background preloader

Solemma

Facebook Twitter

Solem

DOSSIER FINAL A RELIRE

COLONISATION. MITTERRAND. TPE LEA EMMA SOPHIE PAGES 15 A 30. Immigration : 1990, quand les propositions de la droite ressemblaient à celles du FN. "Bravo, vous avez marqué un point... super.

Immigration : 1990, quand les propositions de la droite ressemblaient à celles du FN

" Alain Juppé rit jaune. La séquence se déroule à la fin de l'émission de l'émission Des paroles et des actes sur France 2, jeudi 2 octobre. Le candidat à la primaire UMP pour l'élection présidentielle de 2017 est alors interrogé par David Pujadas sur des propositions très fermes sur l'immigration émises par la droite en 1990. A cette époque, Alain Juppé est secrétaire général du RPR (l'ancêtre de l'UMP). "Rétrospectivement, je pense que c'était une erreur", se justifie l'ancien Premier ministre, qui admet à demi-mots avoir changé d'avis. Voir la vidéo Le contexte : une riposte au Front national "Fermeture des frontières", "suspension de l'immigration", "réserver certaines prestations sociales aux nationaux", "incompatibilité entre l'islam et nos lois"...

La droite a perdu la présidentielle et les législatives en 1988 et organise sa riposte pour les prochaines échéances électorales. Le débat va se révéler vif. DOSSIER PART2. Introduction aux discours coloniaux - Assimilation ou association. Les nations européennes, et par extension les ex-colonies américaines, même si elles ne disposent pas, avant le XXe siècle, d'un organisme international équivalent à la société des nations, acceptent, bon an mal an, des principes de base qui leur sont communs : l'intangibilité des frontières, les relations diplomatiques, la rationalisation et la gestion des conflits, la citoyenneté des habitants, des lois propres à chaque nation — mais qui tendent de plus en plus sinon à s'uniformiser, du moins à s'apparenter—, un droit également propre à chaque nation, etc.

Introduction aux discours coloniaux - Assimilation ou association

Cet ordre de relations paraît aux Européens l'ordre du monde. Ce droit international rejoint en quelque sorte, au niveau des nations, le droit naturel des personnes. Ils n'en connaissent pas d'autre. On signe des traités, et si ces traités ne sont pas respectés, on envoie une expédition militaire, pour établir de nouveaux traités, plus contraignants que les précédents. L'Europe d'aujourd'hui ne colonise plus. “Le terme colonial d’‘assimilation’ est extrêmement agressif envers les migrants”, Didier Daeninckx.

Assimilation ou intégration ?

“Le terme colonial d’‘assimilation’ est extrêmement agressif envers les migrants”, Didier Daeninckx

A l'heure où le vocabulaire colonial revient hanter le débat politique, Didier Daeninckx publie un livre qui s'attaque au mythe des bienfaits de la colonisation en matière scolaire. L'écrivain nous parle de “L'Ecole des colonies”. Qu'enseignait-on dans les écoles des colonies, en Algérie, en Afrique sub-saharienne, en Asie, aux Antilles, quand l'empire français pesait 11 millions de kilomètres carrés et 48 millions d'habitants ?

Quel était le pourcentage d'enfants indigènes scolarisés ? Que cherchait-on à former : des citoyens, une élite, de bons et loyaux serviteurs ? Dans un livre abondamment illustré de documents de l'époque – manuels scolaires, planches pédagogiques ou photos –, le romancier Didier Daeninckx répond à ces questions de manière très incarnée. Quels étaient les objectifs assignés à l'école dans les colonies ? Très modestes, tous les manuels scolaires que nous avons rassemblés et dépouillés l'attestent. L'indigène a surtout des obligations.

TPE