background preloader

Assignment_recherche

Facebook Twitter

Virginie Egger. Accueil. La Gazette des femmes : Tout sur la condition des femmes du Québec et d'ailleurs. National Action Committee on the Status of Women. Fall 1994 - Canadian Art. L'Histoire par année / History by year. Geneviève Cadieux - Musée des beaux-arts du Canada. « La photo, pour moi, a ouvert un éventail de possibilités énormes, et tout de suite mon travail s’est cristallisé » (2011) Geneviève Cadieux est photographe.

Geneviève Cadieux - Musée des beaux-arts du Canada

Dans un style où l’on sent souvent une influence cinématographique, elle intègre des éléments audiovisuels dans ses installations grand format. L’œuvre de Cadieux explore les thèmes de l’identité, du genre et du corps humain. Elle présente ce dernier comme un paysage, se concentrant sur de petits détails (comme une bouche, une ecchymose ou une cicatrice) pris en très gros plan. Archives. Vidéographe - Historique. Premier centre d’artistes oeuvrant en production vidéographique créé au Canada, Vidéographe est né, en 1971, de la volonté d'un groupe de cinéastes et de producteurs de l'Office national du film (ONF) de démocratiser la production et la diffusion de documents audiovisuels.

Vidéographe - Historique

Incorporé en 1973 comme organisme à but non lucratif, il a par la suite mis sur pied un réseau de diffusion qui a servi de modèle aux canadiens et aux européens pour diffuser la vidéo indépendante Au début des années ‘80, Vidéographe se redéfinit comme un centre de production et de diffusion ouvert à l'utilisation de la vidéo comme outil d'intervention et comme médium artistique. Le principe du droit d'auteur est reconnu. Dans les années ‘80, la notion d'art vidéo devient de plus en plus omniprésente. Vidéographe n'est plus le seul acteur important. Au printemps 1998, Vidéographe ouvre un espace de programmation au cœur de l'activité artistique de la ville.

Wapikoni mobile. Saison 1994 - 1995. MAI (Montréal, arts interculturels) Galerie B312. Artist Run Centres in Canada. Dazibao: Catalogues. Programmation - Centre de diffusion d'art multidisciplinaire de Montréal. Programmation avant 2000 « Centre des arts actuels Skol. Centre Clark. Untitled. Welcome to Judith Lermer Crawley Photographs. Lorraine Oades. Faculty. Part-time Faculty, Intermedia (Video, Performance and Electronic Arts), ARTX & Sculpture, Studio Arts Originally from Winnipeg, Manitoba, Lorraine Oades has been working as an artist in Montreal, Quebec since the late 1980s.

Faculty

She graduated with honours in the Interdisciplinary Program at Emily Carr College of Art and Design and completed her MFA in Open Media at Concordia University, where she currently teaches in the Intermedia/Cyberarts program. Oades has been working with basic electronics, sound, film and video for over twenty years. She incorporates time-based media in sculptural environments in order to invite the viewer to engage physically with the work and explore their own creative potential. She sees art making as a durational activity, where the process of time is implicit in the final artwork.

Education BFA Honors Emily Carr College of Art and Design MFA Concordia University Areas of expertise. Archives - Concordia Journal - Concordia University - Montreal, Quebec, Canada. Histoire du militantisme féministe au Québec. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire du militantisme féministe au Québec

Histoire du militantisme féministe au Québec[modifier | modifier le code] Sous le Régime français, la Coutume de Paris confie à l’homme la gestion des biens familiaux. La femme a ainsi le statut de personne mineur une fois mariée. Les femmes célibataires et les veuves détiennent toutefois des titres et des propriétés. Ce privilège leur donne le droit de vote sous l’Acte constitutionnel de 1791[1]. Notes et références[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Mémoires du livre v3 n1 2011  En 1971, quatre ans avant la toute première Conférence mondiale des femmes[1], la création de la revue Québécoises deboutte!

Mémoires du livre v3 n1 2011 

Par le Front de libération des femmes du Québec (FLFQ) marque l’apparition dans le champ littéraire d’une parole nouvelle qui appelle — notamment parce qu’elle le crée elle-même — l’acte de sédition[2]. Dans la foulée de cette première publication autonome issue du féminisme radical paraîtront d’autres revues telles que Les Têtes de pioche (1976-1979), Des luttes et des rires de femmes (1977-1981) puis La Vie en rose (1980-1987). Maximisant la portée des enjeux et des revendications de celles qui l’ont précédé, cette dernière vient clore le premier cycle du parcours éditorial tenu par le courant féministe radical québécois[3].

Québécoises deboutte! Recherche détaillée. Collections. Publiée à Montréal de 1980 à 1987, La Vie en rose est, pendant cette période, le principal magazine féministe québécois.

Collections

Le premier numéro, sous-titré « magazine féministe d'actualité » et dirigé par un collectif de six femmes, paraît au printemps 1980, encarté dans la revue contestataire Le Temps fou. Autonome dès le cinquième numéro, La Vie en rose est publiée trois fois l'an jusqu'en 1984, puis huit fois l'an jusqu'en 1986, où elle devient une publication mensuelle. S'éloignant du militantisme « pur et dur » des revues des années 1970, La Vie en rose propose, pour contrer le discours ambiant post-féministe et justifier sa pertinence et son combat, de repenser, de renouveler et de redéployer le féminisme. Pour ce faire, La Vie en rose donne au féminisme une image enjouée, évite le dogmatisme et favorise une variété de perspectives. Cette volonté de rassemblement des féministes permet une ouverture intergénérationnelle et encourage la réflexion. Les éditions du remue-ménage. StudioXX. Le Cabinet, espace de production photographique. À propos. Obj_646581427389002?Style=Portal3&SubStyle=&Lang=FRE&ResponseEncoding=utf-8&Method=QueryWithLimits&SearchType=QuickSearch&DB=SearchServer&TargetSearchType=QuickSearch&q.PageSize=10&q.limits.limit=&q.

< < daynarama > > Répertoire des professeurs. Optica. Welcome to Decades, a selection from OPTICA’s archives that you may consult online.

optica

Decade is an electronic index to the exhibitions, thematic events, symposia, and publications that make up the OPTICA Fonds. Use the chronological index of exhibitions or the alphabetic index of artists, authors, and curators to access the content of the database. Content reproduced on this site was given prior authorization and respects all modalities of copyright law. In accessing Decades, you are agreeing to these laws. Judith Lermer Crawley. Judith Lermer Crawley resides in Montreal and teaches at Vanier College.

Judith Lermer Crawley

La Centrale Galerie Powerhouse.