background preloader

E2.2 - Quelle est la place de l'UE dans l'économie globale ?

Facebook Twitter

Quelle est la place de l'UE dans l'économie globale ?
<b>Notions</b> : Euro, union économique et monétaire.

Parlement européen : Antonio Tajani succède à Martin Schulz. "L'euro est vicié, mais on ne peut pas en sortir" Brexit: le gouvernement publie son "livre blanc" Très attendu, ce "livre blanc" de 77 pages s'articule autour des mêmes douze points que la cheffe du gouvernement conservateur avait exposés le 17 janvier lors d'un discours vantant "un Royaume-Uni indépendant et véritablement mondial".

Brexit: le gouvernement publie son "livre blanc"

Le document confirme la volonté britannique de quitter non seulement l'Union européenne, selon le voeu des Britanniques lors du référendum du 23 juin 2016, mais aussi le marché unique et la juridiction de la Cour européenne de justice. La priorité est de "reprendre le contrôle" de l'immigration, ce qui était incompatible avec le principe de libre circulation des travailleurs de l'UE. L'objectif est toutefois de garder "le meilleur accès possible" au marché unique de 500 millions de consommateurs. Distribuer directement de l'argent aux citoyens ? La BCE y réfléchit. La Banque centrale européenne a décidé ce jeudi de poursuivre, au delà du terme prévu de mars 2017, sa politique dite de "Quantitative Easing" qui consiste à introduire de la monnaie fraîche dans les circuits, en achetant des obligations détenues par les banques et autres investisseurs institutionnels (pour en savoir plus, lire "Le Quantitative easing expliqué à un enfant de 5 ans.

Distribuer directement de l'argent aux citoyens ? La BCE y réfléchit

Bon, OK, 12 ans"). La BCE injecte de cette façon 80 milliards d'euros par mois, mais elle lèvera un peu le pied à partir d'avril : les montants repasseront à 60 milliards. Beaucoup d'argent pour des résultats jusque-là décevants : l'inflation est toujours au plus bas et l'activité européenne ne redémarre pas vigoureusement. Les banques expliquent qu'elles n'ont pas suffisamment de demandes sérieuses d'emprunts, et elles placent donc cette monnaie fournie par la banque centrale sur les marchés. Un "concept très intéressant" Le "QE" de la BCE est-il efficace ? Voici un peu plus de dix-huit mois que la BCE a effectivement lancé sa politique non conventionnelle de rachats de titres, souvent résumée sous l'acronyme anglais « QE » (« Quantitative Easing »).

Le "QE" de la BCE est-il efficace ?

Ce terme d'un an et demi est souvent évoqué par les spécialistes des banques centrales comme le « délai naturel » permettant de juger l'impact d'une politique monétaire. UE: le Luxembourg appelle à exclure la Hongrie. Le chef de la diplomatie luxembourgeoise, Jean Asselborn, a appelé à exclure au moins temporairement la Hongrie de Viktor Orban de l'Union européenne pour violation de ses valeurs démocratiques fondamentales, dans une interview publiée aujourd'hui en Allemagne.

UE: le Luxembourg appelle à exclure la Hongrie

Vous utilisez un bloqueur de publicité Pour poursuivre la lecture de nos articles, nous vous proposons deux solutions : Tout Le Figaro en illimité Le journal en numérique dès 22h Le site Premium, sans publicité L’information sur tous les écrans 1 MOIS D’ESSAI GRATUIT. Premier sommet européen des 27+1 pour tirer les leçons du Brexit. Le Brexit en tête des sondages. Au Royaume-Uni, à trois semaines d'un référendum crucial, les sondages donnent une très légère avance au «oui» à la sortie de l'Union européenne.

Le Brexit en tête des sondages

La livre sterling a été chahutée lundi dans un marché des changes inquiet, face à la progression enregistrée par les partisans d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, en tête des sondages à moins de trois semaines du référendum. Selon une moyenne des sondages établie par le site WhatUKThinks, le camp du Brexit (British Exit) l'emporterait avec 51% des voix. C'est la première fois depuis près d'un mois que les partisans d'une sortie du giron européen passent en tête dans les intentions de vote calculées par cette organisation, qui ne prend pas en compte les indécis.

