background preloader

Bien être au travail

Facebook Twitter

Empathie, hyperempathie, hypersensibilité. Le fléau du présentéisme au travail. Le burn-out, nouveau mal du siècle. Présentéisme : un phénomène discriminant pour les femmes. Avant qu’elle ne devienne maman, Yasmine ne comptait pas ses heures au sein du cabinet comptable américain réputé pour lequel elle travaille à Levallois-Perret.

Présentéisme : un phénomène discriminant pour les femmes

Mais à son retour de congé maternité, tout a changé : "Quand ils ont compris que j’avais d’autres priorités et que je ne pouvais plus m’investir autant en termes d’heures passées au bureau, mes managers ont changé d’attitude. Lorsqu’on devient maman, peu importe les résultats, on ne colle plus avec le rythme de l’équipe. La carrière est bloquée, je suis résignée. " Cette situation, Yasmine n’est pas la seule à la vivre. Dans les entreprises où le présentéisme est une pratique largement répandue, les jeunes mères se placent malgré elles en marge d’un système qui encourage les salariés à rester tard au bureau.

Jérôme Ballarin, président de l’Observatoire de la parentalité en entreprise (OPE), confirme : "Le présentéisme pose en effet un problème en termes de mixité, car il pénalise les femmes. Motivation au travail : les salariés français de moins en moins motivés. En ce milieu d’année 2013, quel constat avons-nous de la motivation au travail en Europe ?

Motivation au travail : les salariés français de moins en moins motivés

Selon le baromètre Edenred-Ipsos, la démotivation au travail affecte toujours les salariés français depuis la crise de 2008… Comment changer la donne quand le chômage pèse sur le moral, que les opportunités de reconversions professionnelles se font rares ? Bien-être au travail : une affaire de management. Bien-être au travail, lutte contre le stress, deux notions loin d’être nouvelles : depuis une quinzaine d’années, elles sont pleinement intégrées par les DRH.

Bien-être au travail : une affaire de management

La nouveauté est dans la façon de les appréhender : cet élément clé de toute politique salariale réussie est devenu un levier stratégique impactant fortement les résultats économiques. Les managers, chevilles ouvrières des transformations, sont une fois encore au cœur de ces nouveaux enjeux.Le bien-être au travail n'est plus un simple gadget, mis en avant par les entreprises pour mieux attirer les nouveaux talents, au même titre que l'implantation d'une salle de sport ou la mise en place d'open-spaces aux couleurs acidulées. Ces dernières années, cet élément clé des ressources humaines est devenu un élément incontournable de toute politique managériale réfléchie et globale, en étant clairement identifié comme un levier potentiel de croissance et d'amélioration des résultats économiques de l'entreprise.

Equilibre vie professionnelle/ vie privée. Un levier de performance pour l’entreprise Le travail est, pour 92% des français, très important.

Equilibre vie professionnelle/ vie privée

Il est perçu comme un moyen de s’accomplir et une source de développement individuel. Pourtant, ils sont 65% à estimer que le travail prend trop de place dans leur existence. Longtemps les entreprises ont eu une attitude ambivalente concernant le hors-travail, considérant que cela relevait de la sphère privée et non professionnelle. Cette distinction est aujourd’hui dépassée. L’entreprise qui veut attirer, motiver et fidéliser ses talents ne peut désormais faire l’impasse sur la question de l’équilibre vie privée – vie professionnelle.

Cependant, il n’existe pas de solutions préétablies. Le bonheur au travail: les 10 clefs d'un bon équilibre. 1.

Le bonheur au travail: les 10 clefs d'un bon équilibre

Trouver sa motivation Le sujet n'a rien d'évident. La plupart des gens "ignorent leurs motivations profondes", constate Hélène Vecchiali, coach et psychanalyste (1). La thérapeute suggère de commencer par un exercice pratique : "Se souvenir d'une situation où l'on s'est senti enthousiaste et dynamique, puis repérer ce qui a déclenché le sentiment de satisfaction. " S'agissait-il de la compétence de son chef? Les 6 facteurs émotionnels du bien-être au travail. Dans une interview, Beatriz Arantes, psychologue et chercheuse chez Steelcase, une entreprise spécialisée dans le mobilier de bureau et l’aménagement des espaces de travail, nous avait expliqué en quoi l’expérience émotionnelle était la clé du bien-être au travail.

Les 6 facteurs émotionnels du bien-être au travail

Le résultat d’une étude approfondie réalisée avec une équipe composée d’un ergonome et d’un designer qui montre comment l’émotion joue sur notre efficacité et notre sentiment de bonheur au travail. Beatriz nous détaille ses recherches en passant en revue les 6 facteurs émotionnels qui déterminent le bien-être au travail : la pleine conscience, l’authenticité, l’appartenance, le sens, l’optimisme et l’énergie. 1. La pleine conscience : avoir le choix du lieu de travail « La pleine conscience vient de la philosophie et la méditation orientale. 2. Burn-out : êtes-vous à risque ?

