background preloader

Les moins

Facebook Twitter

Pollution de l'eau par les médicaments. Fiche technique : Guide pour avoir de l'eau potable durant une inondation. 3 - Comment traiter l'eau pour la rendre aussi potable que possible ?

Fiche technique : Guide pour avoir de l'eau potable durant une inondation

Si vous ne pouvez pas faire bouillir votre eau, vous devez utiliser le traitement de l'eau de boisson par le soleil. Rappelez-vous que la meilleure méthode consiste à faire bouillir l'eau et que le traitement solaire ne doit être utilisé qu'en cas d'urgence si il n'est pas possible de faire autrement. Ci-dessous les méthodes de traitement solaire sont expliquées. Comment traiter l'eau grâce au soleil (désinfection solaire de l'eau) ?

C'est une méthode simple qui doit être utilisée si l'on ne peut pas faire bouillir l'eau. Attention à avoir assez de bouteilles pour traiter l'eau de toute la famille. Rendre l'eau claire L'eau peut être considérée comme claire lorsque vous pouvez voir le fond à travers une bouteille de 2 litres pleine en regardant du haut vers le bas. Si l'eau n'est toujours pas claire, vous devez fabriquer une filtre. L'utilisation d'un filtre semble donner beaucoup de travail. La liste des 419 communes distribuant de l'eau non conforme. Carte_des_derogations_en_france. La carte des dérogations aux normes de qualité de l’eau potable en. À partir des données fournies par le Ministère chargé de la santé - ARS - SISE Eaux datées de septembre 2012, le site www.prixdeleau.fr présente l’ensemble des dérogations en cours.

La carte des dérogations aux normes de qualité de l’eau potable en

Celles-ci sont accordées pour trois ans par les préfets, et parfois renouvelées jusqu’à deux fois. Plus d’un millier de dérogations étaient ainsi recensées à l’automne 2012. France Libertés et 60 miliions de consommateurs appellent les particuliers à interroger leurs élus sur d’éventuelles dérogations en cours et à faire remonter l’information sur le site collaboratif www.prixdeleau.fr Télécharger le communiqué de presse du 17 janvier 2013. 10% de nos bouteilles d’eau minérales contiendraient des pesticides. C’est une étude réalisée par le magazine 60 Millions de consommateurs et la fondation France Libertés qui a permis la découverte de pesticides et de médicaments dans nos bouteilles d’eau… L’étude scientifique a porté sur 47 bouteilles d’eau, trois bonbonnes et plus d’une dizaine d’échantillons d’eau du robinet de trois départements.

10% de nos bouteilles d’eau minérales contiendraient des pesticides

Parmi ces échantillons, on retrouve des traces de pesticides et de résidus de médicaments dans 10 bouteilles et dans l’eau du robinet ! En regardant l’étude de plus près, on trouve les noms des différents composants qui polluent notre eau, de l’atrazine qui est un désherbant, et des médicaments contre le cancer du sein (du tamoxifène)… Cependant l’association relativise cette découverte : « Dans tous les cas, il ne s’agit que de traces qui ne remettent pas en cause la potabilité de l’eau. Mais elles révèlent à quel point notre environnement peut être contaminé« . Gare à la pollution des océans, nous dit l’ONU.

Ce phoque s'est trouvé un collier original mais qui va le handicaper pendant la chasse aux poissons.

Gare à la pollution des océans, nous dit l’ONU

Ces mammifères sont des victimes régulières des filets de pêche perdus. Moins dangereuse, cette parure de plastique finira par se déchirer et se détacher. Mais elle se transformera en minuscules particules qui pourront être ingérées par de multiples organismes. © British Antartic Survey Gare à la pollution des océans, nous dit l’ONU - 3 Photos C’est un plaidoyer pour une « transition vers une économie verte » qui figure dans le rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement, publié en février, et que l’on peut lire dans sa version en anglais, UNEP Yearbook 2011.

Le rapport insiste aussi sur deux maux qui affectent aujourd’hui l’océan : l’accumulation de débris de matières plastiques et le largage dans la mer des composés phosphorés servant d’engrais pour l’agriculture. Répartition, obtenue par modélisation, des déchets de plastiques dix ans après leur dépôt dans l'océan. On pêche trop dans les grands fonds.

La lingue bleue se pêche depuis les années 1970 et représente aujourd'hui le plus fort tonnage de la pêche profonde mondiale. © Ifremer On pêche trop dans les grands fonds - 2 Photos Partez à la découverte de la vie dans les abysses De l’après-guerre aux années 1970, la pêche mondiale ramenait chaque année un peu plus de poissons, grâce à la modernisation des navires mais aussi à l’augmentation de « l’effort de pêche », c’est-à-dire la quantité de bateaux, leur tonnage et le nombre de jours passés en mer.

On pêche trop dans les grands fonds

Mais à partir de cette époque, quand les prises ont atteint les 60 millions de tonnes par an, la courbe ascendante a commencé à fléchir. Depuis les années 1990, la pêche mondiale stagne, se stabilisant entre 90 et 95 millions de tonnes. Visiblement, l’écosystème marin de la planète peine à suivre la demande des Homo sapiens. Alors où trouver davantage de poissons ? L'empereur, ou hoplostèthe orange, un poisson des grands fonds, vivant jusqu'à 2.000 mètres.

Une activité peu durable.