Conséquence du revirement: vers 16 heures GMT, la livre britannique baissait face à la monnaie européenne, à 78,54 pence pour un euro -atteignant même en début d'échanges asiatiques 79,05 pence, son niveau le plus faible en trois semaines et demie. La zone euro tient enfin un accord « global » sur la dette grecque. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Ducourtieux (Bruxelles, bureau européen) La réunion des ministres des finances de l’Eurozone sur la Grèce fut interminable, « constructive mais difficile » pour reprendre les termes du commissaire européen à l’économie Pierre Moscovici.

La zone euro tient enfin un accord « global » sur la dette grecque

Mais finalement, tous ont eu ce qu’ils voulaient. Le Fonds monétaire international (FMI), le gouvernement Tsipras à Athènes et les Européens ont enfin pu brandir, à l’issue d’une dizaine d’heures de négociations, mercredi 25 mai, vers 2 heures du matin à Bruxelles, un accord « global » devant une salle de presse à moitié vide du Conseil européen. La zone euro sous la pression du FMI pour alléger la dette grecque. Le Fonds monétaire international a encore accentué la pression sur les Européens à la veille de cette réunion en publiant un document réclamant une réduction sans condition de ce fardeau --le plus élevé de tous les pays de la zone euro, proche de 180% du Produit intérieur brut (PIB) grec--.

La zone euro sous la pression du FMI pour alléger la dette grecque

C'est "essentiel pour fournir aux marchés un signal fort et crédible sur l'engagement des créanciers institutionnels à rendre la dette plus viable, ce qui en soi pourrait contribuer à faire baisser les coûts de financement", a martelé le Fonds. Brexit: le G7 inquiet pour l'économie mondiale mais sans alternative. Une mise en garde à défaut de mieux.

Brexit: le G7 inquiet pour l'économie mondiale mais sans alternative

La réunion des ministre des Finances du G7 s'est achevée samedi au Japon sur un constat commun qu'une sortie du Royaume-uni de l'Union européenne porterait tort à l'économie mondiale, mais aussi qu'il n'y a pas grand chose de plus à faire qu'espérer que les Britanniques ne voteront pas en faveur du Brexit. "Le G7 n'a pas évoqué de plan B pour répondre à ce qui arriverait si la Grande-Bretagne quittait l'Union européenne", a déclaré à Reuters le ministre français des Finances, Michel Sapin.

"Nous avons parlé des moyens d'aider la Grande-Bretagne à rester dans l'UE", a-t-il ajouté sans les détailler, insistant toutefois sur les "lourdes conséquences" qu'aurait un Brexit. "Nous sommes clairement inquiets, collectivement, du risque de Brexit (...) mais nous n'avons pas parlé de mesures spécifiques qui pourraient être prises à ce sujet", a déclaré à Reuters le ministre canadien des Finances, Bill Morneau. (avec Reuters et AFP) La BCE est-elle devenue trop puissante? La Banque centrale européenne (BCE) est devenue trop puissante, notamment à cause du rôle de plus en plus politique que lui accordent les gouvernements, a critiqué dimanche l'une des principales conseillères économiques de Berlin dans une interview.

La BCE est-elle devenue trop puissante?

"La BCE a gagné un pouvoir énorme, bien qu'elle ne réponde à aucun contrôle parlementaire. Je porte un regard critique sur cela", a déclaré Isabel Schnabel au journal Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung. Grèce : le Parlement adopte les réformes controversées des retraites et de l’impôt. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Le Parlement grec a adopté dimanche 8 mai les réformes de la fiscalité et des retraites réclamées par les créanciers internationaux, grâce aux voix de la majorité de la coalition gouvernementale, la gauche Syriza et le parti des Grecs indépendants (ANEL).

Grèce : le Parlement adopte les réformes controversées des retraites et de l’impôt

Tous les partis de l’opposition, dont la droite de la Nouvelle Démocratie, ont voté contre ce texte, contesté par les syndicats et qui prévoit la réduction des retraites les plus élevées, la fusion des multiples caisses d’assurance, l’augmentation des cotisations, des taxes et de l’imposition surtout pour les moyens et hauts revenus. Les syndicats mobilisés Ces mesures étaient nécessaires au déblocage d’une nouvelle tranche d’aide, dans le cadre du plan de sauvetage financier que le premier ministre Alexis Tsipras a négocié l’été dernier avec ses partenaires européens. UE: entrée en vigueur de nouvelles règles douanières. "Elles permettront également de mieux protéger les consommateurs contre les marchandises illégales et de contrefaçon", souligne l'exécutif européen dans son communiqué. Les principaux points de l'accord conclu entre Cameron et les Européens.

