background preloader

Jardin/Maraîchage

Facebook Twitter

Petite liste de vidéos et conférences... : Aux techniques sans travail du sol. Comment faire des semis ? Jardinage debout pour jardinier malin — Faire un potager. La culture d'un potager pour les débutants. Vous souhaitez vous mettre au jardinage, plus précisément à la culture des légumes mais vous êtes un débutant complet et n’avez jamais mis les mains dans la terre? Vous pouvez peut-être commencer par faire le bilan sur les motivations qui vous poussent à cultiver votre propre potager? Ensuite vous verrez que le potager en carrés et tout à fait adapté à votre situation, nul besoin d’être un jardinier chevronné pour réussir de bonnes récoltes ! Si vous suivez mes conseils, vous devriez rapidement savourer les tomates, carottes, courgettes… de votre propre production, ce qui ne manquera sûrement pas d’épater vos proches ;).

Voici, dans l’ordre les différentes étapes que vous devriez suivre : Mon premier potager. Le bon emplacement La plupart des légumes apprécient le plein soleil. De fait, évitez toute présence d'arbre ou la proximité de bâtiments causant de l'ombre. De même, mieux vaut éviter les emplacements par trop venteux. Le mieux est de choisir un coin protégé des vents dominants, surtout en bord de mer. Observez aussi les recoins les plus chauds (faites confiance à votre chat dont les habitudes vous guideront dans cette quête).

Soignez la terre Vous obtiendrez de belles récoltes avant tout si votre support de culture est de bonne qualité. La rotation des cultures Un principe simple : ne plantez pas au même emplacement et deux années de suite le même type ou la même famille de légumes. Les bonnes cotes Optimisez les surfaces de culture afin de faciliter vos pratiques culturales. Prenez de la hauteur En jardinant à la verticale, vous optimiserez grandement la surface disponible. Un choix judicieux pour débutants Planter ou semer ? La date fatidique… L'arrosage contrôlé Les apports d'engrais. Cultiver ses légumes à la maison: le kit à champignons de "Prêt à Pousser", au Grand Prix Innovation du SIAL. ALIMENTATION - Vous rêvez d'un potager mais habitez en pleine ville?

Vous n'avez ni balcon ni jardin participatif à proximité? Vous allez adorer "Prêt à pousser", un kit de champignons à faire pousser chez soi, candidat au Grand prix Fruits & Légumes du Salon international de l'alimentation (SIAL) 2014 organisé à Paris du 19 au 23 octobre. La start-up fondée en 2013 à Montmagny par deux copains de l'Essec, Romain Behaghrel et Jérôme Devouge a été sélectionnée pour le grand prix aux côtés, notamment, d'"Eco Gumelo", une société portugaise qui fabrique le même genre de kits. Au stand innovation du salon, qui présente certaines grandes innovations par secteur, les deux boîtes à champignons attirent les regards curieux des visiteurs.

Par rapport aux boîtes en plastique, aux bocaux en verre ou aux bouteilles, ces kits en carton ont de quoi surprendre. Dans l'un des 8 halls du salon, l'équipe de "Prêt à pousser" nous en dit plus sur leur kit. Mais comment ça marche? Close. Dans le Gard, Denis Florès fait le pari de l'agroforesterie. Dans la commune de Vézénobres, dans le Gard, Denis Florès et sa femme cultivent des fruits et des légumes bio sous les arbres. C’est toute leur exploitation maraîchère qui est pensée autour des peupliers et des noyers plantés par l’INRA à des fins expérimentales. Ces agriculteurs ont choisi de valoriser au maximum le bois et aussi de ne pas traiter en recréant un écosystème favorable aux insectes auxiliaires : découvrez, en images, un pari réussi sur l’agroforesterie.

En 2010, le couple achète 11 hectares de parcelles boisées de peupliers et de noyers. A l’époque, Denis loue des terres dans le même département et cherche à devenir propriétaire. Par hasard, il découvre ce lieu original et en décèle la potentialité malgré les friches. « Les autres acheteurs concurrents se rétractaient en regardant le coût des devis pour enlever toutes les souches » se souvient l’agriculteur. Mais Denis et Virginie Florès, forts de leurs convictions, se lancent tout de même dans l’aventure. Si on essayait l'électroculture? | Article proposé par Pierre-Alexandre Gaurier, en formation professionnelle enseignant/designer en permaculture, auprès de PermacultureDesign. L’électroculture ! Que ce cache-t-il derrière ce mot composite ? Une nouvelle pratique de culturisme ? Où l’homme aidé par un ensemble de machines connectées au réseau électrique ne fournit plus aucun effort pour prendre de la masse musculaire ?

