background preloader

RENTREE 2016

Facebook Twitter

Collège : ça explose ! En cette fin de premier trimestre, le bilan de la réforme du collège se noircit.

Collège : ça explose !

La déstabilisation des équipes, les pressions qui s’exercent sur les personnels, les difficultés de gestion de vie scolaire avec la complexité des emplois du temps, la fatigue accumulée pendant ce trimestre atteignent un seuil limite et de nombreux collègues sont en situation de souffrance. Les injonctions contradictoires, les préparations de cours à partir de documents d’accompagnement depuis la rentrée, la concertation impossible pour construire une véritable interdisciplinarité empêchent nos collègues de faire leur travail, ne permettant que de répondre au plus pressé. Les conseils de classe ont accentué la pression avec la mise en place du Livret scolaire unique, le plus souvent via Pronote. Il est temps de dire stop à ces pressions venues de toutes parts ! Prenons le temps de débattre de nos conditions de travail, interpellons par tous les moyens notre hiérarchie. François Lecointe. Rentrée2016 Interview de L.Tramoni (SNES) France 3.

Rentrée 2016 en Lorraine : "rarement on a été à un tel niveau d'impréparation" pour Agnes Bragard, du syndicat SNES. Rentrée scolaire : "rarement on a été à un tel niveau d'impréparation" pour Agnes Bragard, du syndicat SNES Partager le son sur : Copier Près de 13 millions de jeunes vont faire leur rentrée ce jeudi 1er septembre un peu partout en France.

Rentrée 2016 en Lorraine : "rarement on a été à un tel niveau d'impréparation" pour Agnes Bragard, du syndicat SNES

Et le plus gros changement pour cette année 2016-2017, c'est l'entrée en vigueur de la réforme du collège. Une réforme contre laquelle se battent les principaux syndicats d'enseignants depuis plusieurs mois. "Pour la première fois depuis que j'enseigne, on a rarement été dans un tel état d'impréparation, explique Agnès Bragard, prof d'histoire géographie à Metz et secrétaire départementale du SNES, le principal syndicat d'enseignants du secondaire. "Pas de prise en compte de la pratique des collèges" L'autre problème pointé par les syndicats, c'est celui des manuels. Plus généralement, la syndicaliste pointe l'absence de concertation autour de cette réforme du collège.

Rentrée 2016 à Dijon : La réforme des collèges entre en vigueur et suscite toujours l'inquiétude des syndicats enseignants à Dijon. La réforme des collèges, mesure phare du quinquennat de François Hollande, entre en vigueur cette rentrée.

Rentrée 2016 à Dijon : La réforme des collèges entre en vigueur et suscite toujours l'inquiétude des syndicats enseignants à Dijon

Après des mois de polémiques, elle suscite toujours l’inquiétude des syndicats enseignants, qui annoncent déjà une grève le 8 septembre. Travaux interdisciplinaires, accompagnement personnalisé, nouveaux programmes pour les quatre niveaux du collège, la réforme des collèges suscite toujours l’inquiétude des syndicats. Alors que les 281 035 élèves de l'académie de Dijon font leur rentrée ce jeudi 1er septembre, les enseignants ne sont pas sereins. En tout cas une large majorité d'entre eux, avec un front syndical opposé à la réforme qui représente 80% des voix aux dernières élections professionnelles.. Pourquoi tant d’inquiétude ? Car ce que regrettent les syndicats, c'est que les Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI) vont se faire sur des heures d’enseignement, « ça veut dire qu’on fait moins d’école » pour Isabelle Cheviet.

Rentrée2016 dans la Loire : itw de andrine Melot (SNES) France Bleu. Rentrée 2016 à Toulouse : "Systématiser les choses ne fera rien gagner aux élèves" dit le Snes-FSU à Toulouse. À peine rentré, le Snes-FSU appelle à la grève le 8 septembre prochain, en particulier contre la réforme du collège mise en place cette année.