Un accord a été trouvé vendredi entre les 28 chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne pour garder le Royaume-Uni dans l'UE. Voici les principaux points de ce compromis. Le compromis conclu vendredi soir à Bruxelles vise à permettre au Royaume-Uni de se maintenir au sein de l'Union européenne et à son premier ministre, David Cameron, de faire campagne pour le «oui» lors du référendum qu'il doit organiser sur le sujet en 2017. Que contient cet accord qui éloigne le spectre d'un éventuel «Brexit»? »À lire aussi: D'où vient le terme «Brexit»? ● Modification des traités européens. «Voulez-vous être une région des États-Unis d'Europe ou une nation souveraine?» Tusk: «les décisions unilatérales portent atteinte à la solidarité» Et si les banques centrales avaient perdu la main? C'est une banale histoire d'addiction.

Une affaire de dépendance à une dope dangereuse, très bon marché et disponible en quantité illimitée. La BCE baisse ses taux pour forcer la relance. «Nous en faisons plus parce que ça marche, pas parce que c’est un échec», a martelé ce jeudi Mario Draghi en annonçant que la Banque centrale européenne (BCE) allait muscler ses mesures pour relancer l’activité économique. Joseph Stiglitz : « L’Union européenne est en train de détruire son futur » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Marie Charrel Pourfendeur des politiques d’austérité en Europe, le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz travaille, depuis des années, sur les causes des inégalités économiques aux Etats-Unis et leurs conséquences, à la fois politiques et sociales. Le 2 septembre, il publie un nouvel ouvrage sur le sujet, La grande fracture, aux éditions « Les Liens qui Libèrent ».

Rencontre. "L'Europe ne peut et ne devrait pas tenir très longtemps" La brutalité obtuse de la position européenne à l’égard de la Grèce est devenue manifeste la semaine du 6 juillet, lorsque les leaders européens ont rejeté le document de reddition que la Grèce leur avait soumis, et ont exigé au lieu de cela une capitulation sans condition assortie de réparations. Le nouveau diktat – formellement accepté par la Grèce le 15 juillet – exige la mise en place d’un fonds de privatisation censé engranger de «bons actifs» d’une valeur de 50 milliards d’euros (qui, accessoirement, n’existent pas en l’état) ; il exige aussi que soit tiré un trait sur l’ensemble de la législation en matière de finance adoptée par le parlement grec depuis janvier dernier, date à laquelle Syriza y est devenu majoritaire ; et il exige le retour de la « Troïka » (c’est-à-dire de la Commission européenne, de la Banque Centrale Européenne, et du Fonds Monétaire International) à Athènes.

Ce dont les «leaders» européens se préoccupent, c’est du pouvoir. "Les agriculteurs français doivent plutôt s’interroger sur leur compétitivité" L’Union européenne est incapable de trouver une solution à la crise grecque. Lorsque ce texte a été terminé (le 29 juin au matin), personne ne savait comment la confrontation entre la Grèce et les 17 autres pays de l’Euro-groupe finirait. Tout est possible.

La crise a atteint un tel enchaînement précipité, que personne n’est en mesure de contrôler entièrement le processus. Il se pourrait encore, jusqu’à la dernière minute, qu’un compromis soit trouvé. Sept économistes dont Piketty et Stiglitz se déclarent en faveur de la Grèce. C’est clair et cash : dans une tribune publiée ce vendredi dans le quotidien britannique Financial Times, sept économistes parmi les plus renommés au monde se positionnent sans détour en faveur de Syriza, le parti anti-austérité au pouvoir en Grèce, en butte depuis six mois à la rigidité de Bruxelles et du FMI.

