background preloader

Apple

Facebook Twitter

Obsolescence programmée - Apple confirme, le cycle de vie d’un iPhone (payé plus de 700 euros) est de 3 ans - Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes. La marque à la pomme l’a confirmé au détour d’une campagne de com : le cycle de vie d’un iPhone (payé plus de 700 euros par ses utilisateurs) ou d’une Apple Watch est de trois ans. Ça pique. Le logo Apple dans une boutique à New York, le 5 octobre 2011 - Andrew Burton/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP L’information est noyée dans un texte expliquant longuement les efforts déployés par Apple en faveur de l’environnement. Cette FAQ, titrée « plus de réponses à vos questions sur Apple et l’environnement », a été écrite dans le cadre d’une campagne de communication lancée avec la Fonds mondial pour la nature.

Apple indique avec une sincérité désarmante : « Concernant les années d’utilisation, elles sont d’environ quatre ans pour les terminaux sur OSx et tvOS [AppleTV et Mac] et trois ans pour les appareils équipés d’iOS et de WatchOS [Iphone, Ipad et AppleWatch]. » Ce sont des constats statistiques : en général, un utilisateur d’iPhone change d’appareil au bout de trois ans. Apple serait-il le roi de l'obsolescence programmée ? A chaque lancement d'un nouvel iPhone, vous avez toujours le même sentiment.

Primo, mon dieu que les nouveaux appareils sont chers. Et deuxio, pourquoi mon ancien iPhone est aussi lent. C'est ce qu'on appelle l'obsolescence programmée. Et à ce petit jeu, Apple semble très doué. Un économiste américain a décidé de se pencher sur la question. Sendhil Mullainathan, professeur d'économie à l'université de Harvard aux États-Unis, s'est rendu compte que d'une manière générale, après l'annonce d'un nouvel iPhone, les utilisateurs de versions précédentes reprochaient toujours à leur smartphone d'être plus lent qu'à l'ordinaire. Comme le montre le graphique ci-dessus, on constate six énormes pics de recherche qui, comme par hasard correspondent, aux dates de sortie des nouveaux iPhone.

Comme vous pouvez le constater, ce second graphique ne présente que deux pics, bien plus faibles que les précédents et surtout une croissance régulière des requêtes. iDiots : un film d'animation avec des robots sur l'obsolescence programmée et la dépendance au mobile. Sur le site on n’arrête pas de parler de l’actualité des nouvelles technologies avec le dernier produit ou le dernier service.

Et c’est vrai qu’aujourd’hui, le cycle de renouvellement des produits s’est accéléré parfois en raison des nouveaux besoins que l’on se crée mais aussi parfois en raison de la durée de vie des produits plus courte qu’auparavant. Le film d’animation iDiots joue sur cette double thématique de la dépendance au téléphone et de l’obsolescence programmée en mettant en scène des robots qui achètent massivement un nouveau téléphone. Ils vont alors découvrir de nouvelles applications et services qui les accrochent à leur iDiot 4 jusqu’à la mort de leur téléphone… et l’arrivée du prochain modèle! À noter que les robots présents dans la vidéo sont de vrais modèles japonais vendus en kit. Big Lazy Robot, le studio qui a réalisé cette vidéo, précise qu’il ne faut pas prendre le message trop au sérieux car il s’agit avant tout d’une vidéo promotionnelle pour rire de soi.

Comment lutter contre l’obsolescence programmée. Rafaele Rivais a relayé sur son blog SOS Conso, samedi 20 avril, un article largement repris et débattu au sujet de l’obsolescence programmée, notion selon laquelle la durée de vie des produits serait volontairement programmée pour être écourtée. Mais alors que le sujet est de nouveau au cœur de l’actualité, quels sont les outils à disposition des institutions publiques et des citoyens pour ne pas subir l’obsolescence des produits ? Les différents types d’obsolescence Il est courant de différencier plusieurs types de « désuétude planifiée ». D’après un rapport d’information déposé par la mission d’information sur la gestion durable des matières premières minérales au nom de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire et présenté par les députés M.

