background preloader

Primaires PS

Facebook Twitter

Jeunesse et milieux populaires, grands absents de la primaire. A bien des égards, la primaire socialiste constitue un événement politique majeur. Il s’agissait d’une première dans la vie politique française, où demeure encore une réticence à l’idée de confier à d’autres qu’aux membres des bureaux nationaux ou aux militants la tâche de choisir les candidats à la magistrature suprême. Cette primaire élargie représentait donc un pari osé.

La mobilisation électorale a montré que celui-ci a été réussi. Près de 3 millions de personnes se sont ainsi déplacées dans les bureaux de vote mis à leur disposition par le Parti socialiste. Certains soulignent que cette mobilisation n’a concerné en réalité qu’un peu plus de 6% du corps électoral français. Un premier portrait de la base électorale Ces résultats se prêtent donc à merveille à la spéculation quant à l’ampleur de la mobilisation suscitée par le PS. Une population à l'écart des scrutins Le fait que cet écart se soit réduit au second tour ne change rien à la prégnance du phénomène. Montebourg a fait son choix. Un interminable accouchement. Trouvez votre Bureau de vote pour les Primaires. La dernière ligne gauche. Yfrog. De retour de La Rochelle… Le Storytelling des candidats à la primaire PS. | Yes They Can.

Yes They Can a fait sa rentrée dans les travées de l’université d’été du PS qui s’est tenue ce week-end à la Rochelle. Il en revient avec des vidéos, des infos, des analyses… Et plein de projets pour l’année à venir ! A la veille de ces trois jours cruciaux de La Rochelle, Le Monde a publié un sondage présentant François Hollande, encore un peu plus, comme le favori. L’ambiance s’en est ressentie à l’Université d’été du PS, où chacun a adapté sa stratégie de communication à la nouvelle donne médiatique.

Hollande, la posture du rassembleur Arrivé plus tard que les autres, évidemment pour marquer sa singularité, François Hollande martèle un message et un seul : « J’ai, par la position qui est la mienne aujourd’hui, un devoir supérieur à celui d’autres, qui est de se tourner vers les Français, qui est d’être conscient de l’enjeu « . Aubry entre en campagne Face à ce qui ressemble à une « dynamique » Hollande, Martine Aubry réagit à la Rochelle par une offensive tous azimuts. 7 raisons de participer aux primaires socialistes.

La focalisation autour des différents prétendants à la candidature socialiste a fini par éclipser la grande nouveauté qui leur permettra de se départager : les primaires ouvertes, avec un scrutin en deux tours ouvert à tout le peuple de gauche. Un système inédit en France, et audacieux, mais qui n’est probablement pas – pour le moment – assez connu et apprécié à sa juste valeur. Pourquoi est-il important, que vous soyez socialiste non-encarté, proche d’un autre parti de gauche, ou tout simplement de gauche, de venir prendre part à ce vote et à cette mobilisation ? Sept raisons de s’y impliquer. 1 / Ne pas s’enfermer dans l’à-quoi-bon Tout prête à la morosité, au pessimisme et au repli sur soi. 2 / Traduire le mécontentement contre Nicolas Sarkozy Depuis les fortes manifestations contre les retraites, les Français n’ont pas eu l’occasion de traduire concrètement leur mécontentement, et leur envie de changement. 3 / Prouver à l’UMP qu’elle ne peut pas sévir en toute impunité Romain Pigenel.

Twitter, Obama... comment les candidats PS ont résisté à la vague Aubry. Un pupitre sur fond bleu, un décor simple, sans fioritures, la déclaration de candidature de la première secrétaire du PS a été à son image : sobre. Visiblement émue, la socialiste en a même brûlé les étapes, en annonçant "J’ai décidé de proposer ma candidature à l’élection présidentielle", plutôt qu’à la primaire. Sa stratégie de com a été lancée de façon très maîtrisée aussi. Le site martineaubry.fr a été découvert la veille du discours. Et finalement, la seule fantaisie de la candidate viendrait… de son logo, déjà détourné sur Internet. Entre "Obama 2012" et Action Man, les internautes s’en sont donné à cœur joie. [attachment id=298] Ségolène Royal : la tweet-interview Après le discours express d’Aubry (13 minutes), Ségolène Royal a misé sur la politiques en 140 signes pour ne pas se faire oublier.

Tout sourire derrière son ordinateur, elle a répondu à une trentaine de tweets, allant du mariage homosexuel à la question du nucléaire. Montebourg : l’inspiration Obamaniesque. Des primaires qui incommodent la droite ? “Les élus ne distribuent pas l’argent à la tête du client, c’est interdit par la loi” A. Montebourg Le Parti socialiste se lance dans l’organisation des primaires pour désigner son candidat lors des élections présidentielles de 2012. À ce titre, l’usage des listes électorales des mairies est requis. D’abord circonspects, les dirigeants de la majorité montent au créneau préoccupés par leurs utilisation. Sur le plan juridique, l’utilisation de listes électorales semble une cause entendue, selon la CNIL. Les ténors de l’UMP évoquent des positions philosophiques sur le respect des libertés et de la transparence. On peut déceler aussi autour de ces déclarations la volonté de cadenasser un mode de fonctionnement. Pour ce qui est du fichage et de la surveillance, le sarkozysme a élevé la pratique au rang de fétichisme.

