background preloader

Vaccins

Facebook Twitter

La grippe espagnole de 1918 est due aux vaccins. Autres articles Pour continuer sur le sujet de la grippe, voici un texte traduit par Caralmera (je le précise) qui n'est pas récent (1976), mais qui met bien en lumière les vraies causes de la fameuse grippe dite "espagnole" qui a tué 20 millions de personnes à la fin de la première guerre mondiale. L'ÉPIDÉMIE DE GRIPPE ESPAGNOLE DE 1918 A ÉTÉ PROVOQUÉE PAR LES VACCINATIONS Comme cela a été exposé auparavant, toutes les autorités médicales et non-médicales sur la vaccination conviennent que les vaccins sont conçus pour provoquer de manière atténuée les maladies qu'ils sont censés prévenir.

Mais ils savent aussi et reconnaissent qu'il n'y a aucun moyen de prédire si le cas sera léger ou sévère - voire mortel. Cette grande incertitude qui met en jeu la vie des gens fait de la vaccination une procédure douteuse, anti-scientifique et extrêmement dangereuse. Beaucoup de vaccins provoquent aussi d'autres maladies en plus de celle contre lesquelles ils sont conçus.

Obligation vaccinale - L'enquête d'une maman biologiste..pdf. Ne pas vacciner vos enfants tout en respectant la loi MODE D'EMPLOI. Un fonctionnaire zélé (bien que je lui démontre que les produits appelés « vaccins» sont inefficaces et nous empoisonnent), exige « parce que c'est la loi » que mes enfants soient vaccinés.

Que puis-je faire ? Réponse: 1°) Cessez d'abord d'avoir des scrupules. Le personnage qui maintient ces exigences ne peut être : a) qu'un ignorant. b) ou le complice d'une grave infraction pénale. a) Un ignorant : Celui qui, malgré ces informations, ne change pas d'avis est particulièrement ignorant, car comment continuer de ne pas voir que les « vaccins » sont inefficaces et dangereux, devant la masse énorme de livres, d'articles de presse, de magazines, de pétitions de médecins concernant cette question ? Sachez donc que vous avez en face de vous un lâche. 2°) Nous pensons donc avoir trouvé le moyen d'échapper à l'empoisonnement, tout en respectant la Loi.

A - Imprimer les pages de ce site ou du livre VACCIN, mais alors on nous aurait menti ? «Monsieur l'Inspecteur (ou Monsieur le Directeur), 30 ans de camouflage et mensonges sur les vaccins viennent d’être mis au grand jour. Des documents britanniques mettent à jour 30 années de camouflage Le « Freedom of Information Act » (Acte donnant libre accès à des documents secrets) au Royaume-Uni auquel a eu recours un médecin, a permis de révéler le contenu de 30 années de documents officiels secrets montrant que les experts gouvernementaux: 1. savaient que les vaccins ne fonctionnaient pas 2. savaient que les vaccins pouvaient provoquer les maladies qu’ils étaient sensés prévenir. 3. savaient que les vaccins présentaient des dangers pour les enfants 4. se sont entendus pour mentir au public 5. se sont attelés à empêcher les études de sécurité.

Ce sont ces mêmes vaccins qui sont rendus obligatoires pour les enfants américains. Un médecin américain dont le fils est autiste a eu recours au « Freedom of Information Act » pour obtenir des documents du CDC (Centres Américains de Contrôle des Maladies). Il voulait avoir accès à l’information que possédait le CDC au sujet des dangers que présentent les vaccinations. 1. 2. 30 ans de camouflage et mensonges sur les vaccins viennent d’être mis au grand jour.

Dangers de la vaccination: la lucidité d'un pharmacien. 50 raisons de ne pas vacciner vos enfants. 1. Il n’existe aucune étude scientifique qui puisse affirmer que les vaccins ont vraiment empêché les maladies. Les graphiques montrent plutôt que les vaccins ont été introduits dans les phases finales des épidémies quand la maladie en était à ses derniers soubresauts. Dans le cas de la variole, le vaccin a provoqué une énorme poussée de la maladie avant que les protestations du public ne conduisent à son retrait pur et simple. 2. Il n’existe aucune étude long terme sur la sécurité des vaccins. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 11. 12. 13. 14. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30. 31. 32. 33. 34. 35. 36. 37. 38. 39. 40. 41. 42. 43. 44. 45. 46. 47. 48. 49. 50. Sources:Rense.comEditionsmarcopietteur.com. Vaccins et autisme : Le secret que vous n'êtes pas censé savoir. Autres articles The American Dream, Michael Snyder, 29 mars 2012 Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le nombre d'enfants autistes a augmenté de 78 pour cent en Zunie au cours de la dernière décennie.

