Alexandra david nell - ouvrage -
Amitabha France - association Amitabha France - association PHOWA L’événement le plus terrifiant dans la vie est le moment de la mort, et elle vient à tous sans souci de la richesse, de la beauté, de l’intelligence ou de la renommée.La mort est inévitable, mais la manière dont vous mourez, terrifié et confus, ou avec confiance et la maîtrise spirituelle, est dépendante de votre contrôle. Phowa, ou « transfert de conscience au moment de la mort » est la méthode bouddhiste qui permet lorsque l’on est arrivé aux extrémités de la vie d’atteindre à l’illumination. Par une combinaison du souffle, de récitations de mantras et de techniques de visualisation qui est pratiquée au moment de la mort, la conscience est éjectée par l’ouverture de Brahmâ évitant ainsi la renaissance dans les six royaumes de l’existence cyclique. A partir de cette ouverture, la conscience peut-être transférée directement en Dewachen, terre pure du Bouddha Amitabha.
Au delà de l'extrémité de la route, ©M.c. Fish, 1995, 1998 Au delà de l'extrémité de la route Tom mourait maintenant. La cérémonie religieuse La cérémonie religieuse
Chers Amis, Le Maître de Sagesse Samaël Aun Weor s’est largement exprimé à propos du transfert de la conscience. Nous savons qu’il est possible de transférer sa conscience lors d’une projection astrale, dans « autre chose » que les corps lunaires.En effet, la science secrète tibétaine du « Powa », que le Bouddha Maitreya a transmis à l’humanité, nous enseigne comment nous projeter hors du corps physique sans nos véhicules lunaires (si bien sur nous ne possédons pas les corps solaires). voyage astral voyage astral