background preloader

CHILI

Facebook Twitter

Un séisme de 6,4 secoue le centre du Chili. Le Chili : une forte activité sismique. Les zones de subduction sont-elles particulièrement exposées ?

Le Chili : une forte activité sismique

Jean-Pierre Vilotte. Les zones de subduction sont les régions du globe les plus exposées aux risques sismiques et aux tsunamis comme l'a rappelé le séisme de Sumatra du 26 décembre 2004. Le plus grand tremblement de Terre jamais enregistré, le séisme de Valdivia du 22 mai 1960 de magnitude 9,5, a rompu plus de 1 000 km de contact de la zone de subduction Sud Chili. Ce séisme provoqua un tsunami dont les effets destructeurs ont été ressentis dans tout le Pacifique (côtes d'Hawaï et du Japon). Comprendre et prévenir le risque sismique des grandes zones de subduction, Japon, Amérique du Sud, Amérique du Nord et Indonésie, est un enjeu majeur. Figure gauche : Derniers grands tremblements de Terre historiques le long de la zone de subduction chilienne.

Figure droite : Sismicité des 40 dernières années et principales régions d'études. Pourquoi le Chili ? Quels types de séismes observe-t-on au Chili ? © CNRS-Sagascience-GéoManips. Une équipe internationale étudie l'aléa sismique de Santiago du Chili. Le potentiel sismique du chevauchement ouest andin, identifié en 2010 comme la structure majeure responsable de la surrection de la chaîne des Andes * était jusqu'à maintenant très mal connu.

Une équipe internationale étudie l'aléa sismique de Santiago du Chili

Une équipe internationale, associant des chercheurs de l'Université du Chili, de l'Institut de Physique du Globe de Paris et de l'IRSN en France, des Universités de San Diego et de Waco aux USA, révèle que le segment de ce chevauchement, localisé au cœur même de Santiago, capitale du Chili, a rompu deux fois, depuis environ 18000 ans, lors de séismes d’une magnitude pouvant atteindre Mw7.5. Cette étude publiée cette semaine dans la revue GEOLOGY montre que la capitale Chilienne est soumise a un risque sismique majeur. La limite de plaque Nazca-Amérique du sud et le chevauchement ouest andin. La chaîne Andine près de Santiago du Chili À la latitude de Santiago du Chili 33°5 S, la chaîne des Andes est étroite (<100km) et représente la structure Andine à un stade primaire de son évolution.

Source(s): Séisme : le Chili victime d'une puissante secousse de magnitude 8,2. Dans la soirée du 1er avril, le Chili a été touché par un violent séisme de magnitude 8,2.

Séisme : le Chili victime d'une puissante secousse de magnitude 8,2

La côte a été placée en état d'alerte tsunami, suite aux répliques et aux vagues qui ont atteint 2,11 mètres de hauteur dans le nord-ouest du pays. Le Chili s’est attendu à un tsunami après le séisme de magnitude 8,2 qui a secoué le nord-ouest du pays le 1er avril. C’est à 89 kilomètres au large d’Iquique, port minier de la province d’Arica, que le tremblement de terre s’est produit à 20h46 heure locale. Selon le Centre sismologique national de l’Université du Chili, le foyer sismique se situait à 46,4 kilomètres de profondeur.

La puissante secousse a engendré des vagues atteignant 2,11 mètres de hauteur et des dizaines de répliques dont la magnitude varie entre 5,5 et 6,2. La présidente chilienne Michelle Bachelet a déclaré l’état de catastrophe naturelle pour les provinces d’Arica, Parinacota et Tarapaca. Un bilan sérieux Des signes avant-coureurs Vous nous aimez déjà ? Le séisme de Concepcion, Chili, du 27 février 2010. Depuis les années 1980 les chercheurs de l'IPGP (INSU-CNRS, Paris Diderot) et du Laboratoire de géologie (ENS, INSU-CNRS) étudient l'activité sismotectonique du Chili.

Le séisme de Concepcion, Chili, du 27 février 2010

Dans le cadre de coopérations franco-chiliennes, avec le soutien de l'Institut National des Sciences de l'Univers, des réseaux sismologiques et de mesures de déformations GPS, notamment, ont été installés de longue date dans des zones identifiées comme des lacunes sismiques, c'est-à-dire susceptibles de rompre avec une forte magnitude. Pour intensifier ces études, le laboratoire international Montessus de Ballore (1) a été crée en 2006 entre le CNRS-INSU et l'Université du Chili à Santiago. C'est une de ces lacunes qui a été affectée par le séisme du 27 février. Les responsables français du laboratoire font une première analyse du séisme. Simplement Géologie: Séisme au Pérou - 28 Octobre 2011. Un séisme de 6.9 a frappé le centre du Pérou, vendredi le 28 octobre 2011, près de la ville de Ica, au sud-est de la capital du pays, Lima.

Simplement Géologie: Séisme au Pérou - 28 Octobre 2011

La même région a été touché par un tremblement de terre d'une magnitude de 8.0 le 15 août 2007, faisant plusieurs centaines de morts et beaucoup de dommages aux structures. La ville de Pisco fut détruite à 80%. En 2007, le tremblement de terre s'était produit à une plus grande profondeur (39 km) qu'en 2011 (23,9 km). Ces deux séismes sont considérés comme de faible profondeur. Séisme : le Chili, un pays qui enregistre deux « big one » par siècle.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Audrey Garric Les autorités chiliennes ont levé, jeudi 17 septembre, l’alerte au tsunami lancée la veille au soir après un violent séisme qui a frappé le centre du pays, à 230 km au nord de la capitale Santiago, et fait huit morts.

Séisme : le Chili, un pays qui enregistre deux « big one » par siècle

Ce séisme de magnitude 8,3, le plus fort à l’échelle mondiale pour 2015, a provoqué l’évacuation massive d’un million de personnes. Raul Madariaga, sismologue et professeur à l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, revient sur les puissants tremblements de terre que connaît le pays sud-américain. Un million de personnes ont été évacuées en raison d'une alerte au tsunami déclenchée après un violent séisme mercredi 16 septembre au soir dans le centre du Chili, qui a fait au moins huit morts. Luis Hidalgo / AP › Accéder au portfolio Le séisme qui vient de toucher le Chili est-il exceptionnel ? Il y a trois raisons majeures.

Mais nous manquons de données historiques pour améliorer nos prévisions.