background preloader

MEMOIRE

Facebook Twitter

Les bacs pros dans la galère universitaire. Inscrits en première année de faculté de lettres modernes, ou d’histoire, sans avoir jamais rédigé la moindre dissertation, ni même parfois lu autre chose que des magazines, ils n’ont, statistiquement, quasiment aucune chance de se hisser en deuxième année.

Les bacs pros dans la galère universitaire

Mais depuis deux ou trois ans, ils affluent à l’université de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise), ces bacheliers professionnels et techniques que leur cursus secondaire destinait à des études supérieures bien moins conceptuelles. Chérine (à droite, avec une amie), titulaire d'un bac pro-vente, inscrite aujourd'hui en lettres modernes. © Karim El Hadj/LeMonde.fr. 17 27 action critiques transition web ok. 2017/2027 - La transition lycée-enseignement supérieur - Actions critiques. Face aux difficultés que rencontrent de nombreux étudiants pour s’orienter vers une formation dans laquelle ils ont de réelles chances de réussir, il importe de renforcer la continuité des enseignements de part et d’autre de cette frontière.

2017/2027 - La transition lycée-enseignement supérieur - Actions critiques

Pour y parvenir, deux options peuvent être envisagées : la création, dans le cadre actuel, de plusieurs filières intégrées à cheval entre le lycée et le supérieur, visant notamment à favoriser la réussite des bacheliers professionnels ;la mise en place d’enseignements modulaires aussi bien avant qu’après le baccalauréat, permettant aux élèves et aux étudiants de construire à la carte leur parcours de formation, en fonction de leurs aspirations et des compétences qu’ils acquièrent et certifient au fil des modules suivis. Améliorer la réussite dans les études supérieures : un enjeu fondamental pour la décennie à venir Cela plaide pour repenser la transition entre le lycée et l’enseignement supérieur. Graphique 2017 2027 actions critiques transition enseignement superieur.

Le continuum bac-3/bac+3…et au-delà. L’articulation entre le lycée et l’enseignement supérieur est un sujet complexe que l’on discute beaucoup ici.

Le continuum bac-3/bac+3…et au-delà

Aujourd’hui, Gaïa Universitas accueille une contribution collective du groupe Marc Bloch sur ce thème. A) État des lieux 1. D’importantes évolutions a. Une importante évolution de la population de l’enseignement supérieur a eu lieu depuis trente ans. ESRS1315717C. La présente circulaire a pour objet de présenter les modalités de collaboration de l'enseignement scolaire et de l'enseignement supérieur dans la construction du continuum de formation articulant les trois années qui précèdent et les trois années qui suivent le baccalauréat. 1 - Rôle, fonctionnement et composition renouvelés de la commission académique des formations post-baccalauréat La commission académique des formations post-baccalauréat aborde toutes les questions relatives au continuum entre l'enseignement scolaire et supérieur.

ESRS1315717C

Concernant les établissements publics locaux d'enseignement (EPLE), seules sont prises en compte les formations publiques ou privées menant au baccalauréat général, professionnel et technologique, qu'elles relèvent de l'éducation nationale ou d'une double tutelle avec un autre ministère. Pour un continuum lycée-supérieur. Cahiers pédagogiques : Le lycée est aujourd’hui présenté comme la propédeutique à l’enseignement supérieur. Quel changement pour vous entraine ce nouveau positionnement ? Depuis un certain nombre d’années, nous sommes en train de voir émerger une nouvelle représentation de l’architecture du système éducatif. D’abord l’école de base, avec l’idée d’une école du socle commun (du premier degré au collège) qui s’affirme fortement à partir de l’exemple des pays d’Europe du Nord. La réussite au bac varie selon l’origine sociale. Les enfants de cadres supérieurs et professions libérales sont plus nombreux à se présenter au bac et ont plus de chances de succès que ceux des familles les plus démunies : elles atteignent 96 % pour les premiers, et seulement 82,6 % pour les seconds.

