background preloader

Bibliothèques

Facebook Twitter

Le livre numérique en bibliothèque : une mutation juridique laborieuse. La semaine dernière, j’ai eu la chance d’intervenir lors d’un colloque juridique organisé à Amiens par le CEPRISCA consacré aux "biens numériques" à l’invitation d’Emmanuel Netter.

Le livre numérique en bibliothèque : une mutation juridique laborieuse

L’approche retenue par cette journée était intéressante, car elle consistait à se pencher sur les changements juridiques qu’occasionne le passage au numérique sur la notion de "biens". Les biens constituent une catégorie juridique fondamentale, autour de laquelle s’articule le droit des biens, que l’on oppose traditionnellement au droit des contrats. Mais la numérisation provoque une érosion du statut juridique de la plupart des biens, qui tendent à se transformer en services avec une fragilisation des droits reconnus aux utilisateurs. Là où les biens matériels nous assuraient une propriété, les services nous sont accordés dans le cadre d’une simple licence d’utilisation, souvent sans possibilité de négocier les termes de ces contrats. Le livre numérique en bibliothèque : une mutation juridique laborieuse. 7e Journée sur le livre électronique (Couperin) – 1/2.

C’est à la 7e journée sur le livre électronique organisée par Couperin qu’étaient conviés, le 3 juin dernier à l’université Paris 5, une pluralité d’acteurs porteurs de projets en faveur de l’open access, français et anglo-saxons, venus d’horizons divers et réunis à cette occasion pour confronter leurs points de vue sur la diffusion du livre numérique en libre-accès 1.

7e Journée sur le livre électronique (Couperin) – 1/2

Bibliothécaires, enseignants, chercheurs, éditeurs, tous mobilisés à divers titres par les initiatives publiques et privées visant à soutenir la publication d’ouvrages en open access en France et au Royaume-Uni. Apporter des éléments de réponse à ces questionnements sensibles, dans un contexte de marché où l’offre de livre numérique est soumise à autant d’entraves juridiques, économiques, techniques et tarde à se développer – notamment en bibliothèques – a été l’objectif du programme dense de cette journée d’étude. Pour de nouveaux modèles économiquesde la connaissance. Quelle place pour les ressources numériques «alternatives» dans les bibliothèques publiques ? Hans Dillaerts est maître de conférences en sciences de l'information et de la communication à l’université Paul-Valéry et chercheur au LERASS-CERIC.

Quelle place pour les ressources numériques «alternatives» dans les bibliothèques publiques ?

Privé-public mélange des genres Gallica (suite) - Bibliothèque numérique & Edition scientifique (auteur A. Moatti) Mercredi 15 mai 2013 3 15 /05 /Mai /2013 18:51 J'avais déjà pointé sur ce blog des anomalies sur des livres patrimoniaux sur Gallica.2e épisode.

Privé-public mélange des genres Gallica (suite) - Bibliothèque numérique & Edition scientifique (auteur A. Moatti)

Une recherche que je fais sur Gallica, Mathias Sandorf (Jules Verne, 1885), pour l’édition d’un article sur la cryptographie (figure dans ce roman un bel exemple illustré par Verne de clef par transposition), me donne une foule de résultats mais pas ce que je souhaite, à savoir l’édition originale ou une édition suffisamment ancienne (ce qu’on s’attend à trouver sur Gallica).

Prêt de liseuses

Document-49231 (Objet application/pdf) Le B-A BA du livre numérique en bibliothèque. BiblioTech : Une bibliothèque avec uniquement des livres numériques. BiblioTech : Une bibliothèque avec uniquement des livres numériques La ville de San Antonio au Texas a décidé de se doter d’une bibliothèque d’un nouveau genre.

BiblioTech : Une bibliothèque avec uniquement des livres numériques

L’expérimentation Tab en Bib. Contexte 1. Les professionnels du livre et de la lecture face à la révolution numérique Pour tous les métiers de la chaîne du livre ou ce qu’on appelle désormais l’éco-système du livre, le numérique est devenu un enjeu central, voire la question fondamentale autour de laquelle se dessinera l’avenir du livre lui-même. Le contexte actuel est marqué à la fois par de nombreuses incertitudes et la volonté de s’adapter à une réalité en devenir : Recommandations pour le livre numérique en bibliothèque publique.

