background preloader

Coin psycho

Facebook Twitter

Bocq-02.pdf. Violence verbale: elles courent elles courent les rumeurs. Pervers narcissiques : 20 pistes pour les reconnaître - 20 mars 2012. Nulle mention de la perversion narcissique dans le DSM IV, manuel de classification internationale des troubles mentaux. La notion se cherche. Pour certains comme Scott Peck, psychiatre américain, il ne faut pas craindre de parler de véritable déviance morale et de poser la question du mal. Pour d’autres, comme le Docteur Reichert-Pagnard, il s’agit d’une psychose sans symptômes apparents ou "psychose blanche". On pourrait classer le manipulateur sur une échelle de 1 à 10 selon la toxicité. Niveau 3, le tyran domestique, réfugié dans le déni, qui blesse l’autre involontairement pour s’alléger de son propre mal être ; niveau 8, le sadique qui se défoule en jouissant de la douleur morale qu’il inflige sciemment.

Quoiqu’il en soit, même un petit "PN" fait de considérables dégâts. Voici quelques pistes pour reconnaître ces prédateurs, inspirées des travaux de spécialistes tels que Jean-Charles Bouchoux, psychanalyste et Isabelle Nazare-Aga, thérapeute comportementaliste (1) : 1. 2. 3. 4. 5. Faire le deuil d'une personne toxique-Méthode de libération émotionnelle MPC2.

Y a-t-il une personne toxique dans votre environnement? Une personne toxique fait du mal, blesse et fait souffrir une autre personne, et ce, en sachant très bien qu’elle le fait. Elle ne reconnaît jamais ses torts, ni n’éprouve aucun regret des gestes qu’elle pose. Une personne toxique fait du chantage affectif et est insensible à sa victime. Pour arriver à ses fins, elle peut mépriser, jalouser, rabaisser, juger, faire du harcèlement ou manipuler de toutes sortes de façon sa victime. Elle fait en sorte que tranquillement sa victime perde l’estime de soi et devienne son bouche-trou, afin de garder l’emprise sur elle.

La plus grande peur d’une personne toxique est de perdre le pouvoir qu’elle exerce sur sa victime. On peut avoir une relation toxique avec un parent, un ami, un collègue de travail, un conjoint (conjointe) ou même nos propres enfants. Le début d’une relation toxique Pourquoi je reste dans cette relation Pourquoi est-ce si difficile de sortir d’une relation toxique? Warning! Faut-il régler ses comptes avec ses parents ? Sommaire Noël approche. Avec, chez certains d’entre nous, une angoisse diffuse. Celle que les vieux mécanismes – la plupart du temps tenus en laisse grâce à un certain nombre de subterfuges – soient ravivés par les fêtes familiales. Que des paroles, des cadeaux, des attitudes nous renvoient à notre sentiment d’être mal aimé ou étouffé d’amour, jaloux ou exclu, surinvesti ou pas reconnu… Tous ces chagrins qui survivent à notre enfance et qui suscitent parfois en nous l’incontrôlable désir de dire une bonne fois pour toutes ce que nous avons sur le cœur. « C’est un soir de Noël que j’ai explosé, se souvient Stéphane, 33 ans.

Pour la énième fois au cours de la soirée, maman a répété combien les filles de mon frère, qu’elle avait couvertes de cadeaux, étaient mignonnes. C’est en tout cas un déclic habituel, commente la psychothérapeute Isabelle Filliozat : « Quand on commence une thérapie, on retrouve toutes nos émotions enfouies, toutes nos peurs, tous nos blocages. A découvrir A lire. Enquête : Est-on obligé d’aimer sa mère ? : L'avis de l'expert. A lire La Bien-Traitance envers l’enfant, de Danielle Rapoport. La psychologue explore une série de pratiques et de conduites pour permettre à nos enfants de grandir en toute sérénité (Belin, 2006).

