Racisme d'état sept-oct 2010

Facebook Twitter
Barometre Politis.fr des derapages racistes a l UMP Timeline Barometre Politis.fr des derapages racistes a l UMP Timeline Claude Guéant : « il y a du bon sens à remettre » 2 Mar 2012 Lors d'une réunion de campagne, le 2 mars 2012 à Velaine-en-Haye, près de Nancy, le ministre de l'Intérieur a fait le lien entre le vote des résidents étrangers aux élections locales et la polémique lancée quelques jours plus tôt par Marine Le Pen sur la viande Halal : « Accepter le vote des étrangers, c'est la porte ouverte au communautarisme.
Le ministère des vieilles qui ont peur des arabes
Quand le pouvoir recourt à la chasse à l'homme - Xénophobie Quand le pouvoir recourt à la chasse à l'homme - Xénophobie Basta ! : Grégoire Chamayou, pourquoi retracer l’histoire de la chasse à l’homme depuis l’Antiquité ? En raison de ce qui se passe aujourd’hui, sous nos yeux, et pas au cinéma.
LOI SUR L'IMMIGRATION : Besson veut fabriquer de "bons Français", actualité Politique : Le Point LOI SUR L'IMMIGRATION : Besson veut fabriquer de "bons Français", actualité Politique : Le Point Éric Besson assure qu'une des missions de son ministère est de fabriquer de "bons Français" et que le gouvernement n'a pas stigmatisé les Roms. Les propos du ministre de l'Immigration, dans un entretien au journal Le Parisien, relancent un débat passionné alors que les députés commencent mardi l'examen du projet de loi "Immigration, intégration et nationalité". Ce texte controversé, présenté par Éric Besson, reprend les mesures annoncées par Nicolas Sarkozy à Grenoble, où le chef de l'État avait lié immigration et délinquance. Il élargit la liste des motifs de déchéance de nationalité pour les Français récemment naturalisés et comporte des mesures relatives aux campements illicites et qui visent à faciliter l'expulsion de ressortissants de l'Union européenne, comme les Roms.
En mars dernier, Eric Besson a présenté une première version de son projet de loi « relatif à l’immigration, à l’intégration et à la nationalité » en conseil des ministres. A l'époque, la polémique sécuritaire de l'été n'avait pas démarré. Le ministre sortait tout juste d'un éprouvant débat sur l'identité nationale, qui s'était soldé par une débâcle électorale au scrutin régional. Depuis, le ministre a ajusté certaines de ces dispositions pour tenir compte du discours de Grenoble et des demandes de Nicolas Sarkozy relatives à la déchéance de la nationalité. Ce projet arrive donc à l'Assemblée, déjà couvert de polémiques. Immigration : Eric Besson, et l'échec d'une caricature Immigration : Eric Besson, et l'échec d'une caricature
“Doit-on, oui ou non, poursuivre l’actuelle immigration de peuplement qui fait légalement entrer chaque année, depuis des lustres, près de 200.000 personnes (180.000 en 2009), sans compter les demandeurs d’asile (40.000, dont 10.000 régularisés) et les clandestins, estimés à 100.000 ?” I. Rioufol – Blog Les journalistes ne disposent plus de mots pour appréhender l’extrême droite et ses avatars. Le 28 septembre 2010, E. E. Besson, souteneur du TINA identitaire E. Besson, souteneur du TINA identitaire
Hortefeux flirte avec les démons xénophobes et populistes | Rue89 Un air nauséabond souffle sur la France, et l’on comprend que c’est un peu toute la planète qui s’en aperçoit quand on voyage ou qu’on lit la presse étrangère. Quelque chose est en train de se passer au « pays des droits de l’homme ». Les vieux démons de la xénophobie et du populisme antirépublicain avaient peut-être été enterrés trop vite. En 2009, le débat sur « l’identité nationale » avait déjà mis quelques puces à quelques oreilles. Mais après tout, la question paraissait en soi légitime. Et puis comme les ficelles politiciennes étaient trop grosses et que le prétendu « grand débat » tourna au café du commerce, la baudruche se dégonfla rapidement. Hortefeux flirte avec les démons xénophobes et populistes | Rue89
Nicolas Sarkozy gagne-t-il des voix des électeurs du FN depuis son discours de Grenoble? (Source: BFM TV / Montage Le Post) 1. En 2012, des voix du FN syphonnées comme en 2007? Ce discours, prononcé le 30 juillet et annonçant la déchéance de la nationalité pour qui s'en prend aux forces de l'ordre, a marqué le début d'une séquence sécuritaire de la part du gouvernement. Une séquence durant laquelle Nicolas Sarkozy a mis sur le devant de la scène deux thèmes clivants: l'insécurité et l'immigration. Immigration, sécurité: Sarkozy gagne-t-il des électeurs du FN en vue de 2012? - LePost.fr Immigration, sécurité: Sarkozy gagne-t-il des électeurs du FN en vue de 2012? - LePost.fr