background preloader

Simob44

Facebook Twitter

Simon Careil

Animer des activités collaboratives en ligne - Scénariser des activités d'apprentissage collaboratif en ligne. Boîte à outil pour le travail collaboratif. Intelligence collective : techniques d'animation. Intelligence collective : techniques d'animation. Yves Clot, Le Travail à cœur. Pour en finir avec les risques psychosociaux. 1Cet ouvrage synthétise les travaux précédents de l’auteur pour en faire un livre plus facile d’accès à un moment où les pathologies professionnelles et les suicides sont relayés par les médias, alors que se développe les officines chargées d’alerter les directions d’entreprise sur les risques ou de les traiter a posteriori.

Yves Clot, Le Travail à cœur. Pour en finir avec les risques psychosociaux

En même temps, Yves Clot marque ses divergences avec d’autres approches du travail ou du mal être au travail (Christophe Dejours, Philippe Zarifian...). Présenter le livre en condensant les thèses ne serait pas « juste », sachant que l’on ne peut résumer une synthèse, sauf à mutiler la pensée de l’auteur. Je ne propose donc pas un résumé chronologique, mais un choix personnel de thèmes à débattre, sachant que tout spécialiste de la santé au travail devrait avoir lu ou devra lire Le Travail à cœur. 1 Durand (2012) : voir le dernier chapitre sur le syndicalisme. 2 Voir aussi Bruno Trentin (2012) (recension à paraître dans La Nouvelle Revue du Travail).

Yves Clot : le travail souffre, c'est lui qu'il faut soigner ! - France Conditions de travail. Suicides, souffrance au travail : alors que les risques psychosociaux sont devenus un enjeu dans les entreprises comme dans la société, Yves Clot, professeur de psychologie du travail au Conservatoire National des Arts et Métiers qui a publié récemment Le travail à cœur.

Yves Clot : le travail souffre, c'est lui qu'il faut soigner ! - France Conditions de travail

Pour en finir avec les risques psychosociaux revient sur ce qui lui apparaît comme une impasse dans un entretien exclusif pour Metis. Vous êtes responsable d'une filière de formation de psychologues du travail. Pourquoi la prise en compte des risques psychosociaux (RPS) est-elle une fausse piste ? Je regarde sans aucune arrogance le travail de tous ceux qui sont engagés dans une approche en termes de RPS ou de stress. On n'y échappe pas facilement aujourd'hui.

C'est le travail et l'organisation qu'il faut soigner. Cette approche de la gestion des risques est-elle en train de l'emporter ? Mais est-ce vraiment ce qui l'emporte aujourd'hui dans les stratégies publiques ou syndicales ? Pas vraiment. Vous semblez pessimiste. Travail et santé, par Yves Clot et Dominique Lhuilier.

La clinique du travail s'est affranchie de ses origines médicales.

Travail et santé, par Yves Clot et Dominique Lhuilier

Reste que la référence au soin imprègne les pratiques. Et la demande sociale en la matière est en expansion : soigner les « blessés » du travail, réparer les « déficiences », accompagner les « vulnérables », écouter les plaintes, faire disparaître les symptômes... aux risques toujours d'une individualisation de questions sociales, d'une externalisation à des prestataires de service tenus à la porte de l'organisation, d'une contribution à des processus de normalisation et donc aussi de relégation, voire d'exclusion. Sur cet axe santé/travail, les questions à instruire sont nombreuses. Quelles conceptions de la santé orientent les pratiques ? Comment approfondir cette double perspective qui tient en tension la conception du travail pathogène et celle du travail comme opérateur de santé ? Page 2 à 6 Pages de début I. Page 13 à 24 Critique de la clinique, clinique de la critique Page 25 à 36.

Organiser un jeu coopératif. Les jeux coopératifs permettent d’amorcer un changement dans les relations interpersonnelles.

Organiser un jeu coopératif

Dans ces jeux, où les joueurs ont un objectif commun, les joueurs gagnent ou perdent tous ensemble. Délivrés de la tension liée à la peur de perdre ou au désir de gagner, les joueurs explorent d’autres manières de faire ensemble (s’exprimer, argumenter, écouter, prendre des décisions, unir ses forces...) Les outils et techniques de communication et de travail en équipe permettent de progresser ensemble vers un but commun porteur de sens. La découverte de la coopération peut aussi se faire de façon ludique. L’implication n’est pas si lourde, et donc plus facile pour certains, quand elle est déconnectée des enjeux du quotidien. Qu’est ce qu’un jeu coopératif ? Il s’agit d’un jeu dans lequel les joueurs conjuguent leurs efforts pour atteindre un but commun. En quelques minutes, l’atmosphère se réchauffe.

Pour qu’un tel climat se mette en place, quelques préalables sont nécessaires : Jeux présentés : Activités brise-glace. Techniques Educ pop.