpellé un certain nombre de ses concurrents à la gauche du PS. Dans le livre «Le choix de l'insoumission» (Seuil) paru jeudi 8 septembre, Jean-Luc Mélenchon précise la position qu'il entend porter.

«Si on ne veut pas que les gens viennent, il vaut mieux qu'ils ne partent pas (...) Jules Ferry sur la colonisation - Réflexions en cours. Nous sommes le 28 juillet 1885.

Jules Ferry sur la colonisation - Réflexions en cours

Alors que l'Assemblée Nationale est écrasée par une forte chaleur, Jules Ferry fait son retour à la tribune. Jusqu'en mars dernier, il était président du conseil et ministre des Affaires étrangères. Aujourd'hui, il va donner un discours sur la colonisation (l'Assemblée débattant initialement du financement de l'envoi de troupes à Madagascar), un long discours de 3 heures 30, si long qu'aucun orateur ne pourra prendre la parole après lui ce jour-ci.