background preloader

Métier

Facebook Twitter

Depuis 6 ans, l'informatique a créé plus d'emplois qu'elle n'en a détruit en France. Selon des données partagées par Syntec Numérique, la création d'emplois en relation avec le secteur informatique et les logiciels aura affiché une nette progression en 2016.

Depuis 6 ans, l'informatique a créé plus d'emplois qu'elle n'en a détruit en France.

Le cabinet d'étude rapporte ainsi une hausse de 2,8% des emplois dans le secteur en 2016 avec une prévision de +3% pour 2017. Et l'optimisme est également partagé par le syndicat national ESN des éditeurs de logiciels et sociétés de conseil en technologie qui envisage également une croissance pour l'emploi dans l'ensemble du secteur IT. Rassemblées par BIPE, les données permettent de confirmer que le secteur des activités informatiques et services d'information en France a créé plus d'emploi qu'il n'en a perdu et ce, pour la sixième année consécutive. En 2015, le secteur avait amené la création de 14 000 emplois nets, en 2016 il y aurait presque 18 000 emplois ainsi créés.

Un récent sondage indique que 90 % des entreprises du secteur de l'informatique souhaitent continuer les recrutements en 2017. Chiffres clés : le chômage des informaticiens - ZDNet. Catégories ABC… Chômage : la hausse attendue se confirme (Oct 2015 - Ocr 2016) - Depuis janvier 2016, le chômage dans l'informatique et les télécoms était orienté à la baisse, une diminution progressive cependant.

Chiffres clés : le chômage des informaticiens - ZDNet

Et le recul s'est poursuivi jusqu'en juin... avant de s'orienter de nouveau nettement à la hausse. Le nombre d'inscrits en catégorie A a augmenté en juillet, et sur un mois, de 2,84% à 36.500. Sur un an, la hausse reste très mesurée cependant (+0,2%). John Chambers: «La France peut prendre la tête de l'Europe» BTS SIO : Une étape indispensable ? Il y a quelques années, le BTS SIO se nommait encore « Informatique de Gestion », c’est d’ailleurs le nom qu’il avait quand je l’ai passé… Aujourd’hui, IG est devenu SIO pour « Services Informatique aux Organisations » mais il semble toujours aussi populaire.

BTS SIO : Une étape indispensable ?

En effet, lorsque l’on décide d’entreprendre des études dans l’informatique et que l’on souhaite devenir développeur ou sysadmin, on s’oriente bien souvent vers cette formation qui a l’avantage de proposer deux spécialités : – Solutions d’infrastructure, systèmes et réseaux Cette spécialité vous permet de devenir Administrateur systèmes et réseaux ou technicien, mais bien sûr si vous continuez vos études après le BTS, vous pourrez viser d’autres postes. – Solutions logicielles et applications métiers forme des spécialistes des logiciels Cette spécialité vous permet de devenir développeur d’applications informatiques, programmeur analyste, etc… Administrateur Systèmes et Réseaux - Administrateur Systèmes et Réseaux : un spécialiste polyvalent. Le périmètre de ses responsabilités est plus ou moins étendu, en fonction de la taille de l’entreprise, l’effectif de la Direction des Systèmes Informatiques (DSI) et le recours ou non à de l’externalisation (l’externalisation consiste à demander à une société externe, spécialisée en informatique, de prendre en charge la gestion de l’informatique d’une entreprise).

Administrateur Systèmes et Réseaux - Administrateur Systèmes et Réseaux : un spécialiste polyvalent

Dans une petite ou moyenne structure, ce spécialiste devra souvent faire preuve de beaucoup de polyvalence, en remplissant par exemple des missions gérées dans de plus grandes entreprises par le support utilisateurs. Emploi : le secteur du numérique reste porteur surtout pour les bac+5. Le secteur du numérique en France se porte plutôt bien.

Emploi : le secteur du numérique reste porteur surtout pour les bac+5

C’est le constat que l’on peut faire à la lecture des chiffres publiés par le Syntec numérique le 26 novembre dernier : une croissance de 2,1% en 2015 et une prévision de + 2,4% pour 2016. Et même de +3,6% pour la branche édition de logiciels. En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et de ses partenaires. Vous consentez également à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis, et vous confirmez avoir lu et accepté nos Conditions d’utilisation et notre Politique de confidentialité. Dans ce contexte, on pourrait penser que dans ce secteur le marché de l’emploi est également radieux. Mais qui dit cadre, dit plutôt profil expérimenté. Numérique : nouveaux usages, nouveaux métiers ? La place de plus en plus importante de l'informatique et des technologies dans les entreprises oblige les responsables métier à se former, mais aussi à s'entourer de collaborateurs exerçant de nouvelles fonctions.