Magnanime, le maire de Meaux s’inquiète du sort probable réservé aux fonctionnaires ou aux présidents d’associations qui ne voteraient pas aux primaires. Like this: Argumentaire anti-primaires à l’usage de l’UMP. La gauche peut se faire du souci. Paresse idéologique et confort sondagier. La présidentielle était partie sur les chapeaux de roue au PS – lancement surprise par Ségolène Royal, coup de semonce de nouvel an par Valls, entrées en campagne de Montebourg puis de Hollande – et puis, effet léthargique du « projet » forcément consensuel peut-être, elle est tombée dans un faux rythme, ou plutôt dans une pluralité de rythmes discordants qui en brouillent la compréhension.

Le calendrier a aussi sa part de responsabilité : entre les candidats déclarés, ceux qui ne sont déjà plus en piste, ceux qui le seront peut-être, ceux que l’on pousse à l’être à la demande générale, il y a de quoi se perdre. Chacun suit son petit rythme pépère, DSK ses réunions pour sauver le monde, Aubry ses bureaux politiques, Hollande son plan médias, Royal son arpentage du terrain, en une sorte de drôle de guerre où les hostilités – politiques et idéologiques – sont ouvertes sans avoir vraiment commencé. Projet et calendrier jouent donc certainement un rôle dans cette situation. Romain Pigenel. L'incroyable Primaire qui rétrécissait. Le rachat de crédit est une option pour les entreprises d'alléger leurs frais bancaires, consistant en un remboursement anticipé du solde du crédit bancaire. Ce rachat crédit va être imputé directement sur les livres de compte de la société, qu'elle soit aquacole ou de n'importe quelle nature. Voir aussi le rachat de crédit immobilier.

Le rachat de crédit par remboursement anticipé en euros d'un prêt bancaire. Un rachat de crédit peut se faire en espèce, en euros par exemple, comme ici. Le rachat crédit immobilier permet ainsi d'exempter les comptes de l'entreprise de mensualités lourdes si la trésorerie vient à manquer. Les rachats de crédits sont également un technique de gestion pour le regroupement des crédits en un seul : la gestion et l'amortissement comptables sont facilités.

Attention : le rachat de crédit et de prêts est souvent assujetti à des frais! Les banques n'exigeront pas de frais supplémentaires lorsque les clients décident de rembourser un contrat de prêt plus tôt. Pendant ce temps, le PS travaille à son projet. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent L'annonce est passée quasiment inaperçue au milieu du tumulte créé par la montée de Marine Le Pen dans les sondages : le Parti socialiste a adopté, mardi 8 mars, un "plan pour l'emploi des jeunes". Le parti propose de créer 300 000 "emplois d'avenir" financés à 75 % par l'Etat. Un retour des "emplois jeunes" de 1997 sous une autre forme, dans le silence le plus total ou presque, comme la plupart des propositions socialistes. Dire "le PS n'a pas d'idées" est devenu une antienne de l'UMP, mais aussi de certains journalistes.

De fait, le PS a du mal à faire entendre ses propositions ou les faire émerger. Conçu comme une plate-forme à disposition du futur candidat issu des primaires, il porte la marque de Martine Aubry et vise également à placer ce futur candidat dans des "rails", à baliser ses propres propositions. Emploi : mesures ciblées et bonus-malus. Education : suivi individuel et adaptation des rythmes. Industrie : appel à l'Europe. Les primaires, mode d'emploi. Primaires à gauche : Claude Bartolone se fout-il des militants du PS ? Claude Bartolone est au PS un agitateur d'idées, il balance des idées que les autres pensent mais n'osent pas dire, alors c'est lui qui s'y colle sans diplomatie quand la direction du PS à envie de faire passer un message. Voilà qu'en ce vendredi il a déclaré sur France Inter, que tout compte fait les primaires ouvertes à gauche ne se feraient pas et qu'au mieux les apparatchiks du PS et les "grands candidats" se mettraient d'accord pour que DSK soit le seul candidat mais que tout de même, un vote plébiscite serait organisé en "primaire de confirmation" ou les "gens de gauche"pourront voter.

Et hop une idée à la con de plus ! Aucun respect pour les engagements pris devant les militants PS et bien évidemment on jette par dessus bord la convention sur la rénovation dont les primaires faisaient partie intégrante validées par un vote sans équivoque des militants. De qui se moque t-on ? Réellement, pense t-il que ces magouilles intéresseront les "gens de gauche" ?

Claude Bartolone. Des primaires sans peuple de gauche ? 2012: le jour d'après. Soutenez moi un peu (oups) [dons] Voila un appel à don, j’en fait régulièrement. Vu que je ne re-trouve pas de travail, que les promesses de contrat des uns sont du vent et ne parlons pas des arnaques sur projets.. Et oui voila.. Ce n’est pas lié à l’actualité judiciaire du moment avec la plainte pour injure publique par M.Le Pen, même si celle-ci peut éventuellement me créer un peu quelques soucis.

(more…) arnaque, arnaques, ASS, Blog, blogs, blogueurs, comm, complot, con, cons, contrat, CTU, Euro, GUE, lit, MES, moi, moi je, newsletter, PPE, projet, promesse, promesses, PS, pub, rance, réseau, son, travail, UE, us Hollande : 89% de Sarkozy un petit calcul s’impose , au sujet de la dette. D’après son projet de 2012 , le nain pestilentiel Sarkozy proposait de réduire la dette en faisant un total de 75 Milliards d’euros d’économies d’ici 2016 soit en 4 années pleines. et rajouter 40 Milliards d’impôts nouveaux pour arriver a l’équilibre budgétaire en 2016. Posted by Rva in Hollandie (more…)