background preloader

Presse numérique

Facebook Twitter

Presse numérique : Les chiffres. Presse numérique : Les chiffres La vente de quotidiens et de magazines en version numérique se développe de façon constante. La lecture de la presse sur smatphone et tablette se démocratise et les chiffres le prouvent ! Relay.com qui possède un kiosque numérique de 158 titres vient de communiquer quelques chiffres intéressants.Selon l’OJD du premier semestre 2013, Relay affiche une part de marché de 44,6% sur les ventes de presse numérique pour l’enseigne du groupe Lagardère Services (48.8% sur toute l’année 2012). L’entité est donc numéro 1 dans le secteur. Les concurrents comme Lekiosk.com arrivent en seconde position avec 33% de PDM. Suivent ensuite, Zinio avec 10.3% et ePresse avec 7.8% de part de marché. Concernant la diffusion en nombre d’exemplaires, Relay.com a diffusé 687 853 ex au cours des 6 derniers mois, quand Lekiosk en a diffusé 508 208 et ePresse 120 521.

Cliquez sur l’image pour agrandir Découvrez notre rubrique consacrée à la Presse numérique. Un nouveau quotidien: Le Soir lance son édition numérique de 17h | Médias - Télé. Pourquoi cette révolution ? Parce que les habitudes de nos lecteurs ont évolué. Beaucoup se détachent du papier, lisent leur journal le soir plutôt que le matin, veulent voir clair dans le chaos d’infos qui déferle au fil du jour.

Le Soir ne se définit pas comme un imprimeur mais comme un spécialiste de l’information de qualité, qu’il délivre tous azimuts. C’est donc sans déchirement qu’il s’est attelé à répondre à cette nouvelle demande des lecteurs. « Le Soir 17 h » constitue un tournant. Son principe ? Ce nouvel outil sert le même objectif que celui poursuivi depuis 125 ans : offrir une info de qualité. Alors que la presse repense son modèle économique, c’est évidemment crucial.

Découvrir notre édition numérique de 17h. Tablette numérique contre abonnement presse : le pari réussi du groupe Rossel. MiLibris: contrats stratégiques à l'international. Rupert Murdoch arrête The Daily sur iPad. Rupert Murdoch arrête The Daily sur iPad Le patron de News Corp, Rupert Murdoch, a annoncé que le magazine The Daily allait s’arrêter. Après seulement deux ans d’existence la première publication 100% numérique sur iPad fermera ses portes le 15 décembre 2012. Depuis son lancement en février 2011, la rumeur laissait entendre que The Daily perdait 30 millions de dollars par an. Rupert Murdoch a arrêté l’hémorragie à l’occasion de la restructuration du groupe News Corp. The Daily n’a jamais réussi à atteindre les 500 000 abonnés nécessaires pour être rentable. En juillet dernier, 50 personnes avaient déjà été licenciées ramenant l’équipe du journal à 120 personnes. Dans un communiqué, Rupert Murdoch explique que The Daily a plus de 100 000 lecteurs payants mais que l’audience n’a pas grandit assez rapidement pour définir un modèle économique viable sur le long terme.

Lire d’autres articles sur News Corp et The Daily. Newspaper Extinction Timeline. Click on the image to see full-size pdf This framework has been seen well over 1 million times through its publication in newspapers (!) And other media outlets in over 30 countries. It is designed to be provocative, and has certainly generated significant controversy. In general I do not believe in making specific forecasts, as the future is unpredictable. When newspapers in their current form will become insignificant* GLOBAL Increased cost performance of mobile phones Increased cost performance of tablets/ e-readers Development of high performance digital paper Changes in newsprint and print production costs Uptake of digital news monetization mechanisms Trends in advertising spend and allocation Development of open platforms * Notes to the timeline This schedule for newspaper extinction shows best estimates given current trends. 47StumbleUpon. Kiosque numérique pour journaux et magazines, mensuel et hebdo — ePresse.

Le-debat_medias.pdf (Objet application/pdf) Infographie : les sites d'info pure players passés au crible - L'actu Médias / Net. De Rue89 au nouveau Newsring, voici notre banc d'essai des principaux sites d'information en ligne indépendants de la presse papier. >Lisez aussi notre enquête “Les pure players ou le pari de la presse en ligne. Presse numérique : j'ai testé Kiosque et Le kiosque : Doucement le matin, pas trop vite non plus l'après-midi.

Depuis que l'iPad est entré dans ma vie, je n'achète donc - presque - plus de presse magazine papier. Mais dénicher les solutions de remplacement au meilleur coût n'est pas forcément aussi simple que je le pensais. Et ce, même si je ne reviendrais pour rien au monde en arrière, l'affaire est entendue. Les sommaires aux liens hypertexte, voilà qui révolutionne la lecture. Et la simple copie d'écran, dès lors que je repère une info à mettre de côté, aussi. Le Kiosque d'Apple est livré avec l'iOS 5, sur iPhone comme sur iPad. L'appli Le Kiosque est une appli proposant à la vente un certain nombre de titres, via sa propre plateforme d'achat et de téléchargement. Voilà qui prête pour le moins à confusion.

