Le joli coup de comm de la PP Le joli coup de comm de la PP La préfecture de police de Paris ( PP ) a mis en garde jeudi les organisateurs d’un apéro géant prévu le 23 mai à Paris contre les éventuels débordements. Mais, pour ce faire, a jeté deux petites lignes sur le réseau social Facebook, ce qui a donné lieu à de nombreuses reprises faisant croire (à tort) qu’elle avait publié son communiqué sur le réseau social. De TF1 et France Télévisions à Rue89, tout le monde fonce. Explications… Depuis hier, des médias on ne peut plus « sérieux » et « crédibles » ne cessent de dire que la PP a ouvert un compte Facebook et y a publié un communiqué. En réalité, le fameux « communiqué » , c’est uniquement cette photo-légende , qui renvoie sur le site de la PP , et plus précisément sur cette page .
aperos_geants.pdf (Objet application/pdf)
Brave Patrie et Fafbook lancent la Dictature des Blogs - Brave P Brave Patrie et Fafbook lancent la Dictature des Blogs - Brave P En créant la Dictature des Blogs, Brave Patrie et Fafbook entendent rassembler lecteurs, journalistes et blogueurs autour de valeurs vraies et porteuses de respect de l’autorité dans le but de mettre fin à la surévaluation du pouvoir des blogs. A la confluence du laboratoire d’idées et du café-calva philosophique, ce survening médiatique permettra à chacun de s’exprimer sans tabous et sans considération de son classement Wikio ou de son PageRank. « En tant que producteur de contenus, nous avons deux missions concomitantes : respecter le lecteur, mais surtout respecter la réalité » déclare Didier Kala, rédacteur en chef du webzine Brave Patrie. « C’est la crédibilité d’Internet tout entier qui est en jeu, et un blogueur mal renseigné ou un post un peu trop méchant peuvent faire un tort énorme à la profession.
Pédophilie, retour des néo-nazis et maintenant décès lors d’apéros géants, des maux que l’on met sur le dos des réseaux sociaux. L’apéro géant à Nantes, le 12 mai (Stéphane Mahé/Reuters) Dans la nuit de mercredi à jeudi, après l’apéro géant organisé sur la place Royale à Nantes, un jeune homme est tombé d’un pont qu’il avait escaladé à 3h15 du matin. Il est mort plus tard dans la matinée, à l’hôpital. Le rassemblement avait réuni plus de 9 000 participants. Un mort lors d'un apéro géant : la faute à Facebook, bien entend Un mort lors d'un apéro géant : la faute à Facebook, bien entend
Télévision 13/05/2010 à 13h57 - mis à jour le 13/05/2010 à 18h17 | vues | réactions Si vous avez osé regarder le journal de 13h de JPP ce 13 mai 2010, vous avez sans doute vu LE sujet sur les apéros géants. Notre ami FullHDReady va sans doute nous retrouver cela (finalement, nous l'avons retrouvé, ndlr). Le décryptage du dit reportage est assez simple : les apéros géants c'est mal, les rassemblements de jeunes c'est extrêmement dangeureux et ça tourne toujours à la beuverie ou à la bagarre générale (oh tiens, le thème de l'insécurité), Internet (notamment les réseaux sociaux que sont Facebook et Twitter) est une saloperie qu'il faut impérativement arrêter pour éviter que notre civilisation ne devienne un monde incontrolable. Dans le 13 heures de TF1, Jean-Pierre Pernaut nous refait le cou Dans le 13 heures de TF1, Jean-Pierre Pernaut nous refait le cou
L’apéro de la mort Si C’est La Gêne était un journal, et si ce journal était Nice Matin, Le Parisien ou France-Soir, le titre de cet article aurait tout à fait pu faire la une d’un de ces quotidiens. En-dessous, l’iconographe du journal aurait mis, au choix, la photo d’identité, agrandie, d’un jeune homme semblant très content de lui, une forêt de cadavres de bouteilles de bière, ou un pont, vide, un ruban en plastique «Police – Ne Pas Franchir» en barrant l’entrée. Le tout aurait vraisemblablement été suivi d’un article alarmiste et d’une noirceur rare, sur le destin d’un jeune et innocent nantais, fauché dans la fleur de l’âge, un soir de mai, par Facebook. L’apéro de la mort
Les apéros Facebook ne seront pas interdits, mais encadrés - LeM Les apéros Facebook ne seront pas interdits, mais encadrés - LeM Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Brice Hortefeux, le ministre de l'intérieur, a annoncé mercredi qu'il n'interdira pas les "apéros géants" sauf si les conditions de sécurité ne sont pas respectées. "Une interdiction générale n'est ni souhaitée ni envisagée mais il faut apprécier au cas par cas", a-t-il déclaré devant la presse à l'issue d'une réunion de travail sur ce sujet à son ministère. "Il pourra y avoir interdiction dans certains cas, s'il n'y a pas d'autre solution", a-t-il ajouté en lançant un appel de "fermeté" aux organisateurs les incitant à respecter toutes les règles de sécurité et de préparation à un tel événement. Les "apéros géants", ou "apéros Facebook", qui se multiplient dans le pays, ont fait une première victime en fin de semaine dernière.
Jean-Pierre Pernaud, la Voix de la France - Self, le blog du Maj
APÉROS GÉANTS : COMME UN AIR TROUBLANT D'AVANT MAI 68 - Chroniqu APÉROS GÉANTS : COMME UN AIR TROUBLANT D'AVANT MAI 68 - Chroniqu Peuple-jeunes, hého, tu m’entends ? Ben dis donc, qu’est-ce que tu es en train de leur faire avec tes apéros Facebok qui éclatent en pétards aux quatre coins de l’hexagone ? As-tu vu comme ils s’agitent ?
C'est l'histoire d'une folle nuit, d'une fête qui tourne mal, une histoire de débauche et de violence. C'est aussi, selon , l'histoire de "l'érosion du vivre-ensemble", d'une jeunesse qui n'a plus "de limites à ne pas dépasser" à "intérioriser", et qui se révolte contre le "culte de la performance" en se "défoulant". C'est aussi l'histoire d'un " auxquelles il renvoie. C'est bien plutôt l'histoire d'une peur ancienne. La peur sur la ville La peur sur la ville
Apéro géant 14/05/2010 à 14h01 - mis à jour le 14/05/2010 à 15h35 | vues | réactions La fureur de vivre | Affiche de film Apéros géants: faut-il interdire "le jeune", l'alcool ou Interne Apéros géants: faut-il interdire "le jeune", l'alcool ou Interne
Le très huppé Dîner en blanc subira-t-il le même sort que l'apér Chaque année au mois de juin, depuis 22 ans, un événement un peu particulier se déroule à Paris. Plusieurs milliers de personnes, toutes vêtues de blanc s'emparent en quelques minutes d'un haut lieu de la capitale, munis de tables pliantes, nappes blanches, chandeliers et autres victuailles. Le temps d'un dîner. Un dîner tout en blanc. Aussi élégant que raffiné. Ambiance festive et bon enfant assurée. Le très huppé Dîner en blanc subira-t-il le même sort que l'apér