background preloader

Humanités Numériques

Facebook Twitter

Les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale sur Twitter (avril-juillet 2014) Read/Write Book 2 - Faire des humanités numériques. 1Pour esquisser une introduction aux humanités numériques, il faudrait fournir des éléments d’histoire, un aperçu de la théorie, ainsi qu’une illustration de la pratique : programme ambitieux, qui demanderait un livre.

Read/Write Book 2 - Faire des humanités numériques

Mon exposé ne prendra pas la forme d’un catalogue d’exemples ; il ne proposera pas non plus un tableau irénique des humanités numériques triomphantes, telles qu’un conférencier pourrait les donner à voir pour implanter une chaire ou un centre de recherche dans une université nord-américaine. Je présenterai quelques repères et un témoignage personnel, qui, parce qu’il est français, soulève des questions particulières. Mon propos consiste pour l’essentiel à commenter le titre « Faire des humanités numériques », qui peut s’entendre de plusieurs manières : je vous laisse deviner lesquelles. 2L’expression « humanités numériques », calque désormais courant de l’anglais digital humanities, garde peut-être encore quelque chose d’étrange à nos oreilles. 2 (...) 3 (...) 19 (...)

Introduction aux humanités numériques. Qu’est-ce que les humanités numériques ?

Introduction aux humanités numériques

A la croisée des champs disciplinaires, s’agit-il d’une discipline propre, d’un espace interdisciplinaire, de nouvelles pratiques, d’une palette d’outils techniques au service des humanités ou au contraire d’une immersion des problématiques SHS dans le milieu des sciences dures ? Le Read/Write Book 2 tente de répondre à ces questionnements sous la forme d’un recueil de 17 contributions. Sans parler de la qualité et de l’intérêt de son contenu, cette publication a deux particularités remarquables : Premièrement, les articles qui le composent ne sont pas des exercices académiques mais des textes déjà publiés, souvent sous la forme de billets de blog, qui constituent un excellent aperçu de l’état actuel (2012) des réflexions puisque ce mode de publication est beaucoup plus rapide qu’une revue traditionnelle.

Compte-rendu. Du Literary and linguistic computing aux Digital Humanities : retour sur 40 ans de relations entre sciences humaines et informatique. Dans le cadre du séminaire Digital Humanities : les transformations numériques du rapport aux savoirs, nous avons reçu le 16 décembre dernier Lou Burnard, qui est directeur de l’Information and support group des Oxford University Computing Services.

Du Literary and linguistic computing aux Digital Humanities : retour sur 40 ans de relations entre sciences humaines et informatique

Figure importante de la communauté TEI, il est co-éditeur des Guidelines for Electronic Text Encoding and Interchange et participe aux travaux du British National Corpus. Il travaille depuis cette année à temps partiel pour le TGE Adonis. Résumé de la communication Les sciences humaines sont en train de vivre un tournant majeur en intégrant de manière de plus en plus étroite l’usage des technologies numériques dans leurs pratiques de recherche. Cette évolution est pourtant en marche depuis plusieurs décennies, avec, dès les années 60, la réalisation de l’index Thomisticus par Roberto Busa.

Digital humanities - Humanites numeriques. Sciences humaines et nouvelles technologies / Humanities and digital technologies. Humanités numériques: proposition de plan de cours. L'histoire contemporaine à l'ère numérique. Textes (anciens) et humanités numériques. Textes (anciens) et humanités numériques. Présentation. L’association et ses missions Humanistica est l’association francophone des humanités numériques/digitales.

Présentation

Elle cherche à réunir autour d’actions communes toutes les personnes intéressées par le mouvement des digital humanities telles qu’elles peuvent s’exercer et se penser en langue française. Ses grandes missions à but non lucratif sont : de rassembler et fédérer la communauté francophone des digital humanities, également nommées humanités numériques ou humanités digitales ;de représenter cette communauté auprès des institutions nationales et internationales.

Les instances et les actions Créée en juin 2014, Humanistica est une association sans but lucratif (AISBL) dont le siège se trouve à Bruxelles. Une Assemblée générale ;un Comité de coordination international chargé d’assurer le fonctionnement de l’association et la mise en œuvre de ses actions. Historique 26 septembre 2012 – L’origine 18 octobre 2013 – Le début du projet Premier semestre 2014 – Les premières décisions. Humanités numériques. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Humanités numériques

Exemple de recherche en humanités numériques : répertoire d'archives[1] sous forme d'analyse de réseau. Elles se caractérisent par des méthodes et des pratiques liées à l'utilisation des outils numériques, en ligne et hors ligne, ainsi que par la volonté de prendre en compte les nouveaux contenus numériques, au même titre que des objets d'étude plus traditionnels. Les humanités numériques s'enracinent souvent d'une façon explicite dans un mouvement en faveur de la diffusion, du partage et de la valorisation du savoir. Définition[modifier | modifier le code] Manifeste des Digital Humanities - FR Les humanités numériques peuvent être définies comme l'application du « savoir-faire des technologies de l'information [et de l'informatique] aux questions de sciences humaines et sociales »[3]

. « 1. Il arrive que les humanités numériques soient assimilées à l'« humanisme numérique » que propose Milad Doueihi dans Pour un humanisme numérique (2011). Introduction aux Humanités Numériques.