background preloader

Etat de santé des français

Facebook Twitter

La pyramide des besoins de Maslow d’un point de vue pédagogique. Le psychologue Abraham Maslow a établi une hiérarchie des besoins en faisant des recherches sur la motivation.

La pyramide des besoins de Maslow d’un point de vue pédagogique

Il a ainsi réalisé, dans les années 1940, la pyramide des besoins. Le fonctionnement doit être perçu tel un escalier. L’individu doit satisfaire les besoins qui sont à la base afin de pouvoir réaliser ceux qui sont au niveau supérieur. Le plus haut niveau étant le besoin de s’épanouir. Voici l’explication de chacun des niveaux. Besoins physiologiques: Ils sont liés à la survie.

Besoin de sécurité : Ce besoin se réfère au fait que tout individu doit se protéger des dangers. Besoin d’appartenance et affectif : Ce besoin a une dimension sociale. Besoin d’estime : Il est le prolongement du besoin précédent. Besoin de s’épanouir : Ce besoin se retrouve au sommet des aspirations humaines. Nous devons tenir compte, en tant qu’enseignant, de ces besoins. Voilà donc la pyramide vue sous un regard ayant une vision pédagogique: N’est ce pas l’objectif premier d’un enseignant? J'aime : Urbanisme et Santé - L'étude d'impact sur la santé (E.I.S.) - eSET-Bourgogne. L’inactivité physique coûte au monde 67,5 milliards de dollars par an. Selon une étude publiée jeudi 28 juillet, les problèmes de santé liés au manque d’activité physique ont coûté 67,5 milliards de dollars (61 milliards d’euros) au monde en 2013, soit plus que le produit intérieur brut (PIB) d’un pays comme le Costa Rica.

L’inactivité physique coûte au monde 67,5 milliards de dollars par an

Les données sur les cancers - Expertises et publications. La rubrique dédiée aux données du cancer permet un accès direct, simple et dynamique aux principaux indicateurs sur le cancer et la cancérologie.

Les données sur les cancers - Expertises et publications

Plan cancer : remise du deuxième rapport au président de la République - Actualités. Le Pr.

Plan cancer : remise du deuxième rapport au président de la République - Actualités

Agnès Buzyn, présidente de l’Institut national du cancer, a remis le deuxième rapport de suivi du Plan cancer 2014-2019 au président de la République, François Hollande, avec les représentants de l’Union nationale des associations de parents d’enfants atteints de cancers ou leucémies, du Collectif interassociatif sur la santé, de la Ligue contre le cancer et de la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer. Ce rapport présente les principales réalisations de l’année 2015 sur le plan national et régional.

Télécharger : Plan cancer : sélection des réalisations 2015 - PDF 1,45 Mo « Vous rendre compte des avancées du Plan cancer en toute transparence, c'est ce que nous vous devons », a déclaré le Pr. Agnès Buzyn, présidente de l’Institut, en ouvrant les 6èmes Rencontres de l’INCa le 4 février 2016. InfographieRapportSurvie. Survie des personnes atteintes de cancers en France : de nouvelles données - Actualités. Cette étude, menée sur la période 1989-2013 à partir des registres des cancers, porte sur 53 cancers.

Survie des personnes atteintes de cancers en France : de nouvelles données - Actualités

Elle présente la survie à 1, 3 et 5 ans des personnes diagnostiquées sur la période 2005-2010, ainsi que les tendances de survie à 1, 5 et 10 ans entre 1989 et 2010. Elle donne aussi, pour la première fois, des estimations de la survie à long terme (15 ans). Les tendances observées sont encourageantes, avec une amélioration de la survie à 5 ans pour la plupart des cancers sur la période d’étude. Cependant, certains cancers fréquents restent de très mauvais pronostic, comme le cancer du poumon, qui est la première cause de décès par cancer chez l’homme et, aujourd’hui, la deuxième chez la femme. Il en est de même pour d’autres cancers liés à des comportements à risque, comme les cancers des voies aérodigestives et certains cancers digestifs.

Les travaux mettent également en exergue une variation de la survie selon : Obepi 2012. Sante action 434. L’espérance de vie recule en France. Pourquoi cette baisse soudaine ? L'Insee a dévoilé, mardi 19 janvier, son bilan démographique pour l’année 2015.

L’espérance de vie recule en France. Pourquoi cette baisse soudaine ?

Si la France compte désormais officiellement 66,6 millions d’habitants et que sa croissance démographique reste positive grâce à un fort solde naturel, les chiffres dévoilés par l'institut public mettent toutefois en avant la baisse notable de l’espérance de vie l'année dernière par rapport à l’année 2014. Du jamais vu depuis 1969. Pourquoi ce recul soudain ? Bilan démographique 2015 - Le nombre de décès au plus haut depuis l'après-guerre. Imprimer la page Le nombre de décès au plus haut depuis l'après-guerre Vanessa Bellamy et Catherine Beaumel, division Enquêtes et études démographiques, Insee Résumé Au 1er janvier 2016, la France compte 66,6 millions d'habitants, dont 64,5 millions vivent en métropole et 2,1 millions dans les cinq départements d'outre-mer.

Bilan démographique 2015 - Le nombre de décès au plus haut depuis l'après-guerre

Alimentation et cancer - Dossiers. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts.

Alimentation et cancer - Dossiers

En savoir plus et paramétrer les cookies.­ La base de connaissances nutritionnellesdes professionnels de santé Les thématiques Les dossiers Manger végétarien Alimentation et obésité en Europe Les protéines Vidéos Les dossiers L’activité physique : bénéfices et recommandations Actualités Actualités scientifiques Publications. Rapport état de santé 2015.