Le terme est utilisé à toutes les sauces, mais le risque est bien réel : plus de trois millions de Français exerçant une activité professionnelle seraient exposés au burn-out.

Burn-out : êtes-vous à risque ?

De l'anglais "brûler de l'intérieur, se consumer littéralement", ce phénomène survient brutalement et ses victimes n'ont souvent rien vu venir. Pourtant, avant que le corps ne s'effondre, il aura fallu parfois plusieurs années d'insidieuse érosion intérieure. Les signes précurseurs existent et les situations favorisant le burn-out sont aujourd'hui bien identifiées. Les repérer et les connaître permet d'éviter des conséquences graves comme l'AVC, l'infarctus ou de lourdes dépressions. Et vous, êtes-vous à risque ?

1. Stress au travail : Six facteurs de risques à mesurer. "Les conclusions de ce rapport seront présentées le 19 avril prochain aux partenaires sociaux lors du Conseil d'orientation des conditions de travail (COCT)", a fait savoir le ministère du travail.

Stress au travail : Six facteurs de risques à mesurer

Disposer d'un suivi statistique Trois ans après le rapport Nasse Légeron, l'objet de ce nouveau travail est d'essayer de bâtir un cadre méthodologique pour disposer d'une enquête spécifique sur les risques psychosociaux et de pouvoir les mesurer tant dans les entreprises privées que dans la fonction publique. "Actuellement, regrette le rapport, l'information sur les facteurs psychosociaux de risque est fragmentée et manque d'exhaustivité". Six facteurs de risques Le comité d'experts propose de suivre six facteurs de risques :

Le "présentéisme", cet autre mal français dont on ne parle jamais. Atlantico : Selon un rapport paru en juillet et publié par la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), l’ensemble des Français travaillent plus que la moyenne des Européens.

Le "présentéisme", cet autre mal français dont on ne parle jamais

Finir tard et emporter du travail avec soi serait une habitude hexagonale. Quelles raisons peuvent expliquer ce "présentéisme" ? Ce phénomène est-il propre à la crise ? Denis Monneuse : Les motivations sont diverses. Les 35H ont intensifié le travail sur un nombre de jours plus faible, du fait des RTT. La pression sociale est plus forte en période de crise économique car la crainte de perdre son travail est plus importante et la peur d’être mal vu par son patron peut renforcer le "présentéisme".

Investir dans le bien- être au travail favorise la réussite de l'entreprise — Paroles d’entrepreneurs. " Les deux choses les plus importantes n'apparaissent pas au bilan de l'entreprise: sa réputation et ses hommes", affirmait Henry Ford.

Investir dans le bien- être au travail favorise la réussite de l'entreprise — Paroles d’entrepreneurs

Florent Bonnel, consultant chez Merlane, explique pourquoi l'entreprise doit croire dans ses salariés et miser sur leur bien-être au travail. Deux ans se sont écoulés depeuis le plan d'urgence contre les risques psychosociaux en entreprise. Devrait paraître en ligne, dès ce mois-ci,un guide à destination des entreprises qui, selon le ministre du Travail Xavier Bertrand," revient dans les détails sur les principales étapes pour arriver au plan d'action antistress". Les risques, le stress, la violence. Avons-nous affaire aux bonnes entrées pour une évolution de la qualité de vie au travail ? " Vous faites quoi dans la vie? ". Entre les chocs médiatiques, l'effet de simplification qui s'y associe et l'observation de la dégradation d'indicateurs de santé et de sécurité au traval, se constitue la nouvelle classe des "risques psychosociaux".

Burn out (épuisement professionnel) - Fiches nutrition. Qu'appelle-t-on burn out ? L'épuisement professionnel, également appelé burn out, est un trouble psychique résultant d'un stress chronique dans le cadre du travail. L'épuisement professionnel se développe progressivement chez certaines personnes exposées à des conditions de travail frustrantes et démotivantes : face à la fatigue, au sentiment d'échec et aux difficultés de concentration, celles-ci tendent à travailler toujours davantage pour essayer de retrouver satisfaction et confiance en elles. Si les conditions de travail restent difficiles, un cercle vicieux s'installe jusqu'à l'épuisement émotionnel durable, le burn out. Quels sont les signes du burn out ? Le plus souvent, le burn out se traduit d'abord par des signes physiques, fatigue permanente, mal de dos, insomnies, migraine, maux de ventre, infections fréquentes, etc.

Lorsque la situation professionnelle ne s'améliore pas, les symptômes s'aggravent. Actualité - Bien-être et efficacité au travail - "10 propositions pour amélio... Liste des propositions 1. L’implication de la direction générale et de son conseil d’administration est indispensable. L’évaluation de la performance doit intégrer le facteur humain, et donc la santé des salariés. 2. La santé des salariés est d’abord l’affaire des managers, elle ne s’externalise pas. 3. 4. 5. 6. 7.