background preloader

Soins personnes âgées

Facebook Twitter

Alzheimer : la découverte 2015. Côté EHPAD. Différences entre perte d'autonomie et dépendance ! Du nouveau dans les dispositifs d’aide aux personnes âgées. La loi sur l’adaptation de la société au vieillissement, entrée en vigueur le 1er janvier, renforce certaines aides destinées aux personnes en perte d’autonomie et aux proches qui les soutiennent. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Pauline Janicot A côté des aides aux personnes âgées, plusieurs dispositifs spécifiques existent pour les personnes souffrant de perte d’auto­nomie. La loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015 renforce certaines d’entre elles. Pour les personnes âgées L’APA : L’allocation personnalisée d’autonomie, versée par les départements, permet aux personnes dépendantes de plus de 60 ans de financer les aides dont elles ont besoin pour accomplir les actes de la vie quotidienne.

Près de 1,2 million de personnes en bénéficient, dont 60 % vivent à leur domicile. Dès le 1er mars, les plafonds mensuels de cette allocation vont être augmentés de 18 % à 30 % (selon le degré de dépendance) pour les personnes vivant chez elles. Doloplus. Echelle Doloplus.

Alimentation

Rhône-Alpes - Observatoire National de la Fin de Vie (ONFV) Sosfindevie. Le site sosfindevie.org est né d'un groupe de soignants et de soignés désireux de favoriser ensemble les repères de la confiance autour des personnes en fin de vie. Ils ont choisi de développer, par Internet, un service de référence pour toutes les questions liées à la fin de la vie : témoignages, conseils, adresses et liens utiles, aide personnalisée… Pour animer le site sosfindevie.org et apporter à ses visiteurs les réponses personnalisées à leurs questions, sont mobilisés des experts dans différentes disciplines (soins palliatifs ou curatifs, juristes, psychologues…). Le coordonnateur du site est le docteur Xavier Mirabel, cancérologue et formateur en soins palliatifs. sosfindevie.org n'entend se substituer ni aux équipes soignantes, ni aux familles, ni surtout aux personnes malades ou en fin de vie, mais apporter à chacun des éclairages qui l'aideront à instaurer un vrai dialogue et à trouver les meilleures solutions.

§. Le site de référence des escarres. Test Alzheimer. Les tests psychologiques gratuits en ligne présentés ici (aucune inscription requise) ont été développés dans un contexte de recherche en psychologie ou en psychiatrie, ou sont basés sur les critères diagnostiques de conditions de santé mentale. Ils sont souvent associés à des modèles en psychologie que vous pourrez prendre intérêt à découvrir.

Ces tests sont présentés dans le but d'informer et de favoriser la réflexion et la connaissance de soi et non pas comme outils diagnostiques. Tests récents Avez-vous une personnalité proactive ? Ce test, l'Échelle de personnalité proactive, évalue la disposition à prendre des initiatives pour améliorer ses conditions de vie et atteindre des buts. Grands classiques populaires Quels sont vos grands traits de personnalité ? Ce test de personnalité, l'Inventaire des 5 grands facteurs de personnalité (les « Big Five ») évalue 5 grands traits qui constituent « un modèle de ce que les gens veulent savoir les uns des autres ».

Amour et couple Anxiété (angoisse) Test Questionnaire Alzheimer. Ce test, le Questionnaire Alzheimer ("Alzheimer's Questionnaire"), a été publié par le neurologue américain Marwan Sabbagh et ses collègues en 2010 (1). Il représente l'avancement scientifique actuel pour le dépistage de la maladie d'Alzheimer et du déficit cognitif léger. Il est beaucoup plus récent que ce que vous pouvez trouver actuellement sur les sites francophones de santé et d'associations. Dans une étude pilote menée avec près de 200 personnes, le test, administré par des professionnels, permettait d'identifier les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer dans 98% des cas et d'un déficit cognitif léger (ou trouble cognitif léger) de type amnésique dans 86% des cas. Les personnes qui présentent un déficit cognitif léger, caractérisé par une perte de perte de mémoire plus importante que la perte normale liée à l'âge, ont un risque accru de développer la maladie d'Alzheimer au cours des prochaines années.

