background preloader

Des chiffres

Facebook Twitter

Note de lecture : Lire dans un monde numérique, coordonné par Claire Bélisle - J’ai été sollicité pour écrire une critique de ce livre coordonné par Claire Belisle, édité par l’Enssib en avril 2011, pour la revue l’Observatoire des Politiques Culturelles, la voici donc, et je vous recommande la lecture du numéro 39 (pas encore indiquée sur leur site, étrangement) de cette revue qui fait le point sur les Politiques culturelles avant la présidentielle.

Note de lecture : Lire dans un monde numérique, coordonné par Claire Bélisle -

Bonne lecture (numérique) ! Que devient la lecture dans un monde d’écrans? Claire Bélisle livre une clé dès l’introduction de cet ouvrage collectif qui est une substantielle mise à jour du même titre datant de 2004. 2. La production en nombre de titres. Avec 63.052 nouveautés et nouvelles éditions publiées en 2010 selon les chiffres tirés de la base Électre (Source : Livres Hebdo, n° 852, 11 février 2011), la production de livres demeure très élevée, même si, pour la première fois depuis des années de hausse ininterrompues, cette production marque le pas, avec un très léger recul (- 1 %).

2. La production en nombre de titres

Mais en 1997, cette production était encore de 35.000 titres, ce qui représente une croissance de 80 % en seulement treize ans ! Les chiffres des ouvrages déposés au dépôt légal de la BnF vont dans le même sens d’une inflation de la production des titres. Tableau des évolutions de la production éditoriale française en nombre de titres. Sources : Livres Hebdo, n° 721, 15 février 2008 en° 809, 19 février 2010, n° 852, 11 février 2011 et (consulté le 21/02/2011) L’édition pour la jeunesse. ’essai de Michèle Piquard révèle l’évolution d’un secteur particulier de l’édition française, celui de la littérature jeunesse.

L’édition pour la jeunesse

L’auteur s’intéresse tout particulièrement au développement de l’édition pour la jeunesse dans une époque qui s’étend de la fin de la Seconde Guerre Mondiale aux années quatre-vingt. Les tendances de la littérature de jeunesse en France au cours de ces quinze dernières années. La littérature enfantine était en France, aux alentours des années 60, en pleine léthargie et l’arrivée en force des médias audio-visuels et notamment de la télévision ne manquait pas d’inquiéter bon nombre d’éditeurs et d’éducateurs sur le devenir du livre pour la jeunesse et de la lecture.

Les tendances de la littérature de jeunesse en France au cours de ces quinze dernières années

C’est alors que quelques novateurs très marqués par l’art contemporain et le graphisme publicitaire vont introduire dans l’album pour enfants de nouvelles formes d’expression et faire appel à de grands créateurs. Le premier, Robert Delpire, sortira Les larmes de crocodile avec André François, C’est le bouquet d’Alain Le Foll ; il fera connaître en France Max et les maximonstres de Sendak.

Son apport : une rigueur professionnelle sans concession qui fait appel à toutes les ressources des techniques d’expression et d’impression, une confiance absolue dans l’image et ses pouvoirs. Le paysage de l’édition française pour la jeunesse depuis 1970 . . Que lisent vraiment les ados?

Avant, c'était simple: entre 11 et 15 ans, soit on aimait lire, soit non.

Que lisent vraiment les ados?

Et lorsqu'on appartenait à la première catégorie, on avait à la fois un oeil dans la Bibliothèque verte et l'autre qui lorgnait celle de nos parents -où l'on piochait d'autant plus joyeusement qu'elle n'était pas forcément autorisée. Mais ça, c'était avant, il y a longtemps, quand on pouvait également s'entendre dire: "Plutôt que de ne rien faire [= lire un livre], viens m'aider à mettre la table. " Car depuis une quinzaine d'années, et de manière accrue avec la crise récente et le spectre du chômage, ce que les collégiens entendent, c'est l'injonction: "Lis! " Et, si possible, lis des choses "intelligentes et éducatives". Rares sont les adultes qui n'associent pas la réussite scolaire à une pratique de lecture sérieuse, exerçant dans ce domaine, comme dans beaucoup d'autres, une pression angoissée.

>>> Retrouvez notre dossier: "Vivre avec un(e) ado" L’adolescent et la lecture, supports et pratiques nouvelles. A l’occasion de la deuxième édition du colloque Métamorphoses numériques du livre, Olivier Donnat a commenté l’enquête qu’il a dirigé sur les Pratiques culturelles des français à l’ère numérique1.

L’adolescent et la lecture, supports et pratiques nouvelles.

Les résultats permettent de différencier nettement une tranche de la population qui suscite tout à la fois attentions et interrogations. Première génération à maitriser avec acuité les possibilités du numérique, les teenagers sont en effet devenus leaders d’opinion et dictent les stratégies marketing des entreprises de produits de consommation comme la mode. Mais dans le secteur du livre, les politiques culturelles ont choisi de privilégier l’enfance, au détriment des jeunes adultes.

Pourtant si les 12-15 ans délaissent inexorablement le livre imprimé au profit d’autres pratiques culturelles et supports, le décrochage de la lecture n’est ni une fatalité ni même une certitude. La lecture n’est plus un marqueur social Pour aller plus loin: Lecture d'un livre selon l'âge et le sexe en 2012.