On estime aujourd'hui qu’un enfant sur quatre-vingt-huit enfants est atteint d’une forme quelconque de trouble autistique. Nos écoles sont véritablement bondées d’enfants ayant des « besoins spéciaux », et des millions de parents tentent désespérément de comprendre pourquoi tant d'enfants ont ces graves problèmes de développement. Curieusement, la plupart des enfants autistes étaient au départ tout à fait normaux. La plupart d'entre eux se développent très bien pendant la première ou les deux premières années, et puis se produit une chose dramatique. Qu’est-ce donc que cela pourrait être ? Si vous vous mettez à surfer sur Internet, vous pourrez trouver assez de témoignages de ce genre pour rester à les lire pendant des jours entiers. L'actrice Jenny McCarthy sort son fils de l'autisme grâce à la désintoxication des métaux lourds.

Interview de l’actrice Jenny McCarty sur les vaccinations et la guérison de son fils Jenny McCarthy : C’est en 2005 que l’on a diagnostiqué l’autisme chez mon fils Evan. Il n’y a pas le moindre doute dans mon esprit que c’est la vaccination qui a déclenché l’autisme chez mon fils. Nous le croyons vraiment parce que nous étions là, et que nous avons pu observer ce qui s’est passé après que nous soyons rentés de chez le médecin. Nous avons été les témoins directs de cette régression progressive d’un enfant qui avait toujours été en parfaite santé, c’est de nos propres yeux que nous avons vu que cet enfant s’est éteint petit à petit.

Journaliste : L’Académie de pédiatrie et d’autres continuent cependant de dire qu’il n’y a pas de liens entre les vaccins et l’autisme. Ils continuent de dire que le risque de ne pas vacciner pourrait même être pire. Jenny McCarthy : Et bien, quand on y réfléchit bien, la raison, c’est qu’il y a un énorme business pour les compagnies pharmaceutiques. Une ancienne employée de Merck l’avoue : « l’obligation vaccinale, c’est pour le profit et pas pour la santé publique » Brandy Vaugham est une ancienne représentante de ventes pour le fabricant de vaccins Merck & Co. Elle explique en détails comment les fabricants de vaccins se servent précisément des vaccins pour réaliser d’énormes profits et non pour la Santé publique. Brandy a effectué des recherches sur la sécurité des vaccins. Elle a trouvé que, non seulement les vaccins contenaient des produits toxiques connus qui pouvaient provoquer des dégâts neurologiques, mais aussi que les fabricants de vaccins ne réalisaient pas les mêmes études de sécurité pour les vaccins comme ils le font pour les autres médicaments.

Ce manque de recherches sur la sécurité des vaccins ajouté aux effets secondaires de la vaccination a contribué à faire prendre à Brandy la décision de ne jamais faire vacciner son enfant. Transcription de la vidéo: Mon premier engagement dans l’industrie pharmaceutique comme représentante pour la firme Merck date de l’époque où le Vioxx était sur le marché. Je découvris beaucoup de choses. SANTÉ : Si votre médecin insiste pour vous dire que les vaccins sont sans danger… demandez-lui de signer ce document. Si votre médecin insiste pour vous dire que les vaccins sont sans danger… demandez-lui de signer ce document dans lequel il devra confirmer que les vaccins qu’il veut administrer sont sûrs. La plupart des personnes qui consentent à se faire injecter un vaccin soit pour elles-mêmes, soit pour leurs enfants, croient en toute bonne foi que cette pratique améliorera leur santé.

Ce que ces personnes ne savent souvent pas, c’est que même leur médecin n’est vraisemblablement pas bien informé des ingrédients toxiques contenus dans les vaccins et qui pourraient être susceptibles d’endommager leur santé à court – moyen - ou long terme. Dave Mihalovic Si le médecin insiste vraiment pour dire que les vaccins sont sans danger, il devrait sans aucun problème pouvoir signer le formulaire ci-dessous que vous pourriez conserver dans vos archives pour le produire en cas d’effet secondaire éventuel. Quand j’informe personnellement les médecins de ces réalités, je constate que ces informations les gênent. Vaccination des enfants : Comment l'éviter. Article remonté du à l’attention de ceux qui se posent des questions sur les vaccins obligatoires. Tout d’abord, il n’y a que trois vaccins obligatoires : diphtérie, tétanos, polio, pas un de plus. Or, depuis le 12 juin 2008, le DTPolio® a été victime d’une « suspension temporaire de distribution » avec retrait de tous les lots existants.

