background preloader

Soart

Facebook Twitter

Solène

Secteur de la culture - Patrimoine immatériel - Convention 2003 : La Convention dans le texte Article 2 : Définitions Ce que l’on entend par « patrimoine culturel » a changé de manière considérable au cours des dernières décennies, en partie du fait des instruments élaborés par l’UNESCO.

Secteur de la culture - Patrimoine immatériel - Convention 2003 :

Le patrimoine culturel ne s’arrête pas aux monuments et aux collections d’objets. Il comprend également les traditions ou les expressions vivantes héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants, comme les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers ou les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel. Bien que fragile, le patrimoine culturel immatériel est un facteur important du maintien de la diversité culturelle face à la mondialisation croissante. Infokit 2011 - “Qu’est-ce que le patrimoine culturel immatériel?” Le patrimoine culturel immatériel est : Club Innovation & Culture CLIC France — L'innovation technologique au service de la culture.

Retour sur Museomix, première édition. Jeudi prochain, Samuel Bausson présentera Museomix lors de la conférence MuseumNext, à Barcelone (la conférence affiche complet, mais le programme est en ligne).

Retour sur Museomix, première édition

Je profite de l’occasion pour revenir de manière générale sur cet objet culturel étrangement identifié… Dans un prochain article, je reviendrai avec les membres de l’équipe dont je faisais partie sur notre proposition, "Visite en perspective". Salon des Boiseries © photo Lorena Biret Museomix, c’est quoi ? Museomix n’est pas une conférence, ni un atelier professionnel, encore moins une session de formation. Le format adopté par Museomix est très inspiré par les hackathons organisés dans les communautés du logiciel libre : des équipes constituées de participants présélectionnés mais qui ne se connaissent pas, ont trois jours pour proposer des dispositifs de médiation innovants fonctionnels. Les Dromadaires modernes © Lorena Biret Un rythme en trois temps Des points forts Des regrets ? Des propositions !

Pour conlure J'aime : Dix start-up qui font passer la culture à l'ère numérique. B ET B PRODUCTION - Des hologrammes pour mieux comprendre statuaire antique Premier musée français à exploiter la technologie holographique pour ses expositions, le musée d'archéologie sous-marine dit de l'Éphèbe, au cap d'Agde, a développé un programme scénographique multimédia inédit.

Dix start-up qui font passer la culture à l'ère numérique

En collaboration avec B et B production, le musée s'est doté en 2011 et 2012 de deux vitrines holographiques qui redonnent vie aux statues de l'Enfant romain - probablement Césarion, le fils de Jules César et de Cléopâtre VII -et de L'Éphèbe, un portrait rare d'Alexandre le Grand. Cette dernière pièce, exceptionnelle à plus d'un titre - il s'agit également de l'unique bronze hellénistique découvert dans les eaux françaises -, a été conservée pendant vingt ans au Louvre avant de rejoindre le cap d'Agde. >>> Pour en savoir plus SISSO - Visites intéractives au musée à 360° Le principe ? >>> Pour en savoir plus EXPOSARE - La rencontre en ligne des projets d'expos et des lieux de diffusion.

Créer sa réalité augmentée avec l’application Aurasma. La réalité augmentée (ou RA) est la technologie qui permet d’ajouter des éléments virtuels (texte, image, vidéo, animation, son, sensation tactile…) à notre environnement proche.

Créer sa réalité augmentée avec l’application Aurasma

Aurasma, c’est tout d’abord une application mobile permettant de « lire » la réalité augmentée réalisée spécifiquement pour cette application. Elle permet également de créer sa propre réalité augmentée. En effet, on peut facilement, depuis son smartphone ou de sa tablette, incruster une image ou une vidéo sur un élément du réel. Liens de téléchargement d’Aurasma Un peu de vocabulaire : Avec l’application Aurasma, on peut créer, partager et lire des Auras. L’élément déclencheur ou Trigger image c’est ce qui est reconnu par Aurasma pour déclencher l’incrustation de l’élément virtuel ou Overlay [1]. Il est possible de créer des canaux ou channels dans lesquels seront ajoutées les Auras.

Pour bien commencer : Pour créer une Aura il n’est pas utile d’autoriser l’accès de l’application au service de géolocalisation.