Mères au bord de la crise de nerfs, de Judith Warner. Les mères d’aujourd’hui font face à des injonctions multiples et contradictoires. L’auteure les incite à revendiquer le droit de vivre aussi pour elles-mêmes (Albin Michel, 2006). Le Sang, le Nom, le Quotidien, de Florence Weber. . « On construit ce lien toute sa vie » Comment se forme l’attachement mère-enfant ? Puisque nous sommes aussi des animaux, nous sommes programmés pour la survie de l’espèce, et le lien mère-enfant en est la condition sine qua non. « Dès sa naissance, l’enfant “imprime” sa figure d’attachement, que ce soit sa mère, son père, ou un autre », rappelle Boris Cyrulnik. Car parallèlement se tisse l’attachement affectif, puis culturel. Février 2007. Vivre ensemble: Non, il n'est pas obligatoire d'aimer ses parents… Non, il n'est pas obligatoire d'aimer ses parents… « Dévalorisations, menaces, coups, chantage affectif, mépris, enfermements, privations, humiliations, insultes (…) Il est important de dénoncer cet état de fait » nous dit Isabelle Filliozat, psychologue et psychothérapeute dans son livre « Je t'en veux, je t'aime » (1). « De nombreux enfants souffrent, encore aujourd'hui. (…) Si les enfants sont effectivement moins frappés et plus écoutés que ceux d'hier, le véritable respect est encore loin.

Il y a des parents dont la violence est terrifiante (…) et quiconque a travaillé avec des enfants maltraités sait combien ces derniers cherchent plutôt à protéger leurs parents, à minimiser l'impact des agressions dont ils sont victimes. (…) Cessons de protéger à tous prix l'image idéalisée des parents. . « Non, tous les parents n'aiment pas leurs enfants, nous dit toujours Isabelle Filliozat. Non, tous les parents ne font pas du mieux qu'ils peuvent. » (1) C'est comme ça. Marie Andersen.

Le syndrome d'abandon : Santé Psy. Le syndrome d’abandon est une pathologie psychologique, altérant la personnalité d’un individu. Il s’agit d’une maladie assez courante chez les personnes ayant vécu des événements traumatisants dans le passé, notamment au cours de l’enfance. Par peur d’être abandonné – à nouveau –, le malade devient alors agressif ou décide de s’éloigner de la société. Zoom sur cette pathologie désormais déchiffrable. Séquelle d’un traumatisme Selon les psychanalystes, le syndrome d’abandon est fortement lié à l’environnement affectif dans lequel le malade a vécu tout au long de son enfance. Un père absent au cours de l’enfance, une mère continuellement occupée par le travail, le décès d’un oncle avec qui des liens forts s’étaient tissés… le syndrome d’abandon est la révélation d’une cicatrice longtemps refermée.

Peur d’être délaissé à nouveau Les personnes ayant vécu des événements traumatisants au cours de leur enfance tentent souvent de les enterrer. Pervers narcissiques : "Les personnes les plus intelligentes sont les plus exposées". Dans votre manuscrit, vous analysez longuement la relation d’emprise, véritable "main basse sur l’esprit" selon le psychanalyste Saverio Tomasella, qui permet de pendre le pouvoir sur quelqu’un.

En quoi consiste-t-elle ? Nous pourrions le définir en un seul mot : "décervelage". Le processus en œuvre dans le décervelage consiste en une perte progressive des capacités psychiques d’une personne soumise à des manipulations quotidiennes qui agissent comme des micros agressions. Le poison est instillé à dose homéopathique. Le manipulé devient peu à peu inapte à opérer la distinction entre ce qui est bon ou mauvais pour lui et n’a pas conscience de ce "décervelage".

Comme le fait de penser que les personnes manipulées sont "faibles" ? Tout à fait. Comme souvent, la pluridisciplinarité favoriserait une meilleure compréhension des choses... Oui. Vous écrivez que "la manipulation altère profondément la personnalité du manipulé". L'enfant du pervers. Profil du pervers narcissique. Comment reconnaitre un pervers narcissique? - Actif et militant sur LePost.fr (23:43)

Qu'est-ce qu'un pervers narcissique? "L'agresseur est une personne totalement dépourvue d’empathie, qui n’éprouve aucun respect pour les autres, qu’il considère comme des objets utiles à ses besoins de pouvoir, d’autorité. Il a besoin d’écraser pour exister. Il ne possède pas de personnalité propre, elle est forgée sur des masques dont il se pare suivant les besoins, passant de séducteur paré de toutes les qualités, à celui de victime faible et innocente, ne gardant son véritable visage de démon que pour sa victime.

