médecine

Innovation en santé : les nouvelles voies de la recherche Entre 1992 et 2006, le nombre de médicaments mis sur le marché a peu augmenté, alors que l’argent dépensé pour leur développement n’a cessé de croitre. La recherche de l’équilibre entre le bénéfice pour le patient et le coût supporté par le système de santé représente une contrainte de plus en plus prégnante car les ressources des organismes de remboursement, assurances ou institutions sont par essence limitées et la population ne fait que croître. L’industrie pharmaceutique doit bousculer ses modèles d’innovation qui prévalaient jusqu’alors pour surmonter des exigences contradictoires: il lui faut mettre sur le marché des médicaments innovants, qui apportent un réel bénéfice, souvent au développement long et coûteux, facilement utilisables, qui s’insèrent dans des pratiques médicales existantes et qui doivent être mis sur le marché à un coût acceptable afin d’être à la portée du plus grand nombre de patients. Innovation en santé : les nouvelles voies de la recherche
L'art de l'auto-massage Taoïste Depuis des années, les généticiens savent que des changements se produisent dans l'ADN. Ils ont constaté que des hélices d'ADN se sont ajoutées chez des personnes adultes. Restaurer l'unité corps/âme/esprit : Aujourd'hui il appartient à la médecine d'intégrer cette dimension holistique qui prend en compte la totalité de l'approche du Vivant, dans sa réalité double : biologique et vibratoire. L'homéopathie, l'acupuncture, la géobiologie, la médecine ayurvédique, ou plus encore, récemment, les liens étroits avec la mécanique quantique et les champs morphiques et informationnels, viennent enrichir notre conception de l'homme et de son fonctionnement dans un système unitaire, où le Tout contient chaque partie, et chaque partie le Tout. L'art de l'auto-massage Taoïste
Respect Poumons

Respect Rate Estomac

Respect Coeur

Respect Reins

Respect Foie

Jean-Claude Salomon : C’est quoi la bonne santé ? - Attac France
résau de collaboration santé Volume 45, numéro 143 décembre 2009 Le Réseau de collaboration sur les pratiques interprofessionnelles en santé et services sociaux démarre ses activités Le Réseau de collaboration sur les pratiques interprofessionnelles en santé et services sociaux (RCPI), destiné à soutenir la formation en matière de pratiques collaboratives interprofessionnelles dans le domaine de la santé et des services sociaux, démarre ses activités à l’Université Laval. Ce réseau permanent est une première au Québec et vise à appuyer les établissements du réseau de la santé et des services sociaux dans l’offre de soins et de services auprès de la population. résau de collaboration santé
Faire du principe santé, le levier d’une transformation économique, sociale et écologique globale Faire du principe santé, le levier d’une transformation économique, sociale et écologique globale Faire du principe santé, le levier d’une transformation économique, sociale et écologique globale [lundi 04 avril 2011 - 12:00] Faire du principe santé, le levier d’une transformation économique, sociale et écologique globale Mettre en tête de l'agenda politique les questions de santé et de prendre soin conduit à structurer la transformation de l'économie et du social. Cela passe par un triptyque : protection sociale élargie, principe de prévention globale, politique de l’emploi. La santé est au cœur du quotidien de l’ensemble de la population. Il n’est que de souligner l’importance de se souhaiter "bonne santé» au moment des vœux de nouvelle année pour saisir l’importance du sujet.
L'obsession de la santé parfaite, par Ivan Illich Quand on considère en historien notre médecine, c’est-à-dire la médecine dans le monde occidental, on se tourne inévitablement vers la ville de Bologne, en Italie. C’est dans cette cité que l’ ars medendi et curandi s’est séparé, en tant que discipline, de la théologie, de la philosophie et du droit. C’est là que, par le choix d’une petite partie des écrits de Galien, le corps de la médecine a établi sa souveraineté sur un territoire distinct de celui d’Aristote ou de Cicéron. C’est à Bologne que la discipline dont le sujet est la douleur, l’angoisse et la mort a été réintégrée dans le domaine de la sagesse ; et que fut dépassée une fragmentation qui n’a jamais été opérée dans le monde islamique, où le titre de Hakim désigne, tout à la fois, le scientifique, le philosophe et le guérisseur. L'obsession de la santé parfaite, par Ivan Illich
DEMO SANTE 1
DEMO SANTE