background preloader

Surpopulation

Facebook Twitter

Démographie Responsable. Effets des croissances démographique et économique sur l'environnement. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Effets des croissances démographique et économique sur l'environnement

Les effets des croissances démographique et économique sur l'environnement sont majeurs ; suite à l’explosion démographique depuis le XIXe siècle, et à la forte croissance économique qui s'est produite à partir de la révolution industrielle, l’environnement a été profondément modifié. L'homme a adapté le paysage à son usage (plantations, canaux, infrastructures) ; il consomme des ressources naturelles non renouvelables ; il génère également de la pollution, qui a des impacts locaux et qui a une influence largement admise sur le climat général (voir réchauffement climatique).

Limiter ces effets passe par l’utilisation de modes de production plus propres, en particulier grâce au progrès technique, et par le contrôle de la démographie humaine. Historique[modifier | modifier le code] Échelles temporelles[modifier | modifier le code] Il en résulte deux éléments à toujours garder à l'esprit. À l'échelle de l'histoire humaine Les sociétés traditionnelles. Protecting the Planet - Population Connection.

Pourquoi la notion de population compte « Population Matters. Les problèmes d’aujourd’hui sont nombreux et urgents.

Pourquoi la notion de population compte « Population Matters

La vitesse et l’ampleur à laquelle la biodiversité disparaît, les changements climatiques, la diminution des ressources naturelles, et la densité de population devraient en effet être un sujet d’inquiétude pour tous. Ceux qui pensent que l’humanité va continuer à prospérer grâce à une industrialisation grandissante et de technologies futuristes jouent tout simplement avec l’avenir de futures générations et font abstraction des droits des autres espèces vivantes. Nous aimons tous nos enfants. Nous souhaitons qu’ils grandissent dans l’amour, en bonne santé, bien nourris et correctement éduqués dans un environnement sain et agréable.

Aujourd’hui, seule une faible partie de nos enfants grandit dans de telles circonstances. Allons-nous être écrasé par la surpopulation ? Une vague humaine nourrie au soleil vert ?

Allons-nous être écrasé par la surpopulation ?

Moins nombreux, plus heureux : L'urgence écologique de repenser la démographie - Collectif, Michel Sourrouille - Livres. Compte à rebours : Jusqu'où pourrons-nous être trop nombreux sur Terre ? - Alan Weisman, Pierre Reignier - Livres. World Food & Human Population Growth. Natalité versus dénatalité. Dieu bénit Noé et ses fils et leur dit : « Soyez féconds, multipliez-vous et remplissez la terre.

Natalité versus dénatalité

Tous les animaux qui se meuvent sur la terre et tous les poissons de la mer, tout ce qui remue et qui vit vous servira de nourriture au même titre que les légumes et les plantes : je vous donne tout cela. » Ancien Testament, Genèse 9. Que dirait ce même Dieu, aujourd’hui, à la vue des dégâts que ses paroles auront causés, sur cette bonne Terre ? Les prévisions de Malthus peuvent, enfin, être prises au sérieux : la population mondiale ne cesse d´augmenter alors que la pénurie des ressources naturelles et alimentaires atteint des niveaux dramatiques. Comment pourront vivre ou, plutôt survivre les 9 milliards d´êtres humains prévus en 2050 ?

Une natalité sans frein est en train de pousser à l´extinction les ressources alimentaires et naturelles de la planète. Le salut de l´humanité dépend d´une natalité contrôlée. GPSO 2011. Actualites ecologiques de Dijon. Le dernier Ecolo-Café a eu lieu le 31 janvier à la Cave de l’oncle doc en présence de Didier Barthès , porte parole de l'association Démographie responsable.

Actualites ecologiques de Dijon

L’occasion d’aborder le sujet tabou qu’est la surpopulation. Il existe un facteur de pollution qui est rarement pris en considération lorsqu’on réfléchit à l’avenir de notre planète : celui du nombre d’être humains sur terre, qui augmente de 215 000 personnes par jour. Nous sommes dans une situation inédite, avec aujourd’hui 7 milliards d’humains sur une planète dont les surfaces ne sont pas étirables, et dont les ressources ne sont pas inépuisables non plus.

Nous serons probablement 9 milliards en 2050. Nombre-agressions-delits-crimes-par-departement.png (1098×777) La surpopulation mondiale est un faux problème - Political hoax. SUBORDINATION & DOMINANCE HIÉRARCHIQUES. À l'intérieur d'un groupe d'animaux peut s'établir une véritable organisation hiérarchique, reposant sur des phénomènes de dominance de certains individus par rapport à d'autres, qui leur sont subordonnés.

SUBORDINATION & DOMINANCE HIÉRARCHIQUES

Ce type d'organisation (dominance-subordination) prend une très grande importance dans de nombreux groupements sociaux de Vertébrés ; il constitue un élément fondamental de leur structure. Il existe également, mais de manière beaucoup moins fréquente, dans les groupements ou les sociétés d'Invertébrés. Les phénomènes de hiérarchie sociale, découverts dès 1802 par Pierre Huber dans les sociétés de bourdons, ont été étudiés, en ce qui concerne les Vertébrés, d'abord par T.

