background preloader

France

Facebook Twitter

CNIL. La France espionnée avec ses propres moyens. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jacques Follorou Les Français espionnés avec des moyens techniques qu’ils auraient eux-mêmes fournis… c’est un raccourci qui fera peut-être sourire, mais il permet d’entrevoir les paradoxes et les entrelacs d’un monde du renseignement qui obéit, souvent, à ses règles propres et s’est affranchi, peu à peu, d’un véritable contrôle politique.

La France espionnée avec ses propres moyens

A première vue, l’affaire d’espionnage qui secoue actuellement l’Allemagne semblait classique. L’Agence nationale de la sécurité américaine (NSA) aurait utilisé, entre 2004 et 2015, les infrastructures d’interception du renseignement allemand pour espionner, notamment, des entreprises allemandes et françaises ainsi que des diplomates du Quai d’Orsay ou des membres de l’Elysée. Ce « Big Brother » dissimulé au cœur du renseignement. C’est un sigle impersonnel, « PNCD », mais il cache un secret sur lequel la République a réussi, depuis 2007, à maintenir un silence absolu.

Ce « Big Brother » dissimulé au cœur du renseignement

Derrière ces quatre lettres se dissimule la Plateforme nationale de cryptage et de décryptement, un système complexe et occulte de recueil massif et de stockage de données personnelles étrangères et françaises dans lequel les services de renseignement français puisent à leur guise et sans aucun contrôle autre que leur propre hiérarchie. Le Monde avait révélé, en 2013, l’existence de ce dispositif et s’était vu opposer par les autorités un démenti formel. Au terme de deux ans d’enquête, il est désormais possible de décrire dans le détail l’architecture interne de ce véritable « Big Brother » à la française classé « secret-défense ». Dans le secret des écoutes.

Une plateforme pour centraliser les écoutes, scruter le trafic Internet...

Dans le secret des écoutes

Ce projet entouré de secret verra bientôt le jour. Non sans susciter des craintes sur les failles du système et l'utilisation de DPI. En France, le contrôle des communications explose. Plainte de plusieurs ONG contre un système d'espionnage de la DGSE. La Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) a porté plainte à Paris contre le système d'écoutes et d'interceptions du renseignement français, qui fonctionne selon elle « en dehors de tout cadre légal ».

Plainte de plusieurs ONG contre un système d'espionnage de la DGSE

Cette plainte, révélée par Libération et déposée avec la Ligue des droits de l'homme (LDH) à la fin de décembre, s'appuie notamment sur des articles du Monde datant de juillet 2013 qui révélaient que la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) interceptait « la totalité des communications » en France pour les stocker. Lire notre enquête : Révélations sur le Big Brother français. Le Parlement face à l'opacité du "Big Brother" français. Pour la première fois, la délégation parlementaire au renseignement (DPR) a publié un communiqué.

Le Parlement face à l'opacité du "Big Brother" français

Elle l'a fait après les révélations du Monde, le 5 juillet, sur le "Big Brother" français : la collecte et le stockage massif par les services secrets des communications électromagnétiques. Entre-temps, les membres de la délégation parlementaire ont entendu, le 18 juillet, Bernard Bajolet, le directeur général de la sécurité extérieure (DGSE), et Alain Zabulon, le coordinateur national du renseignement. DAVFI, l’antivirus français pour Android : un système de sécurité globale. Présenté officiellement ce matin à la presse, le projet DAVFI (Démonstrateur antivirus français et international) sera décliné en différentes versions : un système Android très sécurisé et, ensuite, un antivirus pour Windows.

DAVFI, l’antivirus français pour Android : un système de sécurité globale

Premier aperçu exclusif. Un peu plus d'un an après avoir obtenu sa validation pour le Grand Emprunt, le projet DAVFI (Démonstrateur antivirus français et international) passe à la vitesse supérieure avec une première solution complète de sécurisation d'Android. Elle témoigne des ambitions des concepteurs du projet pour proposer une solution très originale. « Il n'y a plus de différence entre l'antivirus et le système d'exploitation, tout est global. Nous avons développé un système immunitaire complet sous Android », explique Éric Filiol, directeur du Laboratoire de virologie et de cryptologie opérationnelles de l'école d'ingénieurs à l'ESIEA (École supérieure d'informatique, électronique et automatique). Un Android « durci » Le blocage d'applications malicieuses.

La DGSE a le « droit » d’espionner ton Wi-Fi, ton GSM et ton GPS aussi. Protection des données : la CNIL épingle les sites opaques. Le fichier des cartes grises vendu à des sociétés privées. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Rafaële Rivais Depuis septembre 2011, le ministère de l'intérieur commercialise les données personnelles de ceux qui immatriculent leur véhicule, ce qui lui a rapporté la somme de 3 millions d'euros.

