background preloader

Antispécisme-véganisme-végétarisme

Facebook Twitter

Ecologie. Manger végétarien. Maltraitance animale : les dix attractions touristiques les plus cruelles. C’est officiel, Sea World arrête la reproduction de ses orques en captivité.

Maltraitance animale : les dix attractions touristiques les plus cruelles

Éthique et pratique à propos de notre responsabilité politique - Les Cahiers antispécistes. Proposer une éthique globale, valide, qui prenne en compte les intérêts de tous les êtres sensibles, tel est l'objectif de l'antispécisme.

Éthique et pratique à propos de notre responsabilité politique - Les Cahiers antispécistes

Toute théorie morale doit permettre de dégager des valeurs essentielles, dont la mise en oeuvre est la tâche de l'action politique à développer. La condition sine qua non de la cohérence d'une réflexion éthique réside dans la validité des pratiques qui constituent son champ d'action. L'engagement politique antispéciste doit permettre de concrétiser dans la sphère personnelle et sociale, les valeurs morales fondamentales de non discrimination des individus sur la base de l'appartenance à une espèce. Comment s’habiller éthique ? – Vegan Pays Basque. Que ce soit pour leur chair ou leur lait mais aussi pour la laine, le cuir, le cachemire, l’angora, la soie, le feutre, l’alpaga, etc, les animaux non humains souffriront toujours de leur exploitation et de leur mise à mort.

Comment s’habiller éthique ? – Vegan Pays Basque

Les activités humaines liées à l’habillement n’y échappent pas. S’il est facile de trouver des vêtements vegan, cela va sans dire qu’il faut aussi qu’ils soient écologiques afin qu’aucun être vivant n’en souffre, que ce soit par sa condition sociale ou son espèce. Le véganisme, c’est pas ce que vous croyez. Beaucoup de personnes voient le véganisme d’un mauvais œil et un certain nombre d’idées reçues circulent le concernant.

Le véganisme, c’est pas ce que vous croyez

C’est souvent, me semble-t-il, dû au fait qu’un changement aussi radical dans la perception du monde et dans le mode de vie d’une ou de plusieurs personnes soulève interrogations, craintes et méfiance qui peuvent se comprendre dans une certaine mesure, tant l’idée selon laquelle il est normal, naturel et nécessaire de traiter les lapins, vaches, chiens, canards ou autres saumons soit comme des objets ou des outils, soit comme des denrées alimentaires quand ce n’est pas les deux. De fait, il paraît extraordinaire voire subversif de considérer qu’un cheval, qu’une truite, qu’un singe ou qu’un cobaye soient des êtres vivants ayant une personnalité propre et la capacité de souffrir physiquement ET psychologiquement. Dix choses que j'aurais aimé savoir avant de devenir vegan  Comment font les vegans?

Dix choses que j'aurais aimé savoir avant de devenir vegan 

Même après être devenu végétarien, je ne cessais pas de me poser cette question. Je savais que j'avais voulu arrêter de manger des produits d'origine animale mais je ne pensais pas y parvenir. Vegans et autres. Travaux Antispécistes, Ressources Débaucheuses et InterSectionnelles. Les goûts dans la nature. Claude Bourguignon - Proteger les sols pour préserver la biodiversité. La référence des recettes végétariennes et végétaliennes. Le paradoxe de la viande. La plupart des gens consomment la chair, le lait et les œufs des animaux.

Le paradoxe de la viande

La majorité d’entre eux ne sont ni franchement hostiles ni totalement indifférents aux bêtes. Existe-il un équivalent de la douleur humaine chez les végétaux? 1.

Existe-il un équivalent de la douleur humaine chez les végétaux?

La cellule végétale Qu’est ce qui caractérise les végétaux ? Afin de rechercher des analogies entre la douleur humaine et celle potentiellement ressentie par les végétaux, nous nous sommes intéressés à une étude rapide de l’organisme végétal, et plus particulièrement à l’enveloppe externe du végétal, c’est à dire l’épiderme, en effet chez nous c’est à cet endroit que se trouvent nos capteurs sensoriels tel que les nocicepteurs. L’épiderme est le tissu superficiel des racines, des feuilles et des tiges jeunes. Préjugés: Mais les plantes souffrent aussi! Végi-Info 2008-2f. Die SVV heisst jetzt: Swissveg Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch Les végétariens se voient souvent confrontés au reproche que les plantes sont également capables de souffrir; par conséquent, manger un veau ou une salade ne ferait aucune différence.

Préjugés: Mais les plantes souffrent aussi! Végi-Info 2008-2f

Cette accusation, bien que paraissant totalement absurde à première vue et étant généralement formulée par des personnes n’ayant quasiment aucune approche éthique en matière d’alimentation, se rencontre encore fréquemment de nos jours. Quote-the-animals-of-the-world-exist-for-their-own-reasons-they-were-not-made-for-humans-any-more-than-alice-walker-276204.jpg (JPEG Image, 850 × 400 pixels) Méthodes alternatives, méthodes substitutives, expériences sans l’utilisation d’animaux : expérimentation animale, recherche médicale, industrie pharmaceutique, maladies humaines. Avertissement : article en cours de rédaction Première étape : Consultation d’une base de données informatique.

Méthodes alternatives, méthodes substitutives, expériences sans l’utilisation d’animaux : expérimentation animale, recherche médicale, industrie pharmaceutique, maladies humaines

L'homme et l'animal. Équimauves. Concept du coup de clavier ici.

équimauves

(J’ai promis d’écrire plus largement sur ce propos (antispécisme, antiracimse, stratégie) avant la fin de septembre. Ça arrive.) Estivales de la question animale. Les Cahiers antispécistes. Je ne mange pas de graines ! Les animaux vont nous envahir — Vegfaq. La reduction de la consommation de viande serait un desastre economique — Vegfaq. Vegfaq. Veganism and the Class War. What follows is a thought exercise. My own definition of a vegan is a human who eats fruits and vegetables [as well as whatever nuts, seeds or legumes he or she may desire], and never eats or uses animal products. For starts. For my purposes and for the purposes of this post, this vegan is not so heavily involved in extremely elaborate recipes, in highly-processed ingredients and additives, in soy and grains, etc.

That can come later. I’m simplifying and scaling down for the purpose of understanding what this post wants to address, which is the skeletal basics (though in full disclosure I’m pretty much a fruitarian). Is veganism another white privilege? Veganism is ‘othered’. That’s a fair enough statement. Growing up in the remote north of a country, with a population of less than 5,000 people, vegetarianism is the act of a rebellious teenager that will pass with just a little patience. And usually their definition of vegetarian allows the occasional piece of fish or chicken. Especially when eating out. Being a vegan means stitched eyebrows of incomprehension.

But is veganism ‘another white privilege?’ In November the group blog Vegans of Color joined the online arena. The Sistah Vegan Project. Part 2: Dissecting the Implications of “Racist Cunt”: Reflections from Post-PhD ‘Post-Racial’ Land. From Left to Right: Marima Gray, Giovanna Montenegro, and A. Breeze Harper at the 1st Annual Women of Color Research Conference at UC Davis.

Interrogations sur l’antispécisme et ses intersections. Antispécisme : S’oppose à la maltraitance et la consommation des animaux. L’espèce à laquelle appartient un être n’est pas une justification nécessaire pour décider de la manière dont on doit le traiter ou des droits qui lui sont accordés.