Et encore peut il jouer avec elle au chat et à la souris, faisant patte de velours pour mieux la tenir, puis sortant ses griffes lorsqu’elle cherche à s’évader... Qui est sa victime? "Il prend le plus souvent ses victimes parmi des personnes pleines d'énergie et d'amour de la vie, pour les vampiriser et les « dévitaliser ». Les conséquences "Les conséquences d'une manipulation peuvent être très graves et toucher la santé physique comme psychique du manipulé. Vidéo entraideAPN. Que vaut notre première impression de quelqu'un ? Dans diverses situations, nous jugeons les gens en quelques minutes ou en quelques secondes. Mais à quel point nos jugements sont-ils exacts?

À quel point pouvons-nous saisir rapidement la personnalité de quelqu'un? Dans une des premières recherches à s'intéresser à cette question en 1988, on demandait à des étudiants d'évaluer des pairs qu'ils rencontraient pour la première fois selon le modèle des cinq grands facteurs de la personnalité ("Big five"): la sociabilité (extraversion), le caractère agréable, le sens des responsabilités (le sérieux, "conscientiousness"), la stabilité émotionnelle et la culture). On demandait aussi aux gens qui se faisaient ainsi évalués, de se décrire selon ces cinq facteurs. La première impression correspondait dans une bonne mesure aux auto-évaluations pour les traits de sociabilité et le sens des responsabilités. Depuis cette recherche, plusieurs autres ont convergé pour montrer que les gens évaluent généralement bien l'extraversion ou la sociabilité.

LA VIOLENCE PERVERSE dans la sphère privée - un knol de Jeanne HILLION. Le harcèlement dans la sphère privée Il existe plusieurs associations contre le harcèlement au travail. Mais qu’en est-il des victimes du harcèlement privé ? Paradoxalement, alors que la famille ou la personne avec qui l’on a un lien d’amour est censée nous aimer, nous réconforter, nous protéger, il arrive, qu’au contraire, l’on soit brimé, insulté, rabaissé. La personne profite de ce lien pour en retirer du pouvoir, de l’importance à nos dépens. Pire encore, la famille a toujours été protégée et le législateur s'interdit de s'occuper des affaires privées des personnes. D'où la porte ouverte à tout les abus. Une attitude déstabilisante Mais, évidemment, le piège vient de ce que cette relation est basé sur les affects : Très souvent les sentiments que l’on ressent ou le lien de dépendance qui nous lient à cette personne nous empêchent de comprendre, de prendre conscience, de réagir.

Que se passe-t-il en vérité ? Un préjugé : la fragilité de la victime Le climat relationnel Conséquences graves. Le Matin > Oui, les parents toxiques, cela existe. Frédéric POITOU » Blog Archive » ALIENATION PARENTALE ET PARENTS TOXIQUES … Il existe plusieurs formes de parents toxiques. Les pervers narcissiques, les manipulateurs, et les aliénants. Cette dernière catégorie a fait l’objet d’une émission sur Arte hier soir, dont les images vont heurter, et choquer ceux qui ne savent pas, mais rappelleront des souvenirs lointains pour ceux qui savent, ceux qui ont vécu. Epouvantable. Le cas des parents toxiques, ceux qui, sous prétexte d’aimer leurs enfants plus que tout, tentent de les tuer dès qu’ils s’affranchissent de leur dictat, ou pire, se vengent sur leurs petits enfants, a fait l’objet d’un livre qui fait référence en France et en Belgique : “parents toxiques”.

Cliquer ici pour l’acheter. Le cas des pervers narcissiques a fait l’objet d’un livre que j’ai compilé à partir d’articles écrits par les plus grands spécialistes de la problématique. . * voir quelques extraits ci-après Effrayant. Frédéric POITOU Le manipulateur est un pathologique qui le cache bien Le manipulateur est un pervers narcissique. Manipulation et amour 1.