Le fichier des cartes grises vendu à des sociétés privées

Les inquiétants mensonges de Fleur Pellerin au sujet de PRISM. On attendait une réaction de Fleur Pellerin au sujet de PRISM un peu moins farfelue que « le cloud souverain » avec lequel elle a tenté de nous endormir la semaine passée.

Les inquiétants mensonges de Fleur Pellerin au sujet de PRISM

Nous avons failli en avoir une ce matin un peu plus sérieuse… mais non. Fleur Pellerin a décidé de récidiver et de s’enfoncer dans le mensonge. Dormez tranquilles citoyens, la République et l’Europe veillent. Une fois de plus, notre ministre, reçue par Jean-Jacques Bourdin sur BFM a commencé à évoquer PRISM d’une bien étrange manière. En France. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Nicolas Chapuis Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des lois à l'Asssemblée nationale, est l'auteur d'un rapport sur le contrôle des activités de renseignement.

en France

Il évoque les retombées de l'affaire Snowden en France. > Voir : Comprendre le programme "Prism" S'il est avéré que les Etats-Unis, à travers le programme Prism, ont surveillé les données privées des Européens, la France et l'UE doivent-elles réagir pour demander des comptes à Washington ? Je pense qu'il est souhaitable qu'il y ait une réponse commune des Européens dans ce domaine, car je peine à croire que la France pèse suffisamment à elle-seule pour influer sur les Etats-Unis.

Révélations sur le Big Brother français. Skype bientôt mis sur écoute ? Le discret amendement de la loi Macron. Le logiciel de communication Skype, racheté par Microsoft, va bientôt pouvoir être mis sur écoute par les autorités.

Skype bientôt mis sur écoute ? Le discret amendement de la loi Macron

"Les Echos" du vendredi 13 mars pointe qu'un discret amendement au projet de loi Macron a été adopté en catimini. L'amendement n°1565 annonce ainsi : Lorsqu'une personne exploite un réseau ouvert au public, ou fournit au public un service de communications électroniques, l'Autorité peut procéder d'office à cette déclaration. " Matignon surveille ce que vous dites sur Twitter. Dimanche 9 décembre 2012 7 09 /12 /Déc /2012 20:48 Les réseaux sociaux sont scrutés avec attention par Matignon.

L’équipe du Premier ministre a confié à une start-up la mission de surveiller ce qui se dit sur Twitter sur les principaux dossiers politiques. Un dispositif qui soulève de nombreuses questions. La CNIL donne trois mois à Google pour appliquer le droit français. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) met Google en demeure de se conformer dans les trois mois à la loi française sur la protection des données personnelles. Passé ce délai, le groupe américain pourrait se voir infliger une amende de 150 000 à 300 000 euros. Cette mise en demeure résulte d'un processus engagé en octobre 2012 par les vingt-sept autorités européennes de protection des données, qui ont déjà, d'une voix commune, sommé le groupe de se mettre en conformité avec la directive européenne informatique et libertés.

Cette fois-ci, c'est la CNIL en son nom seul qui assigne le géant de l'Internet. Les investigations effectuées par la commission ont confirmé la violation par Google de la loi de 1978 sur la protection des données personnelles, estime la CNIL. Lire : Très chères données personnelles. Voyages à prix variables sur internet : la Cnil enquête sur le traçage IP. 26 ans de lois antiterroristes. Description en une infographie interactive de la mécanique antiterroriste française, mise en place en 1986 au lendemain d'attentats et qui ne cesse de se durcir après chaque action terroriste. Par souci d'efficacité ? L’antiterrorisme français est un édifice.

Un édifice légal, auquel le nouveau gouvernement socialiste veut apporter une nouvelle pierre. La première maison française qui tweete. Craintes d'espionnage chinois sur des systèmes informatiques sensibles de l'armée. BANQUE POPULAIRE – Dis-moi combien d’amis tu as sur Facebook, je te dirai si ta banque va t’accorder un prêt. De plus en lus de prêts sont accordés en fonction des données récoltées sur les réseaux sociaux. Crédit photo : capture d'écran du site Facebook.

Pour obtenir un prêt aux Etats-Unis, mieux vaut soigner son profil Facebook et faire attention à ses tweets. Car si l'on sait que les réseaux sociaux monnayent les informations de leurs utilisateurs, certaines entreprises américaines en font un nouvel usage. Aux Etats-Unis, les données des réseaux sociaux sont analysées pour déterminer la solvabilité d'éventuels prêteurs, affirme le site d'information américain Mother Jones. Netvibes acquired by Dassault Systèmes for $26M. Netvibes. Journaldesentreprisesfamiliales. Une énorme faille de sécurité dans de nombreux sites internet. Des spécialistes informatiques ont mis en garde, mardi 8 avril, contre une importante faille dans un logiciel d'encodage utilisé par la moitié des sites internet, qui permet aux pirates de pénétrer dans les ordinateurs pour y récupérer codes et mots de passe.

Une percée en mathématique rend caduques des procédures de chiffrement.