Numérique : nouveaux usages, nouveaux métiers ?

Contrairement aux idées reçues, les nouveaux postes du numérique ne sont pas forcément techniques, même s'ils restent très liés aux technologies. Certaines nouvelles spécialités visent à intégrer l'innovation technologique au plus haut sommet des entreprises et d'autres à renforcer les compétences de la DSI. On note également l'émergence de rôles assurant le lien entre métiers et informatique, des profils de plus en plus rattachés à la DSI et disposant d'une bonne connaissance de l'un des métiers de l’organisation.

Data Scientist : bête rare ou chef d’orchestre ? Avec l'explosion du big data, les projets liés aux données se multiplient. Chief Digital Officer : l’innovation instillée au sommet Chief Data Officer : gestionnaire du capital immatériel. Ce que les réseaux sociaux ont changé dans la recherche d’emploi. Environ un Français sur trois aurait recours aux réseaux sociaux pour trouver un emploi.

Ce que les réseaux sociaux ont changé dans la recherche d’emploi

Ceux-ci ont contribué à faire bouger le marché de l’annonce de recrutement. Leur efficacité, elle, est plus difficile à jauger. Les réseaux sociaux ont su pénétrer le marché de la recherche d’emploi. Que l’on parle de la multitude de comptes Twitter et leurs dizaines d’annonces chaque jour ou du succès des plateformes professionnelles (Linkedin, Viadeo…). Selon une étude du cabinet de recrutement Randstad, 34.5% des Français utilisent ainsi les réseaux sociaux pour trouver un emploi. Grande école du numérique: les premières formations labellisées.

Les premières formations labellisées « grande école du numérique » ont été présentées mercredi lors d’une visite de plusieurs membres du gouvernement à l’Ecole 42, fondée par l’homme d’affaires Xavier Niel, a Paris, a-t-on appris dans un communiqué gouvernmental.

Grande école du numérique: les premières formations labellisées

Ces 171 formations ont été sélectionnées après un premier appel à projets clôturé le 19 octobre dernier, réparties dans 130 « fabriques du numériques » situées partout en France, ont annoncé la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, la ministre du Travail, Myriam el Khomri, le ministre de la Ville, Patrick Kanner, et la secrétaire d’Etat au Numérique, Axelle Lemaire. Quels salaires pour les développeurs en 2015 ?

En collaboration avec l’AFUP, les Human Coders proposent une infographie et quelques chiffres intéressants sur le salaire des développeurs en France.

Quels salaires pour les développeurs en 2015 ?

Cette édition 2015 du baromètre des salaires des développeurs permet de donner une vision représentative et précise du marché des développeurs en France. Recrutement dans l’informatique : face à l’uberisation, les SSII ont leur carte à jouer. De plus en plus d’entreprises privilégient aujourd’hui les plates-formes de recrutement de freelances au détriment des sociétés de services.

Recrutement dans l’informatique : face à l’uberisation, les SSII ont leur carte à jouer

Les métiers des SSII sont-ils en voie d’uberisation, ce mouvement qui transforme des pans entiers de l’économie en autonomisant les travailleurs par le biais des technologies numériques ? Quelles sont les causes de cette individualisation du travail et quels en sont les risques ? L’informatique : l’enfant terrible des entreprises L’intégration des activités informatiques aux organigrammes des entreprises est, depuis leur apparition, problématique. Informatique de gestion : quels métiers pour quels profils ?

Qu'est-ce que recouvre l'informatique de gestion ? Quels en sont ses objectifs ? Le point sur un terme qui a désigné un BTS, renommé BTS SIO. Que recouvre le terme "informatique de gestion" ? "Informatique de Gestion" est le nom d'un BTS (Brevet de Technicien Supérieur) validant deux ans d'étude. Mais depuis la rentrée 2011, il a été remanié. Les étudiants du BTS SIO peuvent s'orienter soit vers la couche réseau (parcours "Solutions d'Infrastructure, Systèmes et Réseaux" ou "SISR") soit vers la couche applicative ("Solutions logicielles et applications métier ou "SLAM").

"Il a été proposé de rendre visible dans l'appellation même du diplôme, la notion de 'services informatiques' (une sorte de retour aux sources...), c'est-à-dire la production de Solutions techniques à l'appui d'objectifs d'optimisation du système d'information en réponse aux besoins des métiers de l'organisation", explique le Certa, le réseau de ressources pour l'informatique de gestion.

Quel profil est éligible ?