background preloader

Historiques

Facebook Twitter

Khutulun. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Khutulun

Khutulun (1260 – 1306), aussi connue sous le nom de Aigiarne[1], Aiyurug, Khotol Tsagaan ou Ay Yaruq[2] (littéralement Clair de lune)[1] est la fille la plus célèbre de Qaïdu et la nièce de Kubilai Khan. Son père apprécie ses aptitudes et elle l'accompagne durant ses campagnes militaires. Marco Polo[1] et Rashid al-Din ont tous les deux écrit à propos d'elle. Biographie[modifier | modifier le code] Khutulun est née en 1260 environ[3]. Marco Polo décrit Khutulun comme une guerrière extraordinaire, qui peut fondre dans les rangs ennemis et saisir un captif aussi facilement qu'un faucon saisit une poule.

Khutulun exige que tout homme souhaitant l'épouser doive d'abord la vaincre à la lutte et lui donner des chevaux s'il perd. Les ennemis de Khutulun prétendent qu'elle et son père ont une relation incestueuse, ce qui expliquerait sa résolution de ne pas se marier. Yaa Asantewaa. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Yaa Asantewaa

Yaa Asantewaa en batakarikese (habits de guerre de cérémonie), photographie non datée. Yaa Asantewaa (v. 1840 – 17 octobre 1921) (prononcé : /ˈjɑː ɑːsɑːn.teɪ.wə/) est la reine mère d'Ejisu dans l'Empire Ashanti (actuel Ghana), nommée par son frère Nana Akwasi Afrane Okpese, le Ejisuhene (chef d'Ejisu). En 1900, elle mène la rébellion Ashanti, connue comme la « guerre du trône d'or (en) » (ou guerre d'Yaa Asantewaa), contre les colons de l'Empire britannique[1]. Prélude à la rébellion[modifier | modifier le code] Durant le règne de son frère, Yaa Asantewaa voit la Confédération Ashanti faire face à une série d'évènements qui menacent son futur, notamment la guerre civile de 1883 à 1888. Tomoe Gozen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tomoe Gozen

Tomoe Gozen (巴 御前? , littéralement Dame Tomoe, 1161? -1184 ou 1247?) Est l'une des rares[réf. nécessaire] femmes samouraï de toute l'histoire du Japon. Tout comme Benkei, sa vie a été à tel point utilisée et distordue dans les légendes populaires qu'il est aujourd'hui impossible de distinguer la vérité de la légende. Biographie[modifier | modifier le code] Tomoe Gozen combattit auprès de son mari (ou amant, selon les sources) Minamoto no Yoshinaka[1] au cours de la guerre de Gempei, et ses exploits sont relatés dans le grand roman guerrier concernant cette guerre, le Heike Monogatari. Après avoir repoussé les Taira dans les provinces de l'ouest, Yoshinaka prit Kyoto et commença à intriguer pour prendre le contrôle du clan Minamoto, allant même jusqu'à kidnapper l'ex-empereur Go-Shirakawa. Jeanne d'Arc. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jeanne d'Arc

Béatifiée en 1909 puis canonisée en 1920, Jeanne d'Arc est devenue une des quatre saintes patronnes secondaires de la France. Sa fête nationale est instituée par la loi en 1920 et fixée au 2e dimanche de mai[2]. Elle est dans le monde entier une personnalité mythique qui a inspiré une multitude d’œuvres littéraires, historiques, musicales, dramatiques et cinématographiques. Contexte politique du royaume de France (1407-1429) Bataille d'Azincourt, miniature tirée de l’Abrégé de la Chronique d'Enguerrand de Monstrelet, XVe siècle, Paris, BnF, département des Manuscrits. 1429 Territoires contrôlés par Henri VI d'Angleterre Territoires contrôlés par Philippe, duc de Bourgogne Territoires contrôlés par Charles VII Principales batailles Raid anglais de 1415 Itinéraire de Jeanne d'Arc vers Reims en 1429. Nzinga du Ndongo et du Matamba.

Wu Zetian. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wu Zetian

Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins.

Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode. Pour les articles homonymes, voir Wu. Son ascension et son règne furent fortement critiqués par les historiens confucianistes, mais certains aspects en ont été réévalués en Chine (après l'accession au pouvoir du Parti communiste) à partir des années 1950. (Dates indiquées selon le calendrier julien) Les origines[modifier | modifier le code] L’époque des Tang était une époque relativement libre pour les femmes de Chine. Artémise Ire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Artémise Ire

Pour les articles homonymes, voir Artémise. Biographie[modifier | modifier le code] La bataille de Salamine[modifier | modifier le code] Elle conseille au Grand Roi d'éviter le combat avant la bataille de Salamine, puis, ses conseils ayant été écartés, participe au combat et se signale par sa bravoure et sa combativité. Elle repêche en particulier le corps d'Ariabignès, l'un des frères et amiraux de Xerxès, et le porte au souverain, non sans avoir réglé ses comptes et coulé dans la confusion le navire du roi lycien de Calinda, Damasithymos, pourtant lui aussi allié des Perses. Onna-bugeisha. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Onna-bugeisha

Dans le Japon médiéval, une onna-bugeisha (女武芸者?) Est une femme combattante issue de la haute société. De nombreuses épouses, veuves, filles, et rebelles répondaient à l'appel du devoir en s'engageant dans la bataille, généralement aux côtés de samouraïs. Elles étaient membres de la classe bushi et étaient formées aux armes dans le but de protéger leur maison, leur famille, et leur honneur en temps de guerre. Elles contrastaient avec le rôle traditionnel d'« épouses au foyer » des femmes japonaises.