Non non, il n’en est rien, quoique… Relégué au banc des expériences de « jardinage alternatif », ce domaine encore peu connu du grand public, émerge à nouveau. Pour appréhender l’électroculture et ses nombreuses applications, il nous apparaît essentiel de se familiariser avec quelques données fondamentales. Expérience électroculture menée sur la Goursaline : Pour nous permettre d’apprivoiser ce domaine, rien ne vaut l’expérience. Technique d’électroculture retenue : Notre choix s’oriente vers un type d’électroculture, simple, à notre portée.

Livres, ouvrages, DVD - Maisons Paysannes de France. 1) Méthode Jean Pain - Iceweasel. Potager durable : le blog à suivre pour cultiver facilement son potager. Louis De Funès, un pionnier de l’agriculture biologique | AutonomiA. Louis De Funès n’était pas seulement un monument du cinéma comique français, il était aussi un jardinier amateur passionné. La qualité de la nourriture étant fondamentale pour lui, il a développé l’un des premiers grand jardin biologique en France. Disposant d’une bibliothèque bien fournie sur le jardinage, il utilisait principalement de la poudre d’os, des algues marines et du fumier fait maison pour traiter son jardin. Video Louis de Funès à propos de son potager biologique notice archives video ina.fr Video Louis de Funès dans son jardin d’agrément notice archives video ina.fr Mouis De Funès, pionnier de l’agriculture biologique J'aime : J'aime chargement…

Cours audio de Marc Bonfils en téléchargement | Permaculture sans frontières. Page en cours de rédaction Voici les enregistrements audio de 2 stages donnés par Marc Bonfils, le premier du 1 au 4 mai 1986 à Minzier en Haute-Savoie, et le second les 16 et 17 juillet 1986 à Bouriège dans l'Aude. Ces cours avaient été enregistrés en direct sur cassettes audio par un des stagiaires, Émile Moné. Nous le remercions de nous les avoir transmises (en 2008, si je me souviens bien). Ces cassettes ont été ensuite bénévolement digitalisées en 2009 par Freda et Pedro de l'éco-site Crocus à Jupilles, que nous remercions pour cette aide. Autorisations et éthique. En 2006 et 2008, Marc Bonfils a cohabité quelques mois avec Sylvaine et moi dans le Var, et lors de son dernier séjour, il m'a oralement donné l'autorisation de diffuser les enregistrements audio de ces cours, à condition que ce soit gratuitement et de manière éthique.

Nous invitons donc toute personne désirant diffuser ces cours à respecter les points suivants : - les diffuser gratuitement ; Session_1986-05-01_Cassette_1A.zip. Secrets de plante: L'ortie. Planter ses épluchures de légumes pour…. …Faire repousser des légumes !

Cela semble surréaliste et pourtant. Il est tout à fait possible de refaire partir un légume d’une simple épluchure. Bien entendu, il y a l’art et la manière, sans compter que le légume « mère » doit être suffisamment sain et « beau » pour que le légume « enfant » soit également de bonne qualité. Voici une petite liste des légumes qui repartent avec une simple épluchure ou une « chute » : Les poireaux, et le fenouil L’idée est de repartir de ce qui devrait normalement finir au vide ordures : la partie blanche « racineuse ».

Le céleri, le chou (et le choux chinois) ainsi que la romaine Sur le même principe que les poireaux et le fenouil, il suffit de mettre la partie inférieure de ces légumes dans un récipient avec de l’eau de façon à plonger les racines dedans. Le gingembre Rien de plus simple que de planter du gingembre. La pomme de terre Ceux qui font du compost s’en sont déjà peut-être rendu compte, la pomme de terre renaît de ses épluchures. L’ail L’avocat. 8 vegetables that you can regrow again and again. Planter de l'ail : à quel moment ? Quand récolter ? L'ail, originaire d'Asie centrale, est utilisé depuis près de 5 000 ans pour parfumer les plats. Cependant, rares sont les jardiniers amateurs qui cultivent eux-mêmes leur ail. Cette année, j'ai essayé, avec un résultat assez satisfaisant pour une première tentative...