Rentrée 2016 à Toulouse : "Systématiser les choses ne fera rien gagner aux élèves" dit le Snes-FSU à Toulouse

Treize collèges de Haute-Garonne l'ont partiellement expérimentée l'année dernière. Ils sont treize à avoir servi de collèges-pilotes pour tester cette réforme l'an dernier : cinq collèges de Toulouse, celui de Léguevin, de Noé, de Verfeil, de Saint-Jean, de Labarthe-sur-Lèze, de Bessières, d'Aurignac et de Nailloux. Interdisciplinarité (les fameux EPI), apprentissage des langues étrangères plus tôt, accompagnement personnalisé font réagir. Plusieurs syndicats enseignants appellent à la grève le 8 septembre prochain, dont le Snes-FSU. Une manifestation aura lieu à Toulouse. Rentrée 2016 dans les collèges de Seine-Et-Marne : Réforme improvisée et classes surchargées. 2000 élèves supplémentaires, 238 heures hebdomadaires de cours supprimées.

Rentrée 2016 dans les collèges de Seine-Et-Marne : Réforme improvisée et classes surchargées

Rentrée 2016 en Guadeloupe : changer le système, offrir des perspectives pérennes ! - SNES Guadeloupe. La rentrée dans notre académie de Guadeloupe se déroule une nouvelle année sous le signe des suppressions de postes, sans lien réel avec la démographie.

Rentrée 2016 en Guadeloupe : changer le système, offrir des perspectives pérennes ! - SNES Guadeloupe

Pire ! Un certain nombre de lauréats de concours ne peuvent rester dans l’académie, bien que leur discipline soit déficitaire, faute de demandes d’ouvertures de capacités d’accueil à la hauteur des réussites aux concours. La précarité, déjà fort importante dans notre académie, va encore s’aggraver au lieu de se résorber. Il est temps d’arrêter l’hémorragie en postes pour répondre aux besoins réels de l’académie.

Il est temps de sortir de la précarité institutionnalisée. Malgré cette situation insupportable, les résultats aux examens sont tout à fait corrects, ce qui serait une bonne nouvelle pour les élèves de l’académie si le choix d’une "évaluation bienveillante" imposée à l’ensemble des correcteurs ne tendait pas à tirer artificiellement vers le haut les résultats des élèves. Rentrée 2016 dans le Cotentin : "la réforme des collèges ? On n'est toujours pas convaincus" Avant les élèves demain, ce sont les enseignants qui font leur rentrée ce mercredi.

Rentrée 2016 dans le Cotentin : "la réforme des collèges ? On n'est toujours pas convaincus"

La réforme des collèges entre en vigueur dès cette année et Pascal Roger, secrétaire départemental du syndicat du secondaire SNES-FSU, invité ce matin de France Bleu Cotentin, est loin d'être convaincu. Quel est votre avis sur la réforme des collèges, très décriée et qui a provoqué de vives tensions ? On n'est pas convaincus et ce depuis 2015, quand la réforme a été imposée. En plus, cela s'est fait au lendemain d'une grève majoritaire dans la profession.

C'était un 49.3 avant l'heure ! Qu'est-ce qui vous fait dire cela ? La réforme, c'est d'abord une diminution d'heures de classe pour les élèves. Vous avez l'impression qu'on nivelle par le bas ? En tout cas, ce n'est pas du tout l'état d'esprit des enseignants qui veulent toujours le meilleur pour leurs élèves.

#Rentrée2016 à Orléans : Itw d'Olivier Lelarge. Aisne : jour de grève au collège ce jeudi - Aisne. Ce jeudi, les enseignants du second degré seront en grève.

Aisne : jour de grève au collège ce jeudi - Aisne

Pourquoi ce mouvement d’humeur alors que la rentrée n’est pas encore digérée ? « C’est précisément parce que la rentrée est encore dans tous les esprits que nous avons choisi cette date », rappelle Vincent Bellegueulle, secrétaire académique du SNES-FSU, syndicat qui est l’origine de ce mouvement avec FO-Education, la CGT et SUD. Sujet du mécontentement : la dégradation des conditions de travail des enseignants et des conditions d’études des lycéens et collégiens. « La Picardie compte 1417 élèves supplémentaires dans les lycées en face desquels le rectorat a mis 22 postes d’enseignants supplémentaires », rappelle le SNES. Résultat : à Nogent-sur-Oise, le lycée compterait une classe à 45 élèves et celui de la Hotoie à Amiens, une classe à 36. Les syndicats estiment que le ministère a mené à bon compte sa réforme du collège en « prélevant » sur le lycée une partie des effectifs enseignants nécessaires.