background preloader

Renoncement aux soins

Facebook Twitter

Toujours moins de généralistes et des médecins vieillissants. Toujours moins de généralistes et des médecins vieillissants par AFP DarkoStojanovic / Pixabay CC Les médecins n'ont jamais été aussi nombreux en France, mais ils vieillissent et le nombre de généralistes continue de baisser, relève l'Atlas 2015 de la démographie médicale publié mardi 16 juin par le Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom).

Toujours moins de généralistes et des médecins vieillissants

La France comptait 281.087 médecins, actifs et retraités, au 1er janvier 2015, soit 1,7% supplémentaire par rapport à l’année précédente. Cet effectif est cependant « gonflé » par le nombre de médecins retraités : 65.548 étaient inscrits à l’Ordre des médecins en 2015. Le nombre des médecins en activité régulière, c’est-à-dire exerçant au même endroit, hors remplaçants ou temporairement sans activité, s’élevait début 2015 à 198.365, en légère baisse par rapport à l’année précédente (198.760). Fortes disparités régionales. CMU : rapport, Fonds de financement de la CMU, ACS, allocataires, inégalités sociales. En bref - Actualités. Le quatrième rapport sur l’application de la loi du 27 juillet 1999 créant la CMU (couverture maladie universelle), remis au gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. par le Fonds de financement de la CMU, vient d’être transmis au ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif).

CMU : rapport, Fonds de financement de la CMU, ACS, allocataires, inégalités sociales. En bref - Actualités

En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat.. Ce dispositif comporte trois volets : Renoncement aux soins. Renoncement aux soins pour raisons financières. 40% des SDF ne bénéficient d'aucune prestation sociale. Une majorité de personnes sans domicile fixe voient un médecin ou un travailleur social dans l'année, mais 40% ne bénéficient d'aucune prestation sociale, a révélé une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) publiée ce lundi 3 août.

40% des SDF ne bénéficient d'aucune prestation sociale

Se basant sur les résultats de l’enquête Sans-Domicile, menée en 2012 par l’Insee et l’Ined, l’étude montre que 85% des personnes sans domicile avaient consulté au moins une fois un médecin au cours des 12 mois précédents, et que 84% ont rencontré au moins une fois un travailleur social. Les personnes qui ont consulté un médecin se sont le plus souvent rendues dans un cabinet médical privé ( 62%), plutôt qu’à l’hôpital (21%).

Dans 5% des cas la consultation a eu lieu dans un centre d’hébergement, un foyer ou un accueil de jour. Le contact avec un travailleur social a principalement eu lieu via une association (45%) ou par une démarche personnelle (41%). Soins palliatifs : des inégalités persistantes. L’offre de soins palliatifs s’est largement étoffée ces 25 dernières années mais de fortes disparités subsistent entre les régions françaises.

Soins palliatifs : des inégalités persistantes

Telles sont les conclusions de deux études inédites récemment parues dans la revue Médecine palliative. Le tiers payant pour les bénéficiaires de l'ACS au 1er juillet 2015 prématuré selon les syndicats de médecins. Projet de loi Santé |19/06/2015 Le tiers payant pour les bénéficiaires de l’ACS au 1er juillet 2015 prématuré selon les syndicats de médecins par AFP Phovoir La mise en place du tiers payant pour les bénéficiaires de l'aide pour une complémentaire santé (ACS) au 1er juillet est prématurée, a estimé jeudi 18 juin le syndicat des médecins libéraux CSMF, en appelant au report de la mesure et à la "désobéissance civile". « Le dispositif en l’état actuel est inapplicable.

Le tiers payant pour les bénéficiaires de l'ACS au 1er juillet 2015 prématuré selon les syndicats de médecins

Claude Leicher, le président de MG France, principal syndicat de généralistes, dénonce lui aussi la complexité du dispositif, sans pour autant appeler « à boycotter quelque chose dont le bénéfice s’adresse à des populations en difficulté ». État de Santé : État de santé. Comment les CCAS renforcent l'accès aux soins. Les CCAS sont bel et bien présents sur le terrain de l'accès aux soins, révèle une récente étude de l'UNCCAS.

Comment les CCAS renforcent l'accès aux soins

L'Union nationale des centres communaux d'action sociale (UNCCAS) a présenté, mi-juin, une enquête sur le rôle des élus locaux et des CCAS engagés dans l'accès aux soins et à la santé des personnes en difficulté. Réalisée dans le cadre d'une convention nationale conclue avec le Fonds CMU, cette enquête a été menée d'octobre à décembre 2013 et ausculte l'action de 375 CCAS. Ses résultats ont été publiés dans le n° 7 (juin 2014) de la série Enquêtes & observations sociales*.

Chèque Santé, 1er titre prépayé de prestations de santé, prévention santé. Démographie médicale des spécialistes : les risque de déserts médicaux département par département. Creuse, Yonne, Cher : il ne fait pas bon avoir besoin d’un spécialiste en gériatrie dans le coeur du pays.

Démographie médicale des spécialistes : les risque de déserts médicaux département par département

Ou d’un rhumatologue en Lozère. Il n’existe aucun médecin dans ces spécialités, dans ces départements, en 2014. Et ce malgré les efforts de bon nombre de collectivités territoriales pour contrer la désertification médicale, ou construire une offre de soin pour la population. Les territoires ruraux sont en première ligne, mais également certaines zones urbaines, dont Paris.

Une première exploration des données du Répertoire Partagé des Professionnels de Santé(1), analysées au niveau départemental, avait fait émerger les départements à risque dans les 5 à 10 ans, pour les généralistes et les spécialistes, vus dans leur globalité. Lire : Démographie médicale : les départements les plus touchés d’ici 5 à 10 ans La Gazette se penche aujourd’hui sur les médecins spécialistes, département par département (hors Outre-mer). Remboursement des soins : va-t-on payer en fonction de nos comportements ? Le tiers payant généralisé fait entrer de plain-pied les complémentaires dans la prise en charge de notre santé.

Remboursement des soins : va-t-on payer en fonction de nos comportements ?

Avec des offres séduisantes, pour les uns; l'introduction à terme d'un système de bonus-malus, dénoncent les autres. Face à ce besoin de financement, les experts préconisent, eux, de définir un panier de soins "solidaire". D'autres pays réfléchissent, comme l'Angleterre à des solutions plus radicales.

Dossier non recours aux droits. État de Santé : Les oubliés du système de santé. 2000-2015 : les 15 ans de la CMU Couverture Maladie Universelle.

État de Santé : Les oubliés du système de santé

Une avancée qui a permis à beaucoup d’accéder au système de santé. Mais les plus précaires ont toujours plus de mal à se soigner en France. Avec la CMU-C par exemple, qui donne droit à une prise en charge à 100%, 700 000 potentiels bénéficiaires ne la réclament pas. Pire pour l’ACS, l’Aide pour l’acquisition d’une Complémentaire Santé, 60% des personnes éligibles ne la demande pas. Renoncement aux soins.