Planter de l'ail L'ail se présente sous la forme d'un bulbe, appelé "tête", constitué de plusieurs petits bulbes que l'on nomme les caïeux. Ce sont ces caïeux qu'il faut planter : chacun donnera naissance à une nouvelle tête d'ail. A gauche : les têtes d'ail entières. A droite : les "caïeux", une fois séparés Seuls les caïeux situés sur le pourtour de la tête d'ail sont suffisamment forts et développés pour être plantés.

Afin de bien planter l'ail à intervalle régulier, je trace au préalable des lignes parallèles à l'aide de fers à béton puis je dispose les caieux en surface, tous les 15 cm. Plantation des caieux d'ails : le bas est la partie qui était attachée à la base de la tête d'ail,là où partent les racines.

Paysans sans Frontières | L'agriculture responsable à travers le monde et bien plus…. Visoflora - Guide nature. Le plantain, une plante médicinale majeure contre la grippe. Choisir son bambou (Guides d'achat) Sommaire Traçant ou non traçant : le bambou est-il envahissant ? Les plus belles cannes et feuilles de bambou Quel bambou pour un rideau de verdure ou un brise vent ?

Quel bambou pour une haie libre ou taillée ? Quel bambou pour un bosquet ou un massif ? Quel bambou pour une bordure ? Quel bambou pour une pelouse ou un couvre-sol ? Quel bambou pour un pot ou une jardinière ? Et aussi : quel bambou pour un petit jardin, en bord de mer, en intérieur, dans la rocaille… Le bambou fait partie de la famille des Graminées, et regroupe plus d’une quarantaine de genres différents avec une dizaine d’espèces et de variétés pour le jardin.

En Orient, le bambou joue un rôle économique important, avec plus de mille utilisations au Japon. Le choix du bambou doit se faire selon plusieurs critères : l’effet recherché, la place disponible, la résistance au froid, l’aspect décoratif, ainsi que le sol et le climat de la région. En général, le bambou se plaira dans un endroit ensoleillé et chaud. Philip Forrer présente; "Le Jardin du Graal". 7 astuces pour se nourrir moins cher Page 4 sur 7 | Page 4. Les Français sont toujours plus férus de jardinage et nombreux sont ceux qui cultivent eux-mêmes des légumes dans leur potager. Il est vrai que le potager à la maison est un véritable plaisir pour qui aime travailler la terre et permet parfois de réaliser de petites économies. Astuces pour manger moins cher © CC, Marc Vaugenot Mais tout le monde n’a pas la main verte ! Ainsi, on peut disposer de l’espace nécessaire et ne pas en profiter. C’est en partant de ce constat que l’association Savez-vous planter chez nous ?

Est née. Le concept est celui de mettre en relation les propriétaires de terrain avec les jardiniers qui n’en ont pas. De cette manière, le jardinier plante ses légumes sur une partie de terrain laissée à sa disposition et partage les récoltes avec le propriétaire. C’est gratuit et convivial, autant se lancer ! Plus d’info : www.plantezcheznous.com > suite : profiter de ce que la nature nous offre. Permaculture. Identifier une espèce : arbre, plante, champignon, ... BRF en Minervois (34) Claude Bourguignon - Nouvelles techniques d'assolement 1/2. Ferme du Bec Hellouin - Eco-cente du Bec Hellouin - Formations en permaculture, jardinage et agriculture naturelle.

Claude Bourguignon - Proteger les sols pour préserver la biodiversité. Mieux que le compost, le bois raméal fragmenté ? © A. Bosse-Platière Les bois raméaux fragmentés, ou BRF, sont pour certains une révolution agronomique. Il s'agit d'apporter directement au sol de jeunes rameaux de feuillus broyés, issus de la taille de haies ou d’élagage. Les premiers essais de la technique BRF remontent aux années 1970 où quelques chercheurs québécois ont eu cette idée saugrenue. Renouvelés avec toutes sortes de cultures et sous différents climats, les résultats de ces essais semblent très encourageants : importante production d’humus, amélioration très nette de la structure des sols, rendements accrus avec des effets prolongés sur trois ans, importante réduction des besoins en eau, moins de désherbage, de maladies et de ravageurs...

Recréer un humus forestier En fait, tout se passe comme si on reproduisait, en les accélérant, les processus en œuvre dans la formation de l’humus forestier. Produire des BRF © A. Comment les utiliser ? Antoine Bosse-Platière En savoir plus - livres de Terre Vivante Stage Terre vivante.