background preloader

L'installation de la démocratie et de la République au XIXè

Facebook Twitter

Visite de la ville. La France de 1815 à 1870. Quelles sont les caractéristiques des régimes politiques de la France entre 1815 et 1870 ?

La France de 1815 à 1870

1. Le rétablissement de la monarchie a. La monarchie constitutionnelle : 1815-1848 En 1814, un des frères de Louis XVI devient roi sous le nom de Louis XVIII. Article 13. Article 15. Son frère Charles X tente de revenir à une monarchie absolue lorsqu'il lui succède en 1824. B. En 1830, une insurrection éclate à Paris. La Révolution devant l'Hôtel de Ville de Paris le 28 juillet 1830 Le roi ne réalise pas de réformes politiques et la crise économique s'aggrave. Participer à la vie démocratique. L’histoire Constitutionnelle de la France : 1815 - 1870 La restauration puis la monarchie de juillet Louis XVIII revient, la monarchie (libérale, parlementaire) va continuer jusqu'en 1830 avec bicamérisme sociologique (chambre aristocratique ou chambre des pairs et la chambre des députés, chambre basse), suffrage censitaire très encadré, et président des députés nommé par le roi.

Participer à la vie démocratique

La Charte constitutionnelle du 4 juin 1814 est le texte fondamental de cette Restauration. La Charte se veut un texte de compromis, conservant de nombreux acquis de la Révolution et de l'Empire, tout en rétablissant la monarchie des Bourbons. Louis XVIII meurt le 16 septembre 1824, sans postérité. Louis Philippe, Roi des Français Charles X, en fuite, est remplacé par Louis-Philippe, nouveau roi des Français (et non « de France »). La seconde république La Seconde République fait suite à la Monarchie de Juillet et c’est le dernier régime à avoir été institué à la suite d'une révolution. Le second empire. Le suffrage universel masculin 1848. L'abolition de l'esclavage de François Biard, 1848. Le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte le 2 décembre 1851. Troisième République (France) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Troisième République (France)

Pour l'organisation du régime, voir l'article Lois constitutionnelles de 1875. République françaiseTroisième République 1870 – 1940[N 1](69 ans, 10 mois et 7 jours) Formant une constitution de compromis, les lois constitutionnelles de 1875 établissent une république parlementaire de type bicaméral. Marqués par le renversement en 1851 de la République par son premier président élu, les républicains vont n'accorder dans la pratique au chef de l'État qu'un rôle représentatif. La IIIe République est aussi une période marquée par toute une série de réformes sociales auxquelles la société aspirait, notamment par l'adoption d'une législation plus favorable pour les salariés. Née dans la défaite, la IIIe République évolue de sa proclamation à sa chute dans un contexte de confrontation avec l'Allemagne. Après la chute de la royauté capétienne (802 ans), c'est le régime politique le plus long que la France ait connu (70 ans).

A. Les symboles de la République française. DP IIIe République 1871 année terrible. DP IIIe République école républicaine. DP IIIe République triomphe. DP Histoire de France. DP IIIè République combats de la laïcité. Les gaulois et le « roman national » Histoire / 1re Par Thierry Widemann, chercheur en histoire à l’Institut stratégique de l’École militaire Alésia vu par Napoléon III DOC A Napoléon III, Histoire de Jules César, 1865-1866.

Les gaulois et le « roman national »

Le mythe statufié DOC B Statue de Vercingétorix par Aimé Millet, 1865. Entre Antiquité et romantisme DOC C Vercingétorix appelle les Gaulois à la défense d’Alaise, par François-Émile Ehrmann, 1869. Une peinture d’histoire DOC D Vercingétorix jette ses armes aux pieds de César, par Lionel Royer, 1899. De braves barbares DOC E Ernest Lavisse, La Nouvelle Première Année d’histoire de France, 1898. Vercingétorix, défenseur de la patrie DOC F G. Images du druide DOC G Pline l’ancien, Histoire naturelle, 1er siècle. DOC H « Le roi consulte un vieux druide ». DOC G René Goscinny et Albert Uderzo, Astérix chez les Bretons, 1966.

Alésia vu par Napoléon III Dans cet extrait, Napoléon III souligne la nécessité d’accepter le prix du sang pour conduire le destin des peuples vers un meilleur avenir. Le mythe statufié. La liberté guidant le peuple. La rue Montorgueil, de Monet. Le penseur de Rodin. XIXe siècle - Ces chansons qui font l'histoire.