background preloader

MÉNOPAUSE

Facebook Twitter

Conseils simples pour mincir après la ménopause : comment maigrir et perdre les kilos superflus sans faire d’erreurs pour sa santé. Conseils simples pour mincir après la ménopause : comment maigrir et perdre les kilos superflus sans faire d’erreurs pour sa santé Il est inscrit dans notre culture médicale et sociale qu’après la ménopause obligatoirement la femme va prendre du poids ; inscrit à un tel point que ce serait normal donc il n’y aurait pas à lutter contre le surpoids ; et s’il y avait des conseils judicieux pour éviter de prendre du poids après la ménopause et pour perdre des kilos superflus souvent localisés au niveau des hanches et du ventre ?

conseils simples pour mincir après la ménopause : comment maigrir et perdre les kilos superflus sans faire d’erreurs pour sa santé

Voici quelques conseils et astuces pour mincir et retrouver une silhouette plus tonique … Oui bien sûr il existe un contexte hormonal qui favorise le surpoids ; mais en même temps la femme va moins bouger, persuadée aussi qu’à partir d’un certain âge le sport c’est pour les autres. Et puis prendre du poids pour prendre du poids, autant observer une moindre vigilance sur l’alimentation … LA NUTRITION: on va faire simple, inutile de lire 3 bouquins de 500 pages.

Quel rôle pour l’alimentation à l’arrivée de la ménopause ? Etape importante dans la vie d’une femme, la ménopause survient aux alentours de 50 ans en moyenne et se manifeste par la fin des règles et l’apparition de symptômes plus ou moins spécifiques.

Quel rôle pour l’alimentation à l’arrivée de la ménopause ?

En réponse à l’arrivée de ces derniers, qui peuvent être incommodants, et pour limiter les risques de développer certaines maladies liées à l’âge, l’alimentation se révèle être un allié du quotidien. Des symptômes difficiles à supporter. 9 plantes et autres aliments à consommer pendant la ménopause. Octobre correspond à la période automnale de l’année.

9 plantes et autres aliments à consommer pendant la ménopause

La ménopause correspond à la période automnale de la vie féminine… Pour aborder sereinement cette période, il est sans doute nécessaire de bien connaître et de bien comprendre les quatre saisons féminines. Quel est le besoin en calories par jour à la ménopause? Conseils simples pour mincir après la ménopause : comment maigrir et perdre les kilos superflus sans faire d’erreurs pour sa santé. Quelles solutions naturelles pendant la ménopause. La ménopause et les plantes sédatives.

La phytothérapie peut être d’un grand secours en combinant les plantes phyto-oestrogènes et celles qui s’adressent plus particulièrement aux troubles du sommeil.

La ménopause et les plantes sédatives

Les plantes sédatives Le millepertuis, Hypericum perforatum Des études ont montré que cette plante, surnommée “Prozac naturel”, pouvait traiter les dépressions légères et modérées d’une façon aussi efficace que les antidépresseurs et qu’elle était mieux tolérée, les effets secondaires en moins. Le traitement s’étale sur plusieurs semaines (de 4 à 6 environ) et une dizaine de jours sont nécessaires avant d’en ressentir les premiers bénéfices, en particulier sur le sommeil.

Le millepertuis et le soleil ne font pas bon ménage. Capsules huileuses : de 4 à 6 capsules par jour. Tisane : verser un quart de litre d’eau bouillante sur 2 cuillères à soupe de sommités de millepertuis séchées et finement coupées (ou 1 cuillère à café de sommités par tasse). L’aubépine, ménopause. Fleur d'aubépine ©Secrets de plantes Avant de vous exercer au défi proposé, faite prendre un sédatif à votre interlocuteur si vous ne voulez pas vous exposer à une grosse colère.

L’aubépine, ménopause

Sédatif: qui apaise la surexcitation ou la douleur d’un organe. Toute substance qui ralentit la fonction d’un organe est sédative, on peut parler de sédatif de la douleur, de sédatif de spasmes mais aussi de sédatifs neurologiques qui endorment la conscience. SOUCI calendula règles douloureuses ménopause. Règles difficiles & troubles de la ménopause. La ménopause et l’oligothérapie. Si la présence des oligo-éléments dans l’organisme est infinitésimale, elle est essentielle à son bon fonctionnement.Véritables auxiliaires de santé, ils soignent efficacement de nombreux maux de la ménopause : osteoporose, bouffee de chaleur, libido, depression, fatigue, trouble du sommeil... menopause et depression Ils se présentent sous forme d’ampoules ou de granules.

La ménopause et l’oligothérapie

Les principaux oligo-éléments Le lithium : son action neurosédative fait de lui un anti-déprime contre l'anxiété, les troubles du sommeil, la dépression et en plus n'est pas toxique. A prendre également en cas de problème de libido. Le cuivre : le corps n’en contient qu’un gramme mais il est essentiel, il intervient dans tout l’organisme. Les acides aminés et leurs vertus bénéfiques pour la ménopause. Le climatère, mieux connu sous le nom de ménopause, n'est pas une maladie : c'est une étape naturelle dans la vie de chaque femme.

