background preloader

La mixité

Facebook Twitter

Outils égalité filles-garçons. Le site internet des « Outils pour l'égalité entre les filles et les garçons » à l'école a pour objectif de rappeler les grands enjeux de la transmission, à l'école et par l'école, d'une culture de l'égalité entre les filles et les garçons, entre les femmes et les hommes. Il est conçu selon une approche transversale qui engage l'ensemble des disciplines enseignées et les actions éducatives qui les accompagnent.

Lire la suite Dans chaque académie, une personne est nommée par la rectrice ou le recteur comme chargé-e de mission égalité filles-garçon. Sa mission est de mettre en œuvre, en relation avec la Mission nationale « Prévention des discriminations et égalité filles-garçons », la convention interministérielle avec les personnels de l'éducation nationale, d'une part et les partenaires locaux (associations, entreprises, autres services de l'État), d’autre part. Trouvez votre référent académique. Égalité filles-garçons - Les enjeux de l'égalité filles-garçons. Une obligation légale.

Égalité filles-garçons - Les enjeux de l'égalité filles-garçons

Plan d'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école. L'évaluation par l'inspection générale de l'éducation nationale du programme pionnier, les "ABCD de l'égalité", mis en place dans 10 académies en 2013-2014 a été remise au ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Plan d'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école

Elle préconise non seulement de ne pas renoncer mais d'amplifier l'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école parce que l'égalité est une valeur essentielle de la République. Cette évaluation est globalement positive. Les formations à l'égalité dispensées aux enseignants sont un point fort et un levier de progrès : elles ont donné satisfaction et permettent aux enseignants de prendre conscience de leurs gestes professionnels et de modifier leurs pratiques professionnelles pour donner les mêmes droits, les mêmes chances, aux filles et aux garçons, de réussir à l'école. 1.

Avril-juin 2010 La mixité scolaire : une thématique (encore) d’actualité ? La mixité sexuée à l’école fait partie des questions vives qui suscitent débats et polémiques dans les sphères politiques, les milieux pédagogiques et les publications de recherche.

avril-juin 2010 La mixité scolaire : une thématique (encore) d’actualité ?

Relayées par les médias, ces controverses remettent sur le devant de la scène une question qui semblait pourtant réglée de longue date, la mixité étant obligatoire dans toutes les filières de l’enseignement français depuis 1975 et s’imposant a priori comme une évidence dans tous les pays qui ont inscrit l’égalité homme/femme au rang de leurs principes.

Cependant certaines études ont montré le renforcement des stéréotypes de sexe dans les groupes mixtes, où les modèles de genres sont plus contrastés, avec pour effet la diminution des performances scolaires — des garçons dans les matières dites « féminines » et des filles dans les matières dites « masculines » —, ainsi que, pour ces dernières, une détérioration de l’estime de soi. Rogers Rebecca (dir.). La mixité dans l’éducation : enjeux passés et présents. 1Considérée depuis les années 1960 comme une évidence des sociétés modernes et démocratiques et comme le signe d’une égalité des sexes enfin réalisée, la mixité scolaire a été questionnée plus tardivement que la démocratisation de l’école, analysée comme incomplète dans ses formes et ses effets.

Rogers Rebecca (dir.). La mixité dans l’éducation : enjeux passés et présents

Depuis une vingtaine d’années, des sociologues comme Nicole Mosconi qui conclut l’ouvrage, ou des psychologues qui réfléchissent aux catégories de sexe, ont déconstruit la neutralité supposée du système scolaire. 1 CLIO : histoire, femmes et sociétés, 2003, n° 18 : « Coéducation et mixité », sous la direction d (...) 2Faut-il alors remettre en cause la mixité dans l’éducation ?

Ou admettre qu’elle est insuffisante à produire de l’égalité ? 3Quatre parties structurent l’ensemble. 5Sauf exception polémique, la mixité n’est pas remise en cause en France. La mixité dans les cours d’EPS d’un collège en ZEP : entre distance et rapprochement des sexes. 1 Dans cette perspective, les résistances à la mixité entre élèves, qui perdurent jusqu’à la fin des (...) 1La problématique de la mixité à l’école n’est pas une question nouvelle.

La mixité dans les cours d’EPS d’un collège en ZEP : entre distance et rapprochement des sexes

Les sociologues de l’éducation s’intéressent dès la fin des années 1980 à la « variable sexe » lorsqu’ils constatent que la réussite scolaire des filles rattrape puis dépasse celle des garçons, tant dans l’enseignement secondaire que dans le supérieur, bien que le succès scolaire des filles ne se traduise pas en termes d’orientation et d’insertion professionnelle (Duru-Bellat, Kieffer & Marry, 2001). En EPS, le débat sur la mixité se généralise à la fin des années 1960. En tant que matière scolaire travaillant explicitement sur le corps, la co-présence des filles et des garçons ne va pas de soi.

Dans les activités physiques, la confrontation des corps soulève en effet la question des différences sexuées, voire celle du désir sexuel1 (Louveau & Davisse, 1998). Genre, interactions et socialisation. La mixité à l’école : filles et garçons.