La réussite au bac varie selon l’origine sociale

La réussite au baccalauréat est inégale selon l’origine sociale des élèves et selon le type de baccalauréat préparé. Les orientations de fin de troisième vers un bac professionnel, ou de seconde vers un bac technologique ­ou général, conditionnent les poursuites d’études ultérieures. Les bacs pro conduisent rarement à une licence générale ou à un DUT, parfois à un BTS, alors que les bacs techno permettent l’entrée en BTS et en IUT et beaucoup moins vers une licence générale. Accueil des bacs pro en BTS : peut mieux faire. Accueillir davantage de bacheliers professionnels en Sections de techniciens supérieurs (STS)et davantage de technologiques en IUT, c’est l’objectif du ministère de l’éducation.

Accueil des bacs pro en BTS : peut mieux faire

Pour la première fois cette année, dix instituts universitaires de technologie (IUT) vont être récompensés chacun par un poste d’enseignant supplémentaire. ­ DECLARATION MONDIALE SUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR POUR LE XXIe SIECLE : VISION ET ACTIONS. (a) Bien que des progrès notables aient été réalisés concernant l'accès des femmes à l'enseignement supérieur, divers obstacles socio-économiques, culturels et politiques continuent d'empêcher leur plein accès et leur intégration effective dans de nombreuses régions du monde.

DECLARATION MONDIALE SUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR POUR LE XXIe SIECLE : VISION ET ACTIONS

Le capital humain : de l'analyse théorique à l'action publique (Partie 2) — Sciences économiques et sociales. Référence citation ci-dessus[1] Tout d'abord, les écarts de niveau d'éducation entre pays permettent de comprendre une importante partie des écarts de croissance.

Le capital humain : de l'analyse théorique à l'action publique (Partie 2) — Sciences économiques et sociales

Ainsi, selon l'Unesco, seuls 61% des adultes savent lire en Inde contre plus de 90% en Chine. Cette différence expliquerait le rythme plus soutenu de la croissance en Chine depuis le début des années 90. L'accumulation de capital humain stimule la croissance des économies. Décret n° 2014-791 du 9 juillet 2014 relatif à l'accès des bacheliers aux sections de techniciens supérieurs et à la poursuite d'études dans une autre formation d'enseignement supérieur. Le code de l'éducation est modifié conformément aux articles 2 à 5 du présent décret.

Décret n° 2014-791 du 9 juillet 2014 relatif à l'accès des bacheliers aux sections de techniciens supérieurs et à la poursuite d'études dans une autre formation d'enseignement supérieur

L'article D. 612-30 est remplacé par les dispositions suivantes : « Art. Transition secondaire-supérieur. Sélectionner pour réduire l’échec ou sélectionner par l’échec ?

transition secondaire-supérieur

Difficile d’exiger des universités qu’elles fassent réussir le plus grand nombre alors qu’elles ont obligation d’accueillir tous les néo-bacheliers qui en feraient la demande… qu’il s’agisse de leur premier ou de leur troisième choix. Difficile pour elles de mobiliser leurs personnels pour être performantes en matière d’enseignement alors que la pédagogie ne fait l’objet d’aucune reconnaissance professionnelle et que l’excellence scientifique se trouve dopée depuis quelques années par la multiplication des Labex, Idex et autres programmes d’investissement… Bien sûr, toutes les filières universitaires ne sont pas logées à la même enseigne.

Personne n’est dupe, ce fonctionnement n’est bien entendu pas satisfaisant… Dans certaines académies, on voit apparaître (et disparaître ?) Devant les inerties multiples, peu de politiques cherchent à éradiquer les racines du mal, et le système se maintient tant bien que mal. Continuum -3 +3 : quid des bacheliers de la voie professionnelle. Cet article fait suite à celui de Laure Endrizzi qui relate notre audition par une mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’articulation entre enseignement secondaire et enseignement supérieur. Plus de bacheliers pro en BTS : la mobilisation porte ses fruits. À la rentrée 2014, les bacheliers issus de la voie professionnelle étaient un peu plus nombreux en STS, conformément aux dispositions de la loi Fioraso de juillet 2013.

