background preloader

Magmatisme

Facebook Twitter

Christian Nicollet. Dr. Martelat's Home Page. - Afin d'assurer un enseignement d'exellence nous récupérons la taxe d'apprentissage!

Dr. Martelat's Home Page

25% de notre budget formation. GEOL TOPO PlanetT SPIRAL ADE ANUR-UCBL WikiFr UK DicoFr DicoUK1 2 DicoGAlp SGeol.fr - Sur France Culture des émissions intéressantes liées à la "géologie/ressources minérales" -Les diamants 1, 2, 3, -Le Charbon en Allemagne - Les Terres Rares (C. Hocquard BRGM)- Il est gratuit et en développement le microscope virtuel (un truc qui aidera vos révisons de Travaux Pratiques sur les roches)- Deux superbes cahiers bien illustrés du règne minéral sur e.g. les gemmes du Gondwana 148p 25 euros et sur les météorites 84p 14 euros.- Des videos impressionnantes...de quoi éveiller l'intéret des étudiants. - LES ERNEST ENSPARIS Des conf courtes et efficaces de 13 min.

Le bel avenir du pétrole, quelques conséquences. Un peu comparable et très variée les TED conf pas mal de choses sur les futures campagnes planétaires par ex. Il ne faut pas confondre granite et granite. Jean-François Moyen Laboratoire de Transferts Lithosphériques, Univ.

Il ne faut pas confondre granite et granite

Jean Monnet - Saint-Étienne Olivier Dequincey ENS Lyon / DGESCO Résumé Les granites : classification, chimie, minéralogie, processus pétrogénétiques, contexte géodynamique et exemples français. Par définition, les granites sont des roches plutoniques riches en quartz, qui comportent plus de feldspath alcalin que de plagioclase. Au-delà de cette définition simple, le groupe des granitoïdes comporte une grande variété de roches. De très (trop ?) Alumineux, peralumineux, etc : le lien entre la chimie et la minéralogie Un des éléments clefs de toute classification des granites est la nature « peralumineuse », « métalumineuse » ou « peralcaline » des magmas. L'observation centrale est que la formule d'un feldspath est (K,Na)AlSi3O8 pour un feldspath alcalin (ou un plagioclase sodique); CaAl2Si2O8 pour un plagioclase calcique.

À l'inverse, si il y a un « déficit » d'aluminium, on peut être dans l'un des deux (sous-)cas suivants. La Fusion d'un Solide Ternaire. Fusion d'un mélange ternaire Le diagramme représentant la fusion d'un mélange de 3 minéraux A, B et C est la combinaison des 3 diagrammes binaires A-B, B-C et C-A.

La Fusion d'un Solide Ternaire

Chacun montre un eutectique binaire, point le plus "froid" de la courbe liquidus. L'intervention du 3ème minéral transforme ces points eutectiques binaires en lignes cotectiques. Le long de ces lignes, la température diminue vers l'intérieur du triangle (dans le sens des flèches). Les 3 cotectiques se rejoignent au point le plus "bas" du diagramme, l'eutectique ternaire où intervient la réaction de fusion : A + B + C = Liquide. Pour travailler sur un tel diagramme, on ferra une projection sur le triangle A-B-C. Les lignes pointillés sont des courbes isothermes. Magmatisme - La Fusion d'un Solide Binaire. Fusion d'un mélange binaire Clinopyroxène - Plagioclase La roche R1 contient 67% de plagioclase et 33% de clinopyroxène.

Magmatisme - La Fusion d'un Solide Binaire

Pour simplifier, celle-ci est représentée dans un diagramme par les pôles purs (respectivement calcique et magnésien) de ces minéraux. R1 est réchauffée. Lorsqu'elle atteint la température du solidus, aux environs de 1275°C,, elle commence à fondre, selon la réaction eutectique : Di + An = Liq. et ceci dans la proportion 40%An et 60% Di. Le liquide eutectique formé a une composition différente de R1 et sera le même quelle que soit la composition de la roche. Universit Rennes1: tude du Complexe granitique de Ploumanac'h. Vade-mecum sur l'origine des granites. Pierre Thomas Laboratoire de Sciences de la Terre, ENS de Lyon Résumé Les bases pour comprendre l'origine et la mise en place des granites.

Vade-mecum sur l'origine des granites

Pendant plusieurs semaines, la rubrique l'image de la semaine sera consacrée aux granites. Le terme granite devra être pris dans son sens le plus large, on parle souvent de granitoïdes, c'est-à-dire dans le sens de roches grenues à quartz résultant de la cristallisation en profondeur de magmas acides (riches en silice) ou intermédiaires. Cette série d'images de la semaine n'a pas pour but de faire un cours complet sur l'origine des granites, sur leur variété pétrographique, sur la théorie de la fusion partielle, sur le contexte géodynamique de cette fusion partielle, sur la mise en place des plutons … mais de montrer des images d'affleurements réels permettant d'illustrer certaines de ces notions.

Granites d'origine mantellique Ces granites sont parfois dits « granites M » (M comme Manteau).