background preloader

Médiéval

Facebook Twitter

Petite histoire du tricot. Il est difficile de dresser avec certitude un historique de la technique du tricot : très peu de publications sur le sujet, de rares fragments antiques dans les musées... et même certaines controverses sur la technique et sur ce qu'il convient d'appeler Tricot ou pas !

Petite histoire du tricot

Voici donc quelques éléments chronologiques non certifiés et quelques illustrations : Les pièces les plus anciennes retrouvées semblent dater du 3ème ou 4ème siècle. On a retrouvé plus rarement des aiguilles à tricot en os ou en bronze dans des tombes de la même époque et même antérieure. Des bas-reliefs égyptiens présentent des divinités. portant des robes en tricot. Chaussettes tricotées / Egypte 3-4ème siècle. Globalement, il est admis que la technique du tricot fut répandue dans le monde arabe au plus tard dans le courant du 10ème siècle, peut-être avant. Madonne au tricot par Bertram de Minden -14ème siècle. Marie-Antoinette & Frédéric II de Prusse. Oslo stitch, sur le pouce. Voici un deuxieme tuto , sur le pouce cette fois, et avec les diminutions!

Oslo stitch, sur le pouce

Ce point a été retrouvé à Oslo d'où son nom niveau classification ce tuto présente le point UO/UOO F2 (le point d'oslo se fait en F1, F2 et mid) Pour commencer, faire un noeud . attention au sens si il n'est pas fait comme sur la photo il risque de se défaire au premier point. Passer le pouce dans la boucle voilà l'envers: Faire le tour du pouce avec l'aiguillée (aiguillée, fil qui part de l'aiguille), derière la première boucle Passer laiguille dans la boucle du noeud. Sugino Costume Museum. Sugino Costume Museum. IMG/pdf/Le_costume_au_Moyen_Age.pdf. Le costume féminin au Moyen Age : lexique suite. Le costume féminin au Moyen-Age : généralités.

Le concept de la beauté parfaite se définit au 13ème siècle, plus particulièrement en France et en Italie.

Le costume féminin au Moyen-Age : généralités

La perfection du corps féminin devint plus important. L'apparence extérieure pris également de l'importance. La femme idéale devait porter la tête inclinée vers l'avant, la poitrine aussi plate que possible, le ventre et les hanches mis en évidence et avancés vers le devant. Vers 1467, les robes se bordèrent de fourrures. Le costume féminin au Moyen Âge présentait certaines caractéristiques générales : le haut du corps était gainé tandis que le bas était allongé par la traîne, la silhouette cambrée au niveau des reins, large sur les hanches, ajusté sur le buste. Les femmes portaient une chemise ainsi que le blanchet en guise de sous-vêtements.

La cotte fut remplacée par le corset. Le surcot ouvert était un costume du Moyen Âge dont l'usage durera pendant près de deux siècles. Le décolleté, d'abord largement arrondi, devint triangulaire au cours du 15ème siècle. Ceintures de noblesse chez les femmes. NOBLESSE, tout début XIVème ( 1390-1420) Outre les robes très moulantes, noter les ceintures de noblesse, qui ne semblaient donc pas réservées aux hommes Toutefois, les robes pouvaient aussi rester assez amples dans le peuple, ou chez les femmes agées; notez que les bas des robes pouvaient être richement décorés, quelquefois avec de la fourrure. 1379 2ème moitié XIVème siècle 1310-1320 1ère moitié XIVème 1390 1390 1350-1355 notez le boutonnage de haut en bas Filets à cheveux et résilles mi XIVème BIJOUX XIVème bague or et rubis cuivre et turquoise argent et turquoise ( fin XIVème)

ceintures de noblesse chez les femmes

Costume Féminin au XIVème siècle - Le blog d'Alatariel. Mardi 16 août 2 16 /08 /Août 15:52 Première tunique : La cotte, richement ornée et sur laquelle on passe une ceinture à plaque ouvragée.

Costume Féminin au XIVème siècle - Le blog d'Alatariel

Tunique de dessus : La surcotte, qui peut être réhaussée d'un plastron et d'un mantel Vêtement intermédiaire : idem qu’au XIIème siècle Coiffure : - Surcotte ou surcote : robe de dessus sans manches, à très larges ouvertures sous les bras. . - Plastron : pièce de tissu ou de fourrure rapportée, qui s'attache sur le haut des épaules par deux boutons ou par des fermaux. Début XIVème : Cotte hardie Première tunique : Tunique du dessus : constituée d’une sorquenie, d’une housse, ou d’une cotte hardie, sur laquelle on accroche les coudières. Coiffure : coiffure à corne, Touret.