S'ils représentaient 25% des effectifs des STS au niveau national en 2013, ils sont 29% un an plus tard. La situation varie néanmoins selon les académies, chaque recteur ayant défini sa propre méthode. Des corps d’inspection mobilisés À Caen, par exemple, les corps d’inspection des lycées professionnels et des BTS ont été largement mis à contribution. EESR9 - le profil des nouveaux bacheliers entrant dans les principales filières du supérieur. En 2014 les bacheliers généraux représentent 65,3 % des nouveaux bacheliers inscrits dans l’enseignement supérieur. Ce taux est en léger retrait (- 2 points) par rapport à celui observé en 2005. Les bacheliers professionnels représentent désormais 13 % des nouveaux bacheliers inscrits.

Cette part a crû de 8 points par rapport à 2005, tandis que celle des nouveaux bacheliers des séries technologiques a baissé de 6 points. Les bacheliers généraux sont largement majoritaires parmi les nouveaux bacheliers entrant dans l'enseignement supérieur, sauf dans les STS. La réforme des bacs professionnels et technologiques critiquée dans un rapport de l'Assemblée.

Il ne suffira pas de créer des quotas pour les bacs professionnels et technologiques pour permettre la démocratisation du supérieur, explique Sandrine Doucet, rapporteure de la Commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale dans un rapport que le Café pédagogique s'est procuré. Qualéduc - Qualéduc. Un projet national Issu du projet européen Qalep, initié et porté par le ministère de l'éducation nationale, Qualéduc est un outil d'auto-évaluation, évolutif et adaptable destiné à : développer la culture de l'auto-évaluation en établissement de formation.inscrire la communauté éducative dans un processus d'amélioration continue.améliorer le pilotage grâce à une démarche participative.mobiliser et impliquer l'ensemble des personnels d'un établissement ou d'une équipe autour d'un diagnostic partagé et de la mise en place d'axes de progrès.mutualiser les bonnes pratiques.

Pénurie d'enseignants, concentration des difficultés scolaires et des inégalités sociales et de genre, inflation des diplômes, l'enseignement professionnel est bien l'oublié de l'Education nationale si l'on en croit le Conseil national d’évaluation du système scolaire. Le Cnesco publie le 8 juin le bilan alarmant de la conférence de comparaisons internationales qu'il a organisée avec le Ciep, le Céreq et le Lest, les 19 et 20 mai.

De nombreux points de ce bilan étaient connus. ESRS1315717C. Le bac pro toujours miné par une mauvaise image. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Aurélie Collas Pour eux aussi, le jour J sera dans une semaine, mercredi 15 juin. 2016avenirprofessionnel. Pour la première fois, une circulaire entend réguler la scolarité du bac-3 au bac +3. Le lycée n’est plus l’aboutissement du secondaire mais la préparation au supérieur. C'est du moins cet esprit que promeut une circulaire tout à fait nouvelle, prise dans l’esprit de la loi d’orientation. Publiée au B.O. du 25 juillet, signée des deux directeurs généraux de l’enseignement scolaire et de l’enseignement supérieur, elle dicte des dispositions applicables du lycée aux filières du supérieur. « La présente circulaire a pour objet de présenter les modalités de collaboration de l'enseignement scolaire et de l'enseignement supérieur dans la construction du continuum de formation articulant les trois années qui précèdent et les trois années qui suivent le baccalauréat ».

Le guide du bac 2016 : "Quel avenir pour le bac pro ?", demande la revue Formation Emploi. Le bac pro est-il arrivé à un tournant de sa vie ? Trente ans après sa création, le bac pro semble prendre un nouveau cap. La revue Formation Emploi, une revue du Céreq, publie un remarquable numéro coordonné par Nathalie Frigul et Emmanuel Sulzer.