Mais elles ne la développent pas toutes. Un test cognitif pour différencier la maladie d'Alzheimer d'autres démences. Un patient présente des troubles de la mémoire ? Il y a de grandes chances pour que le médecin diagnostique rapidement la maladie d'Alzheimer. Or dans certains cas, il fait erreur : le patient est atteint de démence frontotemporale, une maladie qui représente 20 % des cas de démences dégénératives (près d'un tiers des cas concerne les moins de 65 ans).

Une méprise liée au fait que la démence frontotemporale se présente sous 3 formes cliniques et seule la plus fréquente - dite à variante frontale ou comportementale - provoque des troubles de la mémoire. Mais cette forme clinique demande une prise en charge médicale et psychosociale bien spécifique, car contrairement à la maladie d'Alzheimer, elle se caractérise par des troubles de la personnalité et une perturbation du sens des valeurs sociales. 85 à 94 % de bons diagnostics Ils ont soumis ces tests à 96 patients atteints d'une des deux maladies.

Marie de Hennezel | toSlog. Qu’est-ce que la méthodologie de soins Gineste-Marescotti®, dite “Humanitude” ? La plupart des soignants travaillant en gériatrie ont un jour été confronté à des personnes démentes présentant des troubles du comportement : cris, insultes, griffures, pincements…. La fréquence de ces troubles tend à augmenter lors des soins, et en particulier des toilettes, qui sont souvent, du fait de la démence, mal interprétés et vécus par la personne malade comme une intrusion. Mais ce que les soignants peuvent interpréter comme des gestes agressifs ne sont, bien souvent, que des gestes défensifs. En effet, la personne peut ne plus savoir où elle se trouve, ne pas reconnaitre le soignant, et ne pas comprendre ce qu’il vient lui faire. Ses réactions ne sont qu’une réponse à une mauvaise interprétation de la situation, et sont liées aux troubles cognitifs qui rendent les personnes démentes particulièrement sensibles aux éléments para-verbaux (l’intonation de la voix par exemple) et non-verbaux de la relation (comme l’attitude du soignant et sa manière de toucher la personne).

Catalogue formations igm restauration individuel. Philosophie de soin de l’Humanitude® et Méthodologie de soin Gineste-Marescotti ® - Les responsables du réseau IGM. Yves GINESTE est directeur de formation du Centre de Communication et d'Etudes Corporelles (CEC France), organisme de formation continue spécialisé dans les domaines du soin.

Il enseigne depuis plus de 35 ans en situation réelle de soins, la « philosophie de l'humanitude® » et la « méthodologie de soins Gineste-Marescotti® », conçues avec Rosette Marescotti. Il dirige également la formation d'instructeurs et de formateurs en « méthodologie » en Europe. Créateur de la manutention relationnelle®, spécialiste des communications non-verbales, co-auteur avec Rosette Marescotti de la Capture Sensorielle®, méthode de pacification des CAP. Conseiller-expert auprès d'IGM-Canada dans la gestion des CAP, Yves Gineste est également conférencier international. Il a été mandaté en 2005 par l'Association des Hôpitaux du Québec (AHQ) pour présenter cette méthodologie dans tous les établissements de soins du Québec.

Yann CHARDRON, responsable d'IGM Grand Ouest, est formateur depuis 15 ans. Rapport-onfv-fin-de-vie-2012-02- Enquête nationale "Equipes Mobiles de Soins Palliatifs": résultats région par région - Observatoire National de la Fin de Vie (ONFV) Des mots contre le tabou de l'amour et du sexe en maison de retraite. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Manon Gauthier-Faure Dans sa chambre de la maison de retraite Jacques-Brel à Guipavas (Finistère), Marcelle Plougoulm couve Jean-Noël Michel des yeux.