Christophe Bouillon et M. Michel Havard en octobre 2011, on peut distinguer : L’Ademe résume ces différents aspects en deux catégories d’obsolescence : Au niveau institutionnel Au niveau de la société civile. Fiche d'identité entreprise APPLE. Ce soir à minuit, votre iPhone 4 deviendra "obsolète" aux yeux d'Apple ! - LCI. L'obsolescence des produits Apple. CDI - COLLEGE LYCEE GEN ET TECHNOL PRIVE ST EXUPERY - On peut produire des biens qui durent ! CDI - COLLEGE LYCEE GEN ET TECHNOL PRIVE ST EXUPERY - Pourquoi Apple veut vous racheter votre vieil Iphone.

« L’obsolescence programmée, un concept... - Grande Distribution et consommation. LSA: Les entreprises ont-elles un intérêt à réduire sciemment la durée de vie de leur produit? Alexandre Delaigue: Non et ce pour plusieurs raisons. Parce qu'elles sont en concurrence entre elles et que celle qui s'amuserait à le faire serait immédiatement distancée. Mais si on se place sur le plan de la rentabilité: c’est plus intéressant pour une entreprise de produire par exemple un seul téléphone qu’elle vendra 1000 euros et qui durera 5 ans que d’en produire deux à 500 euros qui dureront chacun 2 ans et demi. Pourquoi? LSA: On cite pourtant souvent l’exemple du cartel des ampoules (condamné en 1951 pour entente) et des imprimantes qui contiendraient une puce qui les rendrait inutilisables au bout d’un certain nombre d’impressions... A.D.: Alors concernant le fameux cartel, il a effectivement été condamné car les industriels qui se sont rencontrés pour standardiser les produits en ont profité pour se mettre d’accord sur les prix et se partager les zones géographiques.

La mue d'Apple en chiffres. Chaque année, peu après avoir clôturé son exercice, Apple transmet - comme toutes les entreprises américaines cotées en bourse - un bilan complet sur son activité à la Securities and Exchange Commission, l'autorité de réglementation des activités boursières aux États-Unis. Ce bilan n’est pas uniquement comptable, sur plus de 100 pages, la firme de Cupertino détaille son activité, présente son équipe dirigeante, évoque les risques que court la société ou encore les affaires juridiques en instruction. Mais pour nous, c’est avant tout l’occasion de se rendre compte à quel point la marque à la pomme a mué ces dernières années. Apple se présente différemment Le premier changement est dans la forme. L’année dernière encore, la firme de Cupertino se présentait avant tout comme une société qui commercialisait des produits orientés vers le mode de vie numérique.

En fonction des régions, ce ne sont pas les mêmes produits qui ont eu les faveurs des clients. Une forte croissance depuis 2004. Avec iOS 9, Apple accusé d'obsolescence programmée. Pour Apple, les iPhone, iPad et iWatch ont une durée de vie de 3 ans. Une pétition contre "l’obsolescence programmée" d’Apple. Apple « sabote » les anciens modèles de ses produits avec des mises à jour logicielles « imposées » aux utilisateurs, assure une pétition contre l’obsolescence programmée. Celle-ci a dépassé les 300 000 signatures, avec un objectif fixé au demi-million. Alors que la version finale d’iOS 10 est attendue ces prochains jours, ceux qui ont acheté un iPhone ou iPad il y a deux ans feraient mieux « d'ignorer les alertes qui vous disent d’"Installer maintenant" » la mise à jour, conseille le texte. « Frustré de se retrouver avec un appareil aussi lent qu'un escargot, l'utilisateur n'a d'autre choix que d’en acheter un nouveau », poursuit la pétition qui s’alarme aussi du fait que les rumeurs parlent déjà du successeur d’un iPhone 7 qui n’a toujours pas été présenté.

Ce dernier argument peut être entendu : il est effectivement bien difficile de revenir en arrière une fois qu’on a appliqué une mise à jour du système d’exploitation.