Analyses

Facebook Twitter

L’émission des Dialogues Stratégiques. Vendredi 18 avril 2014 Retrouvez en ligne la gazette irrégulomadaire de l’agence parue début 2014 Abonnez-vous au flux RSS Subscribe by Email L’émission des Dialogues Stratégiques Trackbacks for this post Laissez un commentaire Triple C Map Nos 3 derniers tweets… Suivez-nous !

L’émission des Dialogues Stratégiques

Quelques liens à découvrir... Gardons le contact… Pour nous écrire c'est par ici ! © 2012 Triple C Powered by WordPress | Deadline Theme : An AWESEM design. Les "Z"infos. Le blog de Jacques Lacaze. POLice & ConTre VioLences. SOCiétés MUTualisations AnaLYses. International : «Le manifestant», «personne de l'année» du Time. L'hebdomadaire américain rend hommage aux millions de contestataires qui ont défilé cette année dans les rues de nombreux pays pour défier les pouvoirs en place.

International : «Le manifestant», «personne de l'année» du Time

Un choix qui a fait consensus parmi les jurés. Tunisie, Égypte, Syrie, Libye, Russie, États-Unis… Pour son palmarès 2011, le Time rend hommage aux millions de personnes qui ont manifesté cette année pour défier les pouvoirs en place dans leur pays. C'est «le manifestant», en général, que l'hebdomadaire américain a décidé de sacrer comme sa «personne de l'année». En couverture, on peut voir le portrait d'une personne jeune, à la bouche et au nez recouverts d'un foulard, les cheveux cachés par un bonnet, barré du titre: «Le manifestant. Du printemps arabe à Athènes, d'Occupy Wall Street à Moscou». Ces manifestants «ont déjà changé l'Histoire et ils changeront l'Histoire à l'avenir, a expliqué Rick Stengel, le directeur de la rédaction du magazine.

Une tradition pour le Time depuis 1927. Prospérité et qualité de vie. Le Printemps Arabe. Le mouvement des indignés est-il contre l'oligarchie? - Actif et militant sur LePost.fr (13:30) Publié parenréfléchissant post non vérifié par la rédaction 21/10/2011 à 13h07 - mis à jour le 21/10/2011 à 13h43 | vues | réactions Bonjour tout le monde, j'écris cet article (ce texte), en réaction à un article publié par Anne Applebaum sur Slate.fr .

Le mouvement des indignés est-il contre l'oligarchie? - Actif et militant sur LePost.fr (13:30)

Cet article d'intitule: "le mouvement des Indignés est-il antidémocratique? " On y apprend en gros que le mouvement serait antidémocratique puisque non clairement en faveur de nos institutions politiques existantes. Il suffira donc de rappeler une seule chose pour renvoyer cet article dans le casier des ânneries.La démocratie est un système politique dans lequel tous les gens appartenant au corps politique sont susceptibles de prendre part à toutes les décisions politiques. C'est un système donc diamétralement opposé aux régimes politiques que nous connaissons dans nos pays, qui voient la population donner les pleins pouvoir à une extrême minorité de la population, sans aucun contrôle ensuite.

Et en France ?

On s'indigne ou pas? "Indignons-nous !" Certes mais contre quoi ? Et surtout, pour quoi. L’ampleur du mouvement espagnol "Democracia real ya" est impressionnante, car elle est à la hauteur de la déception d’une partie de la jeunesse espagnole vis-à-vis du gouvernement Zapatero.

"Indignons-nous !" Certes mais contre quoi ? Et surtout, pour quoi

D’où l’efficacité de la force de mobilisation sur les réseaux sociaux. Certains affirment qu’il s’agit de la suite des "printemps arabes", qui ont eu pour effet la chute des dictatures tunisienne et égyptienne. Dans les deux cas, Facebook et Twitter ont effectivement joué un rôle majeur dans l’organisation de ces protestations. La soi-disant "French Revolution" ne connaît pas le même sort. Twitter n'est pas une machine à révolutions Le gouvernement socialiste de M. Dire que ce mouvement puise ses sources dans ce que l’on appelle le "printemps arabe" ressemble à un raccourci, un peu rapide, au prétexte que la forme de la mobilisation et le rôle des réseaux sociaux semblent similaires.

Alors comment analyser le début de mouvement en France et son échec ? Mais en France ? On s'indigne ou pas ? L'effet domino.

Stratégies de foules