background preloader

Réseaux, curation

Facebook Twitter

Pearlt, Scoop, Storif, Paper.li. Cet article a été publié il y a 6 ans 7 mois 20 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. On le sait maintenant, en plus du terme de community manager, celui de curation ou content curator (définition selon Vincent Berthelot : « Le curator est celui qui transforme l’information qu’il a recueilli pour en faire une agrégation concise et porteuse de sens soit pour information soit pour décision. ») fait une entrée fracassante dans le domaine du marketing social. Même si ce dernier n’est pas nouveau, et que les premières théories autour de celui-ci date des alentours de 2006, il semble que l’activité de curation devienne très importante. Ce qui est en même temps normal dans une ère d’über-information, où s’informer correctement et atteindre la bonne information sont devenus une vraie aventure, digne d’un film d’Indiana Jones.

Heureusement, afin de toujours retrouver le nord, il existe des boussoles très efficaces. Commotion : Net hors contrôle. Visualisateur GoogleRipples. SocLoclMobil. Le SoLoMo, ce serait la nouvelle tendance de l’internet post-web 2.0, une vague de fond qui va une fois de plus tout changer. Après qu’à peu près tout le monde se soit mis au web social, est-ce l’étape suivante, ou un énième concept qui n’existe que dans la tête des prophètes du marketing numérique ? Loïc Le Meur a annoncé que le SoLoMo serait le grand thème de la conférence LeWeb 11. Mais pour ceux qui ne sont pas encore au courant, il est grand temps d’expliquer le sens de cet acronyme étrange : Social, Local, Mobile. L’avenir serait dans ces trois mots. Ces trois mots pourraient servir à définir Foursquare, un des précurseurs en la matière, et c’est ce que tentent d’intégrer tous les géants d’un domaine ou de l’autre : Google est déjà présent dans les trois domaines, Groupon et les sites de deals sont locaux, sociaux et mobiles, Facebook même a tenté le coup avec ses “lieux” et ses “deals”.

Social, Local, Mobile, trois tendances pas vraiment égales Et le local dans tout ça ? Scoop.it, curation. A nouveaux usages, nouveau vocabulaire. A la fin de l’année 2010 le terme "curation" a fait son apparition dans le domaine de l’information-documentation directement influencé par les nouvelles utilisations du web 2.0 et la nécessité de filtrer, canaliser, exploiter, partager le flux pléthorique des informations.

Ce néologisme, issu du terme curator anglo-saxon dénommant à l’origine le commissaire d’expositions d’art, désigne une activité que les documentalistes connaissent depuis longtemps : regrouper les informations, les sélectionner, les classer selon une thématique précise. La curation va cependant plus loin puisqu’il s’agit aujourd’hui de mettre en valeur ces données, de les éditorialiser et de les partager, valeur ajoutée rendue possible grâce à l’évolution des outils du web.

Vous avez dit « Curation » ? La curation avec Scoop.it Présentation du service en janvier 2011 sur Le blog du modérateur « Curation » ou webinage ? Les outils de curation Scoop.it Procédure Lancez-vous ! 1. 4. Scoop.it. La curation, entendez par là l’organisation de la veille et le tri des informations en ligne, est annoncée comme l’enjeu de l’année 2011.

Le service scoop.it, nouveau venu français, est une plateforme qui permet de s’adonner à la curation de manière simple et assez rapide. Vous pouvez créer des sujets sur lesquels effectuer votre veille, choisir vos sources ou vous laisser guider par les suggestions, partager rapidement votre contenu… La flexibilité de scoop.it et ses multiples fonctionnalités en font un outil vraiment pratique. Scoop.it est en bêta privée pour l’instant, mais nous avons 100 invitations à vous offrir, il suffit de cliquer sur ce lien ! Les plus rapides seront les premiers servis ! Voilà à quoi ressemble la page d’accueil de scoop.it, une fois inscrit : Vous avez accès entre autres à votre liste de sujets déjà créés et aux suggestions de contenus à inclure pour chacun d’entre eux. Une fois le sujet créé, vous aurez accès à la page de curation à proprement parler.

Lier Facebook à Twitter ? Wiki sur les API. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir API. Dans l'industrie contemporaine du logiciel, les applications informatiques se servent de nombreuses interfaces de programmation, la programmation se fait en réutilisant des briques de fonctionnalités fournies par des logiciels tiers. Cette construction par assemblage nécessite pour le programmeur de connaître la manière d’interagir avec les autres logiciels, qui dépend de leur interface de programmation. Le programmeur n'a pas besoin de connaître les détails de la logique interne du logiciel tiers, et celle-ci n'est généralement pas documentée par le fournisseur.

Des logiciels tels que les systèmes d'exploitation, les systèmes de gestion de base de données, les langages de programmation, ou les serveurs d'applications comportent une interface de programmation. Description[modifier | modifier le code] Utilisation[modifier | modifier le code] Une des interfaces les plus connues est la Windows API. Etc. Cpdre Facebook HGuillaud. Facebook a été créé en 2004, par Mark Zuckerberg. Ce site Internet comptera bientôt, à priori, près d'un milliard d'utilisateurs dans le monde... Fédérateur, critiqué, lieu de révolutions Web et sociales, ses enjeux sont considérables, quoi qu'on en pense, pour notre société actuelle.

Autant mieux le comprendre, pour mieux l'utiliser (ou pas). On le sait depuis longtemps. Accéder à un service, ne signifie par pour autant savoir l’utiliser, le comprendre, ni même le maîtriser suffisamment pour être capable d’innover, de créer avec. Les outils numériques sont familiers de ces cloisonnements. On peut-être né avec le numérique et ne pas en maîtriser les usages, on peut utiliser Facebook au quotidien sans comprendre l’étendue de son action. Facebook, réseau social incontournable... © DR Comprendre les médias sociaux et leur fonctionnement social et psychologique comme technique, tel est l’enjeu. Facebook est-il utile ou est-ce un bavardage dénué de sens ?