Ce vaccin n'est toujours pas revenu sur le marché alors qu’il est le seul vaccin anti Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite disposant d'une AMM pour les enfants de moins de six ans. Aussi, les services publics de « santé », qui ont tout prévu sauf les accidents, conseillent à présent de le remplacer par le vaccin Pentavac® qui contient, outre le DTPolio, les valences contre la coqueluche et l’haemophilus ou, mieux encore, le vaccin hexavalent « InfanrixHexa® ».

Jean-MarieMora propose d’écrire ce texte sur la page de droite du carnet de santé face à la page comportant les 3 cases prévues pour noter les 3 injections de la primo vaccination du DTP. DTP : comment éviter l'obligation vaccinale ? : Vaccination. En France depuis 2013 il y a du changement concernant le DTP : Dans le cadre du schéma vaccinal simplifié, la primovaccination des nourrissons comporte désormais deux injections à l’âge de 2 et 4 mois, suivies d’un rappel à l’âge de 11 mois (« schéma 2+1 » contre « 3+1 » auparavant). La primovaccination (deux injections suivies d’un rappel à l’âge de 11 mois) est obligatoire chez l’enfant. Les rappels jusqu’à l’âge de 13 ans sont obligatoires pour la poliomyélite. Les rappels ultérieurs sont dorénavant recommandés à l’âge de 6 ans, avec un vaccin combiné contenant la valence coqueluche acellulaire (Ca) avec les composantes tétanique et diphtérique à concentration normale, (DTCaPolio), puis, entre 11 et 13 ans, avec un vaccin combiné contenant des doses réduites d’anatoxine diphtérique et d’antigènes coquelucheux (dTcaPolio).

Par la suite, les rappels de l’adulte sont désormais recommandés aux âges fixes de 25 ans, 45 ans et 65 ans, puis à 75 ans, 85 ans, etc. La vérité sur les vaccins : Docteur Didier Tarte. Les 10 plus gros mensonges sur la vaccination. Gardasil : la décision que nous allons toujours regretter. Katie Nous regrettons profondément d’avoir donné notre accord pour le vaccin Gardasil. Nous n’avions alors aucune idée des effets secondaires graves que ce vaccin pouvait déclencher. Chaque jour, nous pensons que nous aurions dû être mieux informés. Vous, les parents, réfléchissez bien à deux fois avant de suivre aveuglément le calendrier de vaccinations que vous propose votre médecin. Ne vous imaginez surtout pas que votre médecin sait tout. Vous devez faire votre propre recherche et poser mille et une questions. A tous points de vue, notre fille a toujours eu une santé normale avant de recevoir le vaccin contre le HPV.

Nous nous sommes fort préoccupés de la santé de nos enfants. C’est le 2 septembre 2010 alors qu’elle avait 11 ans que Katie reçut la première dose du vaccin Gardasil. Il nous semblait que ses symptômes devaient être reliés au Gardasil. En mai, nous avons demandé des tests d’un laboratoire spécialisé dans le dépistage des maladies de tiques. VACCINS LA FIN DE L'EMPIRE.

La disparition des maladies infectieuses n'est pas due aux vaccins. Le dernier grand article de Sylvie Simon du 20/07/2013 pour répondre à l'article de Slate : Regardez les maladies du XXe siècle disparaître après l'introduction des vaccins, et à un commentaire Bonjour à tous. Je profite des vacances pour vous soumettre un texte plus long que de coutume, qui vous éclairera sur l’utilité des vaccins qui auraient « éradiqué » toutes les maladies infectieuses qui menacent encore l'humanité. Article paru dans © N E X U S N° 84 de janvier-février 2013 Les chiffres le prouvent, les courbes le montrent : les vaccins n’ont pas éradiqué les épidémies. Il existe actuellement un rejet très net du principe vaccinal à cause des nombreux effets secondaires graves qu’il génère. Or, dès que l’on se penche sur la question, on s’aperçoit qu’il n’en est rien et que certaines épidémies qui ont ravagé nos pays ont disparu sans aucun vaccin, ce que les partisans des vaccins semblent ignorer.

