background preloader

Le PS et les classes populaires

Facebook Twitter

Front national: A la recherche du vote barbecue. En 1913, le géographe André Siegfried publie une étude restée célèbre sur l’influence de la géologie sur le vote en Vendée.

Front national: A la recherche du vote barbecue

Dans son Tableau politique de la France de l’Ouest sous la Troisième République, il oppose une France calcaire à une France granitique et établit que la composition des sols est déterminante dans la morphologie de l’habitat, et donc dans la forme d’organisation sociale qui s’y développe et les valeurs qui y sont partagées. D’un vote régional à un vote en archipel Un siècle plus tard, les chercheurs en sciences politiques, les géographes et les sociologues se divisent sur l’influence de la zone de résidence sur les choix électoraux.

Avec comme enjeu central l’hypothèse de ce que nous appellerons le vote barbecue. publicité Fin février, Le Monde publiait un graphique des intentions de vote pour Marine Le Pen en fonction de la distance à l’agglomération de plus de 200.000 habitants la plus proche. Cliquez sur l'image pour l'afficher en grand. Infographie - Fred Hasselot. Michael C. Behrent » Blog Archive » Pourquoi les pauvres votent-ils contre leurs intérêts économiques ? Depuis au moins une décennie, la politique américaine se caractérise par un paradoxe fondamental : les inégalités et la pauvreté augmentent, mais sans que celles-ci ne déclenchent un mouvement politique en faveur de la redistribution.

Michael C. Behrent » Blog Archive » Pourquoi les pauvres votent-ils contre leurs intérêts économiques ?

Bien au contraire : la politique fiscale n’a jamais autant favorisé les plus riches (notamment par le biais des « Bush tax cuts » de 2001 et 2003, reconduits l’année dernière par Barack Obama). Plus étrange encore est le fait que le parti républicain, la force politique derrière ces réductions d’impôts, a souvent obtenu un soutien populaire, que ce soit en 2004, lorsqu’il a en même temps privilégié les dossiers « culturels » (la religion, le mariage homosexuel), ou en 2010, lorsqu’il succomba à l’antiétatisme forcené du Tea Party.

A chaque reprise, les républicains, tout en proposant un projet fiscal profitant de manière extrêmement disproportionnée aux plus riches, récolta un soutien populaire considérable. Le triomphe de la gauche aux sénatoriales cache son divorce avec le peuple. Atlantico : Les résultats des élections sénatoriales symbolisent-ils une situation politique où la gauche triomphe sur le plan local, quand la droite reste depuis des années victorieuse lors des élections nationales?

Le triomphe de la gauche aux sénatoriales cache son divorce avec le peuple

Christophe Guilluy : De fait c'est ce qui se passe. Mais avec la manière dont vous posez la question, on a l'impression qu'il s'agit d'une répartition consciente, voulue. Évidemment, ce sont les événements qui font que cela se passe ainsi. Dans les faits, c'est toutefois exact : le PS gère le local et l'UMP gère le national. Avec cette idée de fond que ce sont les grands partis qui gèrent et le local, et le national. Mais le plus intéressant, selon moi, c'est la façon dont la gauche gagne les élections depuis 10 ans. Or, dimanche la gauche a remporté le Sénat, c'est-à-dire l'Assemblée, de fait, la plus éloignée du peuple. Ainsi, quand j'entends les dirigeants crier victoire, à mon avis, ils vont un peu vite en besogne. Bien-sûr. Un journaliste du Nouvel Obs tacle les « bobos » Le PS peut-il reconquérir les classes populaires? Le 30e anniversaire de l'accession au pouvoir de François Mitterrand donne des envies et des idées au Parti socialiste en vue de la campagne présidentielle de 2012.

Le PS peut-il reconquérir les classes populaires?

Quand la gauche dit « adieu » aux ouvriers et employés. La direction du PS oublie encore les jeunes et catégories populaires. Haha, voilà une information parue dans le Figaro, ça me rappelle des éléments de langage entendus dans la bouche de blogueurs pro-Hollande, qui me disent que nous nous faisons des illusions sur le vote des catégories populaires.

La direction du PS oublie encore les jeunes et catégories populaires.

Voire même qu’on invente ou fantasme la chose. Là ce sont des anonymes proches de Martine Aubry (la liste est courte) : Lamy, Bartholone, Hamon, Fabius ou autre qui n’ont rien d’autre à faire que de se répandre en petites phrases anonymes. En réalité, ses rivaux ne croient pas une seconde à la possibilité d’une percée de Royal. L’hypothèse les fait même sourire. «Elle a des voix, bien sûr, concède un allié de Martine Aubry. Et voilà donc l’information: pour ces anonymes , le vote des jeunes, des milieux populaires ne compte pas.

Et pour la présidentielle, iront-ils chercher ces jeunes et milieux populaires ? Et savourez ce commentaire sous le billet du Figaro : Je ne suis pas sûr du vote du peuple, mais tout le reste est vrai.