«C’est l’avenir de l’Europe qui est en jeu», soulignent pour commencer les signataires du texte, parmi lesquels figurent Thomas Piketty, Joseph Stiglitz, Marcus Miller ou Massimo d’Alema. Avant d’expliquer qu’il faut distinguer «les réformes» (le mot préféré mais elliptique des créanciers) de «l’austérité». Dette grecque : Thomas Piketty suggère de s’inspirer de l’exemple allemand d’après guerre. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Frédéric Lemaître (Berlin, correspondant) L’économiste français Thomas Piketty était à Berlin, mercredi 20 mai, pour recevoir le Prix du livre politique décerné par la fondation Friedrich Ebert, proche du parti social-démocrate.

L’auteur du Capital au XXIe siècle était notamment invité à débattre avec Olaf Scholz, maire de Hambourg, un des piliers du SPD. Entre "Brexit" et "Grexit", l'ère de la déconstruction communautaire ? REUTERS/Peter Nicholls. La reprise permet le lancement de réformes structurelles notamment contre le chômage, plaide Draghi.

L’Europe attire les investissements étrangers comme jamais. Quand il vient en Europe, Nick Stanage n’arrive pas les mains vides. M. Draghi admet que sa politique présente des risques. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Marie Charrel. Juncker : l'UE moins combative qu'une "horde de poules" Vidéo sur le TTIP/TAFTA et l’ISDS (Règlement des Différends entre Investisseurs et États) Yanis Varoufakis : «Si la zone euro ne change pas, elle va mourir» Les épargnants face au quantitative easing : les gagnants et les perdants. Le déficit public de la zone euro a baissé en 2014. L'Europe face à la tragédie migratoire en Méditerranée. Croissance, chômage, dette : les surprises du programme de stabilité. Baisse de l'euro: "Une façon de spolier les créanciers en douceur" - L'Express L'Expansion.

Faut-il vraiment se réjouir de la baisse de l'euro? - L'Express L'Expansion. Baisse de l’euro: bonne ou mauvaise nouvelle? - Argent. Numérique : les ambitions de Bruxelles. Le débat économique de France Inter. Union européenne: 2 milliards pour financer la croissance de la Grèce - Europe. La libre circulation des travailleurs bénéficie à la France.

Allô, l'Europe ? de France Inter. A quoi va servir le plan de rachat massif de dettes publiques de la BCE? - L'Express L'Expansion. 100 ouvrages mémorables sur l'Europe. - Les SES dans l'Académie de Bordeaux. Puissante et incontrôlée : la troïka. ENQUETE : Les économistes divisés sur l'efficacité du QE de la BCE, devises forex. La Grèce, seul pays d'Europe où le salaire minimal a baissé depuis 2008. Grèce : l'Eurogroupe donne son accord pour la poursuite du programme d'assistance. La BCE renforce l'ELA, le dispositif d'aide d'urgence aux banques grecques. Bienvenue dans l’ère des taux négatifs. Grèce : le coup de semonce, très politique, de la BCE. Dette : l'Allemagne se braque, la Grèce tente de calmer le jeu. Faut-il se réjouir, ou pas, de la baisse de l’euro ?

Ce "tsunami financier" déclenché par la Suisse. Angela Merkel met en garde la Banque centrale européenne. La BCE laisse ses taux inchangés, proches de zéro. Ces économistes qui dénoncent le rachat massif d'actifs par la BCE - L'Express L'Expansion. Baisse de l’euro : certaines entreprises y gagnent, d’autres pas. La BCE envisagerait de racheter 500 milliards d'euros de dettes. L'Allemagne envisagerait à nouveau la sortie de la Grèce de la zone euro.

La Lituanie entre dans la zone euro avec espoir et inquiétude. En Grèce, les espoirs de sortie de la tutelle de la « troïka » s’éloignent. La politique monétaire doit changer sa cible, Editos & Analyses. Mario Draghi veut "ajuster" les salaires en zone euro. L'inflation ralentit encore en zone euro. La baisse de l’euro s’annonce durable et profitable pour les économies de la zone.

Budget : que se passe-t-il si la France ne respecte pas les obligations de l'UE ? Le retour de la guerre des monnaies. Pourquoi l'euro baisse. Zone euro : « Augmenter les salaires là où les finances publiques le permettent » La BCE lance des mégaprêts aux banques pour doper l'économie. Croissance : M. Draghi en appelle à l'investissement public. Peut-on concilier diversité des modèles européens et monnaie unique ?

Le rôle de la BCE face à la crise de la dette. La création monétaire : un juste équilibre. Austérité ou relance, comment ça marche.