Les acides aminés et leurs vertus bénéfiques pour la ménopause

Guide santé : Fiche prévention santé, Femme 40-49 ans, e-sante.fr - Santé de la femme. Vous avez la quarantaine, et un bel âge, celui de la maturité !

Guide santé : Fiche prévention santé, Femme 40-49 ans, e-sante.fr - Santé de la femme

Mais attention, après 40 ans, il est primoridal de veiller un peu plus à sa santé, car nos organes ne sont plus aussi jeunes qu'il y paraît ! Quels sont les points essentiels de prévention santé pour une femlme âgée de 40 à 49 ans ? Le docteur Philippe Presles, rédacteur en chef d'e-sante.fr vous conseille. Après 40 ans, le dépistage des cancers est vraiment important Les dépistages ont pour objectif de faire des diagnostics précoces des principaux cancers autorisant 100% de guérison dans la grande majorité des cas. 1. Bien vivre sa ménopause - Soigner. La ménopause, période inévitable de la vie d’une femme, s’accompagne parfois de désagréments, difficile à vivre au quotidien.

Bien vivre sa ménopause - Soigner

La puissance et la subtilité des huiles essentielles aident à réharmoniser l’univers hormonal féminin dès le début des symptômes. Bien-être exclusivement féminin Propriétés Tonique physique et psychique, hormone-like (œstrogénique et légèrement progestéronique), stimulation des fonctions reproductrices chez la jeune femme. HECT* de cèdre de l’Atlas (Cedrus atlanticus) : 2 mlHECT de sauge sclarée (Salvia sclarea) : 2 mlHECT de coriandre semence (Coriandrum sativum) : 2 mlHECT de patchouli (Pogostemon cablin) : 2 mlHECT de thym à sarriette (Thymus satureiodes) : 2 mlHuile végétale de noyau abricot : QSP 15 ml HECT* : huile essentielle chémotypée.

Indications : Préménopause, bouffées de chaleur, accompagnement des traitements hormonaux de substitution. Déséquilibre hormonal et dépression - Santé mentale. Les symptômes racontent l’histoire des déséquilibres hormonaux.

Déséquilibre hormonal et dépression - Santé mentale

Maladies, Périménopause et ménopause : éliminez symptômes et risques. La ménopause, qui survient vers 45-50 ans, s’annonce toujours par une période de 2 à 7 ans qui précède l’arrêt de l’ovulation, c’est la périménopause. C’est à ce moment qu’apparaissent les symptômes incommodants : bouffées de chaleur, perturbations du sommeil, sautes d’humeur. Les bouffées de chaleur et sueurs nocturnes, qui touchent 50 à 80 % des femmes, sont généralement ressenties à l’abdomen ou au thorax puis montent au cou et au visage. La perturbation du sommeil est liée à une sudation importante. Les problèmes de sommeil sont un motif de plainte très fréquent. L’irritabilité, la tendance à pleurer plus souvent, les changements d’humeur, l’anxiété sont également des désagréments fréquemment rapportés.

Ménopause. Quelles sont les causes de la sècheresse vaginale? La ménopause, les modifications hormonales et enfin la grossesse en sont les principales causes. D'autres causes sont possibles: facteurs psychologiques, les infections vaginales, le stress, certains médicaments, mais aussi le tabac, l'alcool ou une toilette intime inadaptée qui peuvent influer sur la l'humidification. Gillian Anderson veut briser le tabou de la ménopause. Pendant des années, Gillian Anderson a chassé des phénomènes paranormaux dans la série "X-Files", avant de s'attaquer aux tueurs psychopathes dans "Hannibal" et "The Fall".

Aujourd'hui, la quadra fait face à un phénomène beaucoup moins étrange mais tout aussi effrayant : la périménopause. Actuellement en promo pour la sortie de son livre "We : A Manifesto for Women Everywhere", co-écrit avec la journaliste Jennifer Nadel, Gillian Anderson est revenue, sans tabou, des effets sur son corps de cette ménopause précoce, dans un entretien au site Lennyletter.com, de la réalisatrice Lena Dunham.

Gillian Anderson raconte qu’elle n’était âgée que d’une trentaine d’années, lorsqu'un naturopathe l'a alerté des premiers signes montrant une pré-ménopause certaine. Insouciante, l'actrice a alors fermé les yeux sur un phénomène qu'elle pensait réservé aux femmes plus âgées. Mais, il y a deux ans, l’actrice dit se souvenir avoir été "submergée sans réellement comprendre" ce qui lui arrivait : Le danger des hormones de synthèse. La pilule et le traitement substitutif hormonal font subir une sorte de court-circuit au fonctionnement naturel du système glandulaire. Le métabolisme accuse alors des modifications importantes et sans doute irréversibles. Hormones végétales: ne laissons pas dire n’importe quoi !

Interview du Dr. Les hormones bio-identiques à la ménopause: les réponses de la Dre Sylvie Demers. Prendre des hormones ou pas? Chère Josette, Premières règles et ménopause tardives reliées à l'espérance de vie. L'âge des premières règles et celui de la ménopause influent sur l'espérance de vie, mais pas de manière simple. © Susan Chiang, Istock.com.