Fort logiquement, lorsque j'ai pris possession de mon iPad, j'ai testé le Kiosque, celui d'Apple, celui qui était déjà installé sur la bête, en premier. J'ai purement et simplement perdu 2,99 euros. J'ai laissé tomber le Kiosque d'Apple et tenté ma chance sur Le Kiosque. Presse : La distribution de la presse papier fait sa révolution. Comment enrayer la chute de la diffusion de la presse papier ?

Et dépoussiérer au passage l'image des kiosquiers ? Pour y répondre, les messageries Presstalis (ex-Nmpp) et Viapresse ont mis au point un site de e-commerce dont l'ambition est de révolutionner l'achat de journaux. Baptisé Madeinpresse, cette structure propose de vendre, pour le même prix, de manière couplée une version papier et numérique d'un titre de presse. Le principe est simple : soit vous achetez votre journal en kiosque, et vous pouvez en consultez gratuitement la version numérique sur le site. Soit vous achetez la version numérique, et vous pouvez retirer le journal papier dans le kiosque que vous avez sélectionné.

" La presse papier n'est pas moribonde. Elle a juste besoin de faire sa révolution. La vraie originalité du projet tient en effet dans les outils mis à la disposition des consommateurs et des kiosquiers. La démarche va permettre aux groupes de presse d'affiner leur politique commerciale. Comment la presse papier s'est transformée sous l'influence d'Internet.

Et si on parle souvent des mutations de la presse quand elle passe en « ligne », on évoque en revanche plus rarement les conséquences, bien réelles, des transformations de la presse traditionnelle sous l’influence d’Internet. Car, au-delà de la chute des ventes, les journaux - encore - en papier n’ont cessé de se renouveler durant les vingt dernières années pour tenter de coller aux nouveaux standards d’un monde où les images dominent.

A part quelques exceptions, comme Le Canard enchaîné et sa formule quasi-immuable - pourquoi changer quand les ventes sont bonnes ? -, tous ont effectué leur mue, souvent à plusieurs reprises. Le Canard enchaîné en 1966 et aujourd'hui : rien ne bouge, ou presque > Des maquettes moins austères La première transformation, celle qui saute aux yeux, porte d'abord sur la forme qu’adoptent les journaux : beaucoup sont passés au format tabloïd, ou ont sensiblement réduit leur taille. > Des articles plus courts > La fin de la « course à l’info » Un exemple récent ? «Presse papier» vs «Presse numérique» © Morpholux / cc Lors de discussions récentes avec des personnalités politiques, j’ai pu mesurer à la fois l’envie des politiques de se saisir des difficultés des médias classiques pour les aider et, simultanément, leur difficulté à trouver les leviers adéquats.

Le taux de lecture de la presse papier est en baisse © Dan Taylor / cc Le Cercle d’Analyse Stratégique, émanation de Matignon, vient de publier, à quelques mois des élections, sa contribution au débat. À mes yeux, elle renforce cette impression de lucidité, de bonne volonté... et de difficulté. Le taux de lecture de la presse papier est toujours orienté à la baisse, très fortement pour la presse payante qui passe sous les 30 % de taux de lecture.À ce stade, j’aurais quatre premiers commentaires : - ces 30 % constituent un seuil, qui a donc été franchi à la baisse - ils sont à rapprocher d’un taux de 43 % en 1989. - ces données datent de 2008, qu’en est-il aujourd’hui ?

L’effet crise joue à coup sûr. Un monde de citoyens numériques. Le défi de la presse papier: une mutation vers le numérique. En quelques semaines deux journaux papier ont disparu (France Soir et la Tribune) pour se transformer en éditions numériques au moment où le Huffington Post français s'est lancé. La concomitance de ces faits semblent extrêmement parlante... Le papier semble, sous nos yeux, en train de céder la place à l'information sur supports numériques. Les supports numériques vont devenir dominants Malgré l'honorable résistance des diffusions des quotidiens français en 2011 (hors ceux qui ont disparu...) l'échéance parait se rapprocher : les supports numériques vont devenir dominants pour la diffusion de contenus, de toutes natures, et capteront une part essentielle des revenus des médias.

Si l'on admet l'inéluctabilité de ce basculement, la question reste de savoir sous quelle forme se recomposera le paysage de l'information. Les titres de presse y auront-ils une place ? La presse papier a de nombreuses chances de son côté Les journaux vont-ils réussir leur mutation numérique ?