background preloader

Extraterrestres

Facebook Twitter

Les petits hommes verts ne sont peut-être pas si «verts» que ça. Et cela nous aidera peut-être à les trouver. La recherche d'une vie extraterrestre est entrée dans la modernité: on traque désormais les indices de pollution industrielle.

Les petits hommes verts ne sont peut-être pas si «verts» que ça. Et cela nous aidera peut-être à les trouver

Les humains modifient les systèmes terrestres à une échelle globale. Les polluants industriels s’accumulent dans notre atmosphère et sont susceptibles d'altérer à long terme le climat et la biodiversité de toute la planète. C'est une histoire tristement célèbre. Mais il y a une nouvelle conséquence à ajouter à celles, imprévisibles, du changement climatique anthropique.

Dans un futur lointain, la pollution industrielle –un signe manifeste d'activité technologique– pourrait être détectée à des centaines d'années-lumière. Peut-être faut-il chercher d'autres signes d'activité Traditionnellement, la recherche d'une vie extraterrestre, plus connue sous l'acronyme SETI, s'est attelée à détecter les signes d'une activité technologique en scrutant les cieux pour y trouver des rayonnements électromagnétiques, comme des ondes radio. Sommes nous seuls dans l’univers? Si des civilisations très développées technologiquement existent dans l'univers, pourquoi n'avons nous aucun contact avec elles?

Sommes nous seuls dans l’univers?

Nous éprouvons tous un sentiment particulier quand dans une nuit profonde et noire, nous contemplons un ciel constellé d’étoiles. L’immensité de l’univers donne le vertige et souvent la même question se pose: sommes-nous seuls? Une question éternelle que se pose à son tour le Huffington Post américain. Mais si nous ne sommes pas seuls, «Où sont-ils?» S'interrogeait déjà il y 70 ans Enrico Fermi l'un des plus grands physiciens de l'histoire et l'un des inventeurs de la bombe atomique. Statistiquement, le raisonnement de Enrico Fermi est imparable. Pour donner encore un peu plus le vertige. Poussons le raisonnement statistique de Fermi jusqu’au bout. Une question d’autant plus lancinante que beaucoup d’autres formes de vie intelligente devraient être bien plus anciennes et donc plus évoluées que la notre. Voisins du troisième type: quels sont les premier et deuxième types? - Photo du film Voisins du troisième type, Twentieth Century Fox France - Les affiches du nouveau film Voisins du troisième type, sorti le 12 septembre, ont envahi les sucettes depuis quelques semaines.

Voisins du troisième type: quels sont les premier et deuxième types?

Mais si en disant «troisième type», on pense extraterrestres, à quoi correspondent les premiers et deuxièmes types? Le terme de «troisième type» est devenu célèbre grâce au film de Steven Spielberg avec François Truffaut, Rencontre du troisième type, sorti en 1978. Mais ces différents «types» nous viennent en réalité d’un astronome américain, Josef Allen Hynek, qui a été embauché dans les années 1950 par l’US Air Force pour étudier les ovnis. Le gouvernement cherche alors un scientifique pour apporter une vision critique à la croyance des ovnis. Mais le chercheur y croit de plus en plus et décide de s’écarter du gouvernement. Publicité Un alien qui n’est plus là mais qui a laissé des traces matérielles sur le sol rentre dans le deuxième type (RR2).

Légitimation de l'ufologie Fanny Arlandis. Pourquoi les militaires se désintéressent de plus en plus des ovnis. «J’en suis persuadé, ils ne lâchent que ce qui les arrangent.»

Pourquoi les militaires se désintéressent de plus en plus des ovnis

«Je ne suis pas étonné, ils nous mentent déjà sur beaucoup de choses.» «Nos élites nous prennent pour des truffes!» «La moitié des moutons qui constituent notre population vont gober ça!» Désinformation. Complot organisé entre gouvernants, militaires et médias. Publicité Londres tourne la page des ovnis en diffusant les raisons de cette décision ainsi que les derniers 209 dossiers ouverts. 52.000 pages de démarches administratives et de témoignages qui n’ont jamais donné lieu à de vraies enquêtes. Plus que les extraterrestres, ce sont les tabloïds et les biais de la perception sensorielle qui sont à l’origine de cette vague d’ovnis. «Les militaires ne sont pas toujours les gens les plus réalistes, remarque David Clarke: en 1944, le maréchal qui dirigeait la bataille d’Angleterre croyait aux fées!»

«Le travail de cet officier, c’était tout simplement de répondre aux gens avec une politesse toute britannique...» Romain Mielcarek. Why Habitable Exoplanets Might Mean Humanity Is Doomed. Last week, scientists announced the discovery of Kepler-186f, a planet 492 light years away in the Cygnus constellation.

Why Habitable Exoplanets Might Mean Humanity Is Doomed

Kepler-186f is special because it marks the first planet almost exactly the same size as Earth orbiting in the “habitable zone” – the distance from a star in which we might expect liquid water, and perhaps life. What did not make the news, however, is that this discovery also slightly increases how much credence we give to the possibility of near-term human extinction. This because of a concept known as the Great Filter. The Great Filter is an argument that attempts to resolve the Fermi Paradox: why have we not found aliens, despite the existence of hundreds of billions of solar systems in our galactic neighbourhood in which life might evolve? As the namesake physicist Enrico Fermi noted, it seems rather extraordinary that not a single extraterrestrial signal or engineering project has been detected (UFO conspiracy theorists notwithstanding).

Are we alone? The Fermi Paradox - Wait But Why. PDF: We made a fancy PDF of this post for printing and offline viewing.

The Fermi Paradox - Wait But Why

Buy it here. (Or see a preview.) Everyone feels something when they’re in a really good starry place on a really good starry night and they look up and see this: