Bouclier fiscal

Facebook Twitter
Le niveau d'imposition fluctue beaucoup en fonction du type de revenus - FISCALITE
Bouclier fiscal : le boulet du sarkozysme ?

Bouclier fiscal contre bouclier électoral A Washington, Nicolas Sarkozy pouvait avoir le sourire. Son vrai-faux discours d’une vingtaine de minutes à l’Université de Columbia lui a permis de donner des leçons au grand frère américain. Et le lendemain, il a pu s’afficher avec Barack Obama. La presse américaine a à peine relevé la visite. Aux Etats Unis, Sarkozy était là pour son ego, et les Français. Mercredi, il était de retour à Paris. Bouclier fiscal contre bouclier électoral
Quand il ne reste plus d’arguments pour défendre une mesure, autant en inventer. Bombardé par la gauche depuis trois ans, fragilisé par la dernière étude de l’Insee sur le patrimoine des Français (les riches sont de plus en plus riches), le bouclier fiscal plie désormais sous les coups d’une partie de la majorité. Mais il reste une poignée de grognards de l’UMP pour tenter de défendre cette mesure qui s’est confondue avec l’esprit du sarkozysme (lire page 19). Depuis quelques jours, les fidèles du Président multiplient les arguments les plus grossiers et les chiffres les plus abracadabrantesques. Avant-hier, le nouveau ministre du Budget, François Baroin, a été obligé, sous la pression des députés de l’opposition, de distiller les derniers chiffres sur l’exode des foyers fiscaux. Ces statistiques mettent à mal un des principaux arguments de l’UMP : le bouclier fiscal, en empêchant l’exil fiscal, devait permettre à la France un gain considérable de recettes. Bouclier fiscal: les cinq bobards de la droite Bouclier fiscal: les cinq bobards de la droite
Minimise mais il fait le maximum Le débat sur l'identité nationale a cédé sa place au débat sur le bouclier fiscal. Discuter de cette mesure inique aujourd'hui, pourtant passée comme une lettre à la poste, hier, vise un seul objectif en ligne de mire... Les prochaines élections, l'argument massue devient une assurance sur l'avenir politique. Minimise mais il fait le maximum
Nicolas Sarkozy ou le "touche pas à mon pote milliardaire" - Ric bouclier fiscal 01/04/2010 à 12h21 - mis à jour le 01/04/2010 à 17h13 | vues | réactions "Ne touchez pas au bouclier fiscal". C'est le message livré hier soir aux députés de sa majorité réunis à l'Elysée par un Nicolas Sarkozy qui, d'autorité, a expliqué qu'il ne bougerait sur le bouclier fiscal. Nicolas Sarkozy ou le "touche pas à mon pote milliardaire" - Ric
Je n'aime pas les riches ! Vous vous rappelez ? C’est à peu près ce qu’avait dit François Hollande, pendant la campagne pour les présidentielles en 2007. C’était une grosse bêtise qui, d’une part, le coupait d’une partie de son électorat qui le prenait pour quelqu’un de sérieux, d’autre part, le faisait passer pour un démagogue de première bourre, tout le monde sachant qu’un tel élu de la République (député maire, à l’époque) gagne bien plus de 4000 euros par mois, et c’est heureux ! Moi, j’aime bien les riches. Je n'aime pas les riches !
On marche sur la tête ! - Intox2007.info On marche sur la tête ! - Intox2007.info Hollande : 89% de Sarkozy un petit calcul s’impose , au sujet de la dette. D’après son projet de 2012 , le nain pestilentiel Sarkozy proposait de réduire la dette en faisant un total de 75 Milliards d’euros d’économies d’ici 2016 soit en 4 années pleines. et rajouter 40 Milliards d’impôts nouveaux pour arriver a l’équilibre budgétaire en 2016.
Hollande : 89% de Sarkozy un petit calcul s’impose , au sujet de la dette. D’après son projet de 2012 , le nain pestilentiel Sarkozy proposait de réduire la dette en faisant un total de 75 Milliards d’euros d’économies d’ici 2016 soit en 4 années pleines. et rajouter 40 Milliards d’impôts nouveaux pour arriver a l’équilibre budgétaire en 2016. Je pose : 75 / 4 = 18,75 Milliards par an. Bouclier Fiscal, niches et conneries - Intox2007.info Bouclier Fiscal, niches et conneries - Intox2007.info
Bouclier fiscal: les cinq bobards de la droite