"Il est déjà trop tard" : l'espèce humaine devrait s'éteindre ce siècle. Des experts appellent à freiner la croissance de la population mondiale. Des experts appellent à freiner la croissance de la population La croissance non régulée de la population accélère le changement climatique, endommage les écosystèmes et condamne de nombreux pays à la pauvreté, concluent 42 experts dans une série d'études publiées lundi, prônant un contrôle des naissances pour la ralentir.

Des experts appellent à freiner la croissance de la population mondiale

Actuellement, chaque semaine 1,5 million d'êtres humains supplémentaires grimpent à bord du vaisseau Terre, ce qui pourrait conduire à un désastre planétaire, préviennent-ils. Yves Cochet : "Ne plus inciter à la natalité pourrait réduire l'impact écologique des pays développés" L'intégralité du débat avec Yves Cochet, député Vert de Paris, lundi 23 novembre.

Yves Cochet : "Ne plus inciter à la natalité pourrait réduire l'impact écologique des pays développés"

Yann : Faire moins d'enfants pose la question du financement de "nos" retraites. Comment l'Etat compte-t-il "motiver" les salariés à poursuivre une activité taxée à plus de 8 % par le régime des retraites ? Yves Cochet : S'il y a moins d'actifs et plus d'inactifs, notamment du troisième âge, la question des retraites en 2020 ou 2030 ou 2040 sera plutôt résolue par quelques réfugiés climatiques de la jeunesse du Sud que par une gestion purement comptable des caisses de retraite françaises. Czar : Pourquoi essayer de culpabiliser les opinions publiques occidentales, dont la population se maintient tout juste, plutôt que celles de pays du tiers-monde dont la population explose (l'Afrique vient de passer le cap du milliard d'individus) et alors même qu'ils n'ont pas les moyens de la nourrir ?

Yves Cochet : C'est une question géologique. Déclin Démographique et Politique Natalité - Population en Baisse et Démographie dans le Monde. Face aux éloges unanimes, contentons nous d'apporter notre modeste regard sur un grand personnage dont certains propos, rapportés plus bas, frappent par leur clairvoyance.

Déclin Démographique et Politique Natalité - Population en Baisse et Démographie dans le Monde

L'expérience de terrain, la proximité avec les "peuples premiers" et leurs cultures, le regard à la fois scientifique, affectueux et nostalgique qu'il a porté sur eux et dont témoigne son brillant Tristes Tropiques, tous ces éléments ont rendu Claude Lévi-Strauss extrêmement sensible à la pérennité de leur existence. Il a su comprendre et nous expliquer que la raison principale des dommages causés à ces communautés était la pression exercée par nos sociétés dites développées. Par extension, il a aussi été capable de se rendre compte que les mêmes causes engendraient les mêmes effets sur tous les êtres vivants qui peuplent la planète. Hommage soit donc rendu à un des plus fervents défenseurs de la biodiversité.

Trop d’humains sur Terre ? Le retour de la question démographique. « Bientôt 10 milliards d’humains sur Terre.

Trop d’humains sur Terre ? Le retour de la question démographique

Albert Jacquard - Demographie. 7 milliards d'habitants sur Terre. Alter_Eco3594. « La Terre peut-elle accueillir davantage d'êtres humains? » L'auteur de l'article (Louis Maurin) commence par rappeler qu'il s'agit là d'une question récurrente, mais qu'après coup, l’humanité y a toujours répondu positivement: « A la fin des années 60, la population mondiale ne comptait encore que 3 milliards d’habitants (…) et l’on s’inquiétait déjà des perspectives d’avenir: on imaginait mal la planète capable d’accueillir 7 milliards d’individus 50 ans plus tard. C’est pourtant le cas aujourd’hui ».Ce à quoi on peut tout de même objecter que le doute ne concernait pas réellement la "possibilité" de l’accueil, mais le fait que celui-ci se fasse dans des conditions "acceptables".

Et donc, en ne prenant en compte que ces deux critères (alimentation déficiente & habitat insalubre), il y a près d’un humain sur deux* qui depuis la fin des années 60 n’a pas été accueilli dignement (et c’est un euphémisme)… Pour aller plus loin. SOMMES-NOUS TROP NOMBREUX POUR CETTE TERRE QUI S'EPUISE ? NEWS NEWS NEWS Notre démographie n’est-elle pas la cause de nos malheurs écologiques, mais aussi politiques, sociaux, militaires, comme l’affirmait déjà l’austère Thomas Malthus… en 1798 ?

Les « émeutes de la faim » qui ont secoué en avril 2008 des pays très peuplés – Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Egypte, Haïti, Indonésie, Maroc, Philippines, Nigeria, Sénégal… – ne lui donnent-ils pas raison ? Enquête sur les grands clichés malthusiens d’aujourd’hui (publiée dans Le Monde2 - 01/09). Mardi 23 septembre 2008, retenez cette date.