background preloader

Agriculture intensive

Facebook Twitter

Avoir 20 ans à Ituzaingo Anexo, terre empoisonnée par les pesticides. Depuis tout petits, Brisa, Leandro, Rocio et Georgina luttent pour leur propre santé, voient leur frère et sœur malades, leurs voisins faire des allers-retours à l'hôpital.

Avoir 20 ans à Ituzaingo Anexo, terre empoisonnée par les pesticides

Ces adolescents et jeunes adultes ont grandi à Ituzaingo Anexo, un quartier excentré de Cordoba, la deuxième ville d'Argentine. Nés dans cette zone entourée pendant plus d'une décennie de champs de soja transgénique, ils subissent aujourd'hui les conséquences de la contamination de leur terre par des pesticides. Cordoba (Argentine) Elle effleure la tête acajou de son cochon d'Inde posté sur son abdomen. Assise sur le muret qui borde sa maison, elle le cajole, alors qu'une douce brise édulcore la lourdeur du soleil estival de janvier. Brisa, 16 ans, savoure ces moments de complicité avec son cobaye Yuyi. Cette lycéenne, qui souhaite devenir vétérinaire, a grandi à Ituzaingo Anexo, un quartier du sud-est de Cordoba, la deuxième ville d'Argentine. «C'est pénible...

Trois produits encombrent le corps de Leandro. Pollué, labouré, oublié : le sol français est en train de disparaître. Sous les pavés et le bitume, la terre est bien mal en point.

Pollué, labouré, oublié : le sol français est en train de disparaître

Dans de nombreux champs, c’est encore pire. Les sols de France sont en danger, et on commence à peine à s’en rendre compte. « On a longtemps considéré les sols comme un simple support de l’agriculture, et on pensait qu’on savait très bien les gérer. Les scientifiques ont commencé à réaliser dans les années 1990 que ce n’était pas le cas, mais il a fallu attendre 2012 pour qu’il y ait une prise de conscience internationale du phénomène » , alerte Dominique Arrouays, président de l’Association française pour l’étude des sols (Afes) et organisateur d’un colloque dans le cadre de la journée mondiale des sols, la semaine passée, le 5 décembre. Difficile à concevoir, mais le sol qui nous entoure est bien une ressource très limitée. La couche de 30 cm de terre qui recouvre une bonne partie des terres non immergées (et non bétonnées) de la planète est le subtil résultat de la très lente dégradation des roches.

Près de 1 200 médecins mettent en garde contre les pesticides. Près de 1.200 médecins de France métropolitaine et des Antilles ont signé un appel mettant en garde contre la dangerosité des pesticides, a-t-on appris mardi auprès du coordinateur de l’appel.

Près de 1 200 médecins mettent en garde contre les pesticides

"Nous ne cherchons pas à montrer du doigt une profession, mais chacun doit prendre ses responsabilités. À nous d’assumer les nôtres en alertant sur les dangers de ces produits, particulièrement pour certaines catégories de la population, ceux qui y sont le plus exposés, ainsi que les femmes enceintes et les enfants" explique le Dr Pierre-Michel Perinaud, médecin généraliste à Limoges. L’appel a été lancé sur Internet en septembre par un groupe de médecins limousins auxquels se sont associés des médecins de Martinique et de Guadeloupe, ébranlés par l’affaire du chlordécone.

"Perturbateurs endocriniens" Les études font également état d’un risque de malformations congénitales augmenté chez les enfants des femmes exposées aux pesticides pendant leur grossesse. Medisite.fr Répondre à cet article. Monsanto veut contrôler le business des abeilles. Après les semences, les pesticides, les engrais...

Monsanto veut contrôler le business des abeilles

Voilà que Monsanto s’intéresse à la pollinisation. Ou plus précisément, aux abeilles. Un tiers de notre alimentation dépendrait de leur patient travail, un service évalué à 153 milliards d’euros par an par une équipe de chercheurs de l’INRA. Depuis quelques années, Monsanto s’intéresse à la mauvaise santé des abeilles, et explique vouloir les sauver à coup de recherche génétique. Le principal promoteur des plantes transgéniques débarque dans un contexte très difficile pour les apiculteurs. Depuis la fin des années 1990 en France, et l’hiver 2006-2007 aux Etats-Unis, les essaims semblent victimes d’un mal mystérieux. Les scientifiques n’ont pas réussi à trouver une seule explication à ce "syndrome d’effondrement des colonies", mais un ensemble de causes qui provoqueraient la disparition des colonies d’abeilles : des causes "pathogènes" comme certains parasites, virus ou champignons, enfin (et surtout ?)

Un "sommet sur la santé des abeilles" Accaparement des terres : demain, à qui appartiendra la planète. Basta !

Accaparement des terres : demain, à qui appartiendra la planète

: Quelle est l’ampleur du phénomène d’accaparement des terres dans le monde ? Michel Merlet [1] : La Banque mondiale fait état de 56,6 millions d’hectares concernés en 2011 (presque la superficie de la France, ndlr), sur la base de données très partielles. L’observatoire Land Matrix [2], qui répertoriait 80 millions d’hectares en 2012, n’annonce plus aujourd’hui que 35,8 millions. Ces chiffres ne prennent pas en compte tous les phénomènes. Ainsi, les terres contrôlées par l’entreprise italienne Benetton en Argentine, acquises dans les années 1990, ne sont pas comptabilisées par la Land Matrix, car celle-ci ne s’intéresse qu’aux dix dernières années.

Mathieu Perdriault [3] : L’ampleur exacte de ces phénomènes est sans doute impossible à établir. Revitalisation biologique sols-cl. bourguignon-agriculture.