L’association Réseau Carel œuvre en faveur de la Coopération pour l’Accès aux Ressources Electroniques en Bibliothèques.

Recommandations pour le livre numérique en bibliothèque publique

Elle représente les intérêts des collectivités territoriales et des établissements publics dans le cadre des négociations pour le développement des offres numériques de leurs bibliothèques. En matière de livre numérique, son objectif est d'assurer les conditions d'un usage collectif. Le livre numérique : état des lieux et enjeux pour les bibliothèques. 2012-03-19-livre-numerique-bibliotheque-na272_0.pdf (Objet application/pdf)

Livre numérique : 2012 une année charnière ? Cet article a été publié il y a 2 ans 3 mois 6 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour.

Livre numérique : 2012 une année charnière ?

Livre numérique et bibliothèques. Ebooks : Les bibliothécaires en quête d'alternatives. La semaine dernière avait lieu à Seattle, le meeting hivernal de l'American Library Association (ALA).

Ebooks : Les bibliothécaires en quête d'alternatives

Et phénomène récurrent depuis plusieurs années, le débat s'est notamment articulé autour de la question du prêt de livres numériques en services bibliothécaires. Tandis que le Big Six de l'édition semble n'avoir rien perdu de sa réticence à fournir des ebooks aux bibliothèques, les membres de l'association ont évoqué de possibles alternatives. Sari Feldman Comme le rapporte The Digital Book World, fournir un accès aux livres numériques à leurs communautés reste une préoccupation de premier ordre pour l'American Library Association et les bibliothèques en général. La directrice exécutive de la bibliothèque publique du comté de Cuyahoga dans l'Ohio, Sari Feldman, également coprésidente du groupe de travail de l'ALA en charge du contenu numérique, a déclaré que les bibliothécaires seraient « frustrés par le rythme du changement ».

UK Library E-lending Evolves, But It's No Revolution—Yet. Le service de prêt numérique inquiète plus que jamais. Fin septembre, le gouvernement britannique annonçait un plan de transformation des bibliothèques du Royaume-Uni, par une approche favorisant et développant les nouvelles technologies, comme le système de prêt numérique (e-lending). « De la même manière que les lecteurs ebook ont transformé la façon dont les gens ont accès aux livres, le prêt numérique pourrait aider à transformer la façon dont les gens fréquentent les bibliothèques », avait déclaré Ed Vaizey, ministre de la Culture. leo renolds CC BY-NC-SA 2.0 Immédiatement, concernés par le possible impact qu'un prêt numérique pourrait avoir sur le marché du livre et sur le revenu des auteurs, les éditeurs s'étaient inquiétés des risques de piratage, soutenus par les libraires, qui redoutaient des pertes de ventes.

Le service de prêt numérique inquiète plus que jamais

Aujourd'hui, 71 % des bibliothèques en Angleterre ont introduit ou prévu d'introduire ce système de prêt numérique à la fin de l'année 2012, selon CILIP, et 57% en Ecosse. E-ARTEXTE - e-ARTEXTE. Observatoire du numérique de l'enseignement supérieur. Offices Numériques.

100 bibs, 50 epubs. Rappel : tout ce qui concerne publie.net est désormais rassemblé à une adresse unique : On se reportera notamment ici pour ce billet et ses futures mises à jour.

100 bibs, 50 epubs

Et merci d’avance pour relayer et faire circuler ce billet, qu’il rejoigne ses destinataires potentiels... Photo : bureau de Serge Geairain, Comité d’établissement ArcelorMittal Fos-sur-Mer, 3500 salariés, mardi 22 janvier – des livres, deux ordis, un iPad, la littérature mêlée aux documents de travail, un réseau fermé dans l’Intranet de l’entreprise : et si on y glissait de la littérature contemporaine ? Fierté et remerciement pour l’accueil et l’échange. Je reprends néanmoins ce qui va être pour nous un grand et fort projet, un pack de 50 epubs création contemporaine mis à disposition de 100 bibliothèques, médiathèques, établissements scolaires etc.

Dilicom lance son projet de prêt