L'agonie des journaux

Facebook Twitter

Aides à la presse: les #funfacts. On se marre bien en lisant les rapports parlementaires.

Aides à la presse: les #funfacts

Celui de Michel Françaix sur les aides à la presse, dévoilé par Owni, est un modèle du genre. Le député socialiste ne s’embarrasse pas de précautions pour écrire que le soutien public à la presse, 1,2 milliard d’euros par an, est distribué en dépit du bon sens. Voici quelques #funfacts relevés au détour des pages.

Le Monde est le titre le plus subventionné. «Les rédactions sont un accessoire pour les patrons» Jean Stern, ancien journaliste à Libération puis à la Tribune , est directeur pédagogique de l’École des métiers de l’information (EMI-CFD).

«Les rédactions sont un accessoire pour les patrons»

Dans les Patrons de la presse nationale, tous mauvais (1), il raconte comment chartes d’indépendance et sociétés des rédacteurs n’ont rien pu faire contre l’arrivée, au capital des journaux, d’industriels et de banquiers. Et montre de quelle façon Bernard Arnault, Xavier Niel, Édouard de Rothschild (l’actionnaire de référence de Libération ), entre autres, contrôlent la presse aujourd’hui.

"Un Français sur deux lit un quotidien chaque jour"... mais bien sûr ! Le communiqué de presse est un art subtil et délicat, mélangeant parfois langue de bois et cirage de pompes.

"Un Français sur deux lit un quotidien chaque jour"... mais bien sûr !

Et les médias ne sont pas forcément les derniers à le maîtriser. Chaque année, la sortie de l'étude One, censée donner un aperçu précis de l'audience des marques de presse, est un sommet du genre. Obsolescence des médias traditionnels. Vite dit. Ces Mexicains !

vite dit

Incorrigibles, avec leur Justice en carton pâte, leurs politiciens corrompus, et ce génie de la persécution des Françaises innocentes, forcément innocentes. Vous avez aimé l'affaire Florence Cassez ? La très lente agonie des journaux. Dans une étude compilant les données pour 31 pays, l'OCDE dresse un état de «l'avenir de l'information et Internet».

La très lente agonie des journaux

La France est l'un des pays dont la presse souffre le moins: le marché des journaux n'y a reculé que de 4% entre 2007 et 2009, contre -30% aux Etats-Unis et -21% en Grande-Bretagne, pourtant régulièrement citée en exemple. Même la presse allemande, qui a évité le développement des gratuits, accuse un recul de 10% en deux ans. La France affiche cependant un taux de pénétration des plus faibles: 122 quotidiens vendus par jour pour 1.000 habitants, contre 526 au Japon, 458 en Norvège ou 160 aux Etats-Unis. L'Espagne et l'Italie n'arrivent, elles, qu'à 90.

Contrairement à ce qui se passe dans les autres pays de l'OCDE, la presse régionale limite les dégats en ne reculant «que» de 12% (en valeur) en huit ans, alors que la presse quotidienne nationale a perdu presque 30%. Les marchands de journaux ont le blues. Face à la préfecture de Marseille, derrière le lycée Montgrand, juste à l’entrée de la rue Saint-Ferréol, Jean, 66 ans, tient le kiosque à journaux depuis 32 ans.

Les marchands de journaux ont le blues

C’est son dernier été. Il a signé le compromis de vente, il doit quitter la place le 15 septembre prochain. « Je ne regrette pas la vie que j’ai eue, on voit du monde, le contact avec les gens est agréable ! » En 1978, à la suite d’un licenciement économique, cet ancien cadre chez Antargaz, responsable régional chargé des ventes aux campings, décide de reprendre un kiosque à journaux, « la vente de journaux m’a toujours plu, en plus on en tire une bonne culture générale ! » L'avenir du journalisme : 2 Prix Pulitzer pour les médias online. Les journalistes traditionnels peuvent s'inquiéter : si le webjournalisme est aujourd'hui une réalité évidente, le voilà désormais récompensé par ses pairs.

L'avenir du journalisme : 2 Prix Pulitzer pour les médias online

Et avec deux Prix Pulitzer pour des sites d'informations en ligne - une première dans l'histoire de ce prestigieux prix journalistique - les médias online démontrent leur légitimité à faire du vrai, du bon journalisme, tout autant (voire mieux ?) Que leurs confrères de la presse écrite principalement. Surtout les deux lauréats en question démontrent le virage du nouveau journalisme. D'un côté, le site sfgate.com du San Francisco Chronicle a été primé du prix Pulitzer du "dessin de presse" grâce à la plume du dessinateur Mark Fiore.

La publication de ses dessins sur internet diffère totalement d'un dessinateur "traditionnel", par le simple fait de l'animation des planches, accompagnées de sons. Les journalistes sont (déjà) des robots. Les sites d'info : retour vers le papier ? - une vidéo Actu et P. Tentative de définition du journalisme lol. Albert londres ?

Tentative de définition du journalisme lol

PTDR Tentative de définition du journalisme lol Par Vincent Glad Le mot avait été lancé comme une insulte. Le web m'a tuer... Le gros mensonge de la presse papier. C'est un tableau plein de chiffres pas très sexy, comme seule l'administration sait si bien en produire.

Le web m'a tuer... Le gros mensonge de la presse papier.

Neuf pages de la direction générale des médias et de l'industrie culturelle (à consulter intégralement plus bas) sous la férule de son chef de bureau, M. Frédéric Gaston. Mais neuf pages qui mettent un sacré coup dans l'aile des discours d'une majorité de journalistes travaillant dans ce que l'on nomme parfois pudiquement "la presse traditionnelle", c'est-à-dire la presse quotidienne, nationale et régionale. Une presse qui va mal, on le sait, on le répète. Une presse mise en danger par internet et son information gratuite, on le sait, on le répète aussi… Et bien non.