Tuberculose et BCG Le cas de la diphtérie Poliomyélite et tétanos Chlorure de magnésium A. Refus de vacciner un enfant : la constitutionnalité en question. Le tribunal correctionnel d’Auxerre a ordonné jeudi la transmission à la Cour de cassation d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) relative aux poursuites engagées contre un couple qui refuse de faire vacciner sa fille.

Marc et Samia Larère étaient convoqués devant le tribunal correctionnel pour n’avoir pas fait vacciner leur fille aînée de trois ans contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP). Le refus ou l’entrave à la vaccination sont passibles de six mois d’emprisonnement et 3 750 euros d'amende, selon le Code de la santé publique. Le code pénal prévoit également que le fait de se soustraire à ses obligations légales «au point de compromettre la santé, la sécurité, la moralité ou l’éducation de son enfant» peuvent valoir à l’auteur de l’infraction jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.

Liberté constitutionnelle Pour l’avocat, «le droit à la santé, c’est aussi, par le biais d’un système un peu perverti, le droit ne pas se vacciner». Vaccins et nouveaux nés. Des chiffres ahurissants ! De la prévention mal placée ! Un vaccin unique administré à un nouveau-né de 3kg équivaut à 30 vaccins donnés le même jour à un adulte de 90 kg. Il est bien connu qu’un nouveau-né n’a pas encore la capacité d’excrétion d’un adulte avant de nombreux mois. On spécialise l’organisme dans la défense contre les seuls germes échantillonnés dans le vaccin injecté.

Aussi le corps est beaucoup fragile à l’égard d’autres agressions. Certes il y a beaucoup moins de variole, de tétanos, de diphtérie…mais peut être ont-elles pris la forme de nouvelles maladies, sclérose en plaque, d’asthme, de troubles nerveux et mentaux… ? S’informer voilà le message qu’il faut faire passer quant aux désordres que cela occasionne.

Lire : Vaccination overdose, Sylvie Simon Candice Candice. 11 raisons pour lesquelles les vaccins contre la grippe sont plus dangereux que la grippe elle-même. De nombreux experts médicaux s’accordent aujourd’hui sur le fait qu’il est plus important pour vous et votre famille de vous protéger du vaccin contre la grippe que la grippe elle-même. Chaque année, l’industrie pharmaceutique, les experts médicaux et les principaux médias travaillent dur pour nous convaincre de se faire vacciner contre la grippe. Mais on ne nous dit pas tout. Ce que nous n’entendons pas, ce sont des cas sur les effets indésirables ou sur les produits chimiques toxiques qu’on nous injecte. Lisez ce qui suit : 11 raisons pour lesquelles les vaccins contre la grippe sont plus dangereux que la grippe elle-même En fait le vaccin contre la grippe rend malade pour commencer Avez-vous déjà remarqué comment les enfants vaccinés tombaient malades, presque immédiatement après une vaccination?

Les vaccins antigrippaux contiennent d’autres ingrédients dangereux tels que le mercure Le vaccin contre la grippe peut causer la maladie d’Alzheimer 6. 7. 8. 9. 10. 11. Www.alis-france.com/download/vaccination_allergies.pdf. N° 12 Les vaccinations provoquent-elles des allergies ? | Vaccines Today. Page. Allergies et Vaccins. Unissons-nous pour comprendre. Les vaccins. Désintoxication métaux lourds, vaccination. Seuls trois vaccins sont obligatoires en France. L'imposition de tout autre vaccin est illégale - Wikistrike. Allergies et Vaccins. Vaccination et Asthme par Christina England.

Relation entre vaccination et asthme ? - Vax Info. La (bonne) santé des enfants non vaccinés : Au-delà de la polémique ! - Michel Georget, Françoise Berthoud, François Choffat. La face cachée des vaccins - Dr Marc Vercoutère 3/4. Vaccination études et constat : « Il suffit en France d'affirmer un chose avec autorité pour être cru sur parole » L'arnaque de la vaccination. Questions à la une - Pour ou contre les vaccins - Serons-nous bientôt tous allergiques - RTBF. Le côté obscure des vaccins - Ce qu'on ne vous dit pas.