background preloader

Stéréotypes homme-femme dans la publicité

Facebook Twitter

Les stéréotypes de genre dans la publicité. Analyse des stéréotypes de genre dans la publicité. Etude de cas sur base de la vidéo Pop Modèles. Article rédigé par Justine Deham (Profil Linkedin) dans le cadre du cours Médias, philosophie et citoyenneté (Master en éducation aux médias, Ihecs, 2018-2019).

Analyse des stéréotypes de genre dans la publicité. Etude de cas sur base de la vidéo Pop Modèles

Dans le cadre de cet article, nous avons choisi d’aborder la représentation de la femme dans la publicité au travers de la vidéo Pop Modèles : « Les stéréotypes de genre dans la publicité ». Sur base d’une analyse de ce dispositif et de ses enjeux, nous proposons ensuite une activité pédagogique (réalisable avec des enfants de 10-12 ans). Pourquoi analyser les stéréotypes de genre dans la publicité ? Moulinex...

Voici un bon exemple de l'utilisation abusive du stéréotype de la parfaite femme au foyer à des fins commerciales. Ici les produits Moulinex apparaissent comme étant le seul plaisir de la femme des années 50. §. En Australie, la dernière campagne pour les jeans Calvin Klein a été interdite.

La photo suggère l'idée d'un viol collectif. La marque Calvin Klein n'en est pas à son coup d'essai en matière de pubs polémiques. En 1995, une campagne new-yorkaise provoquait déjà l'émoi avec des modèles si jeunes que le cliché pouvait faire penser à de la pornographie enfantine. En 2008, le sein d'Eva Mendes provoquait une interdiction aux Etats-Unis, et en 2009, une première scène laissant imaginer un viol collectif avec trois hommes et une femme était également censurée à New-York. Analyse des stéréotypes de genre dans la publicité. Etude de cas sur base de la vidéo Pop Modèles. 1/ Les effets rhétoriquesL’éducation nationale recrute 17000 personnes… La publicité annonce donc « 17000 postes d’enseignants, d’infirmier(e)s et de médecins scolaires sont à pourvoir en 2011. » On est face à une rhétorique en deux étapes : – Un effet paillasson, c’est-à-dire que le terme pourvoir est ambigu et peut renvoyer à de nombreuses définitions dans cette situation.

Le constat de la publicité sexiste Résistance à l’Agression Publicitaire (R.A.P.), c’est plus de 25 ans de lutte contre le système publicitaire et ses effets négatifs. C’est dans cette optique que l’association se lance dans le recensement et l’analyse des publicités à caractères sexistes, sous tous les formats qui existent en créant l’Observatoire de la publicité sexiste : espaces publics, transports, télévision, radio, internet, mobiles, magazines, prospectus, etc.. Actuellement le seul organe de contrôle de la publicité est l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP). R.A.P. considère que l’ARPP est à la fois juge et partie car administrée par les représentant.es des professions publicitaires (annonceurs, agences, médias, régies et supports publicitaires).