Voilà trois ans qu'ils vivent leur histoire d'amour entre les murs de cette résidence moderne entourée de jardins partagés, après s'être rencontrés dans un autre établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). "C'est très fusionnel entre nous. Si nous n'étions pas là l'un pour l'autre, on deviendrait fous", témoigne Marcelle. Le couple ne dort pas ensemble, mais occupe deux chambres contiguës et se retrouve souvent dans celle de Marcelle, décorée à son goût. Les liaisons amoureuses et la sexualité restent des sujets tabous en maison de retraite.

Le personnel médical, mais aussi les résidents et les familles sont invités à échanger lors de groupes de parole et de colloques. Corinne, aide-soignante à la résidence de Ker Laouena, juge l'initiative bénéfique. Pour M. Les centenaires ne seraient pas plus vertueux concernant l'alimentation, l'exercice, le tabac et l'alcool. Les personnes qui vivent jusqu'à 95 ans et plus ne seraient pas plus vertueuses que les autres concernant l'alimentation, l'activité physique, le tabac et l'alcool, selon une étude publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society. La longévité serait davantage liée aux gènes et à l'hérédité qu'aux modes de vie. Nir Barzilai de l'Université Yeshiva (New York) et ses collègues ont mené cette étude avec 477 juifs ashkénazes, âgés de 95 à 122 ans et vivant de façon autonome.

Cette population a été choisie car elle est plus uniforme que d'autres génétiquement. Environ 75% étaient des femmes. Ils étaient comparés avec 3.164 personnes d'origines différentes nées à la même époque. Les centenaires avaient des modes de vie à peu près similaires à la moyenne de la population. Une différence était les taux d'obésité: 4,5% des centenaires chez les hommes étaient obèses comparativement à 12% dans la population générale et 9,6% des femmes centenaires étaient obèses comparativement à 16%. Au procès Bonnemaison, les certitudes de Bernard Kouchner, l’humilité de Michèle Delaunay.

Tous deux sont médecins et anciens ministres et leurs fonctions gouvernementales les ont amenés à s'intéresser à la problématique de la fin de vie. Bernard Kouchner, ministre de la santé dans le gouvernement de Lionel Jospin, avec la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des personnes âgées et de la dépendance dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, qui a porté la loi de programmation sur la dépendance. L'un et l'autre ont été cités, vendredi 20 juin, en qualité de "grand témoin" à la barre de la cour d'assises qui juge l'ancien urgentiste Nicolas Bonnemaison. Le premier a beaucoup de certitudes, la seconde autant d'humilité.

Bernard Kouchner parle beaucoup de lui - le French doctor, l'ingérence humanitaire, son amitié avec l'abbé Pierre - Michèle Delaunay se nourrit des autres - "Qui suis-je pour juger? ". "C'est ce que j'appelle la parabole des trois résidents. . - Oui. Initiatives, Pas assez de contes au centre de gérontologie Sud à Grenoble ! Participez au financement de cet atelier via ULULE. Pour développer la présence de Thierry Richard, conteur professionnel auprès de personnes âgées hospitalisées en Centre de soins de longue durée du CHU de Grenoble, un financement participatif a été créé via le site ulule.

Depuis 4 ans, Thierry Richard, conteur professionnel, rencontre des personnes âgées hospitalisées dans le Centre de soins de longue durée pour personnes âgées du CHU de Grenoble, le CGS (Centre de gérontologie sud). Cette structure, ouverte en 2004, accueille 124 personnes réparties comme suit : 14 en UHR, 15 en UPG et 95 en USLD. Il a été décidé, pour des raisons internes, que Thierry Richard, ne se rendrait qu’épisodiquement dans les unités UHR et UPG. Ses prestations se tournent donc essentiellement vers les 95 autres personnes. La plupart d'entre elles ne sortent plus de leur chambre, voire même de leur lit et leurs proches viennent les voir aussi souvent que possible. Comment pouvez-vous agir ? A quoi vont servir vos dons ? Nos services AgeVillage :