background preloader

Tensions et conflits

Facebook Twitter

ANGLE D'ENTRÉE: Les interventions extérieures en territoire souverain.
CD1: la légitimité des interventions extérieures dans des zones de tensions et de conflits.


CD2: Application du principe d'assistance humanitaire OU intérêts des intervenants versus intérêts des populations.

INTERVENTION/IDÉOLOGIE/DROIT HUMAIN/DIPLOMATIE/INGÉRENCE/REVENDICATION/INTERDÉPENDANCE/MONDIALISATION/POUVOIR

• Alliances internationales
• Autonomie politique
• Contrôle des ressources
• Exercice des droits et libertés
• Institutions internationales
• Missions de paix
• Processus de paix
• Questions identitaires
(ethnicité, religion, etc.) AJ+ - This #MannequinChallenge is not for fun. It's a... Syria Charity - Plongez 3 minutes au cœur de l'urgence et...

Hotel rwanda. Tensions et conflits -  MONDE CONTEMPORAIN. Israël - Palestine : histoire d'un conflit. Shimon Peres, Yitzhak Rabin, Yasser Arafat et les accords de paix -... Comprendre ces huit guerres qui déchirent la Syrie. 11 septembre 2001 : le film de la catastrophe - Archive vidéo INA. Attentats Etats-Unis : le film de la catastrophe. Chronologie interactive. Syrie : cinq ans de conflit. Arc des crises au Moyen-Orient. Un demi-siècle de conflit à Jérusalem expliqué en cinq minutes. 1. Moyen Orient, foyer de tensions. INFOS POUR VOTRE CHOIX DE ZONE DE TENSIONS ET CONFLITS - Monde contemporain Triolet. « Homeland », de l’attente à l’effroi, par Akram Belkaïd (Les blogs du Diplo, 19 avril 2016) Pour nombre de médias occidentaux, l’affaire est entendue.

« Homeland », de l’attente à l’effroi, par Akram Belkaïd (Les blogs du Diplo, 19 avril 2016)

L’Irak est synonyme de chaos, de guerre « entre chiites et sunnites », d’effondrement d’un Etat et de menace incessante représentée par l’Organisation de l’Etat islamique (OEI). A bien y regarder, on sait peu comment fonctionne (encore) ce pays « libéré » de la dictature de Saddam Hussein par l’invasion militaire américaine de 2003. Les incessantes intrigues politiques à Bagdad, les divisions au sein des diverses factions religieuses chiites, la marginalisation d’une partie des courants sunnites, le rôle, encore très actif, des diplomates américains : tout cela est rarement évoqué quand il s’agit de donner, en quelques mots, le lourd bilan d’un énième attentat. On parle encore moins des Irakiennes et des Irakiens, et de ce qu’ils endurent au quotidien. C’est ainsi, le décryptage que font nombre d’experts des soubresauts géopolitiques pousse à oublier l’essentiel, à savoir le peuple ou, dit de manière plus triviale, les gens.

Congo : comment 6 millions de morts peuvent-ils être placés sous silence médiatique ? Un génocide est en cours, plus de 6 millions de personnes (dont pour la moitié des enfants de moins de 5 ans !)

Congo : comment 6 millions de morts peuvent-ils être placés sous silence médiatique ?

Ont été massacrées dans l'indifférence générale et avec l'appui des États-Unis et de l'Europe ! Des centaines de milliers de femmes et de filles ont été violées et mutilées par les armées d'occupation. Et tout cela pour une raison principale : s'emparer des richesses minières exceptionnelles dont recèle le sous-sol du pays...

On connait la méthode, on amplifie certaines nouvelles et on en dissimule d'autres tout aussi horribles. On parle beaucoup de la crise des migrants et du moyen orient en ce moment, avec la lutte contre le terrorisme ( ?) Un génocide dont ont été complices nos dirigeants et la communauté internationale Et les Occidentaux dans tout cela ? Mais puisque l'intrusion guerrière semble interne à l'Afrique, personne ne peut accuser les USA et les autres puissances occidentales de profiter des ressources et des richesses du Congo en intervenant directement. Cartographie des ventes d'armes, par Cécile Marin (Le Monde diplomatique, avril 2016) Webdocumentaire - Neuf regards sur l'indépendance.

C’est quoi, l’ONU ? - 1 jour, 1 question. “Casques sur le front” L'ONU fête ses 70 ans. «Un kamikaze ne se radicalise pas seul» Spécialiste des phénomènes de radicalisation, le sociologue franco-iranien Farhad Khosrokhavar, directeur d’étude à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), auteur notamment de Radicalisation (Maison des sciences de l’homme, 192 pp., 2014), analyse pour Libération les profils des auteurs d’attentats-suicides.

«Un kamikaze ne se radicalise pas seul»

Jamais il n’y avait eu jusqu’ici d’attaques-suicides en France. Est-ce un tournant ? Jusqu’ici, les attaques jihadistes commises sur le sol français étaient toujours ciblées, visant par exemple Charlie puis la communauté juive, en janvier 2015, ou des militaires français musulmans, comme le fit Merah avant de s’attaquer à une école juive de Toulouse. Nous nous trouvons maintenant face à un terrorisme aveugle, notamment parce que nombre des objectifs sensibles sont protégés, et donc plus difficiles à atteindre. Comment devient-on kamikaze ? Est-ce qu’il y a un parcours type ? Les auteurs d’attaques jihadistes ont grandi en général dans des familles désunies. Marc Semo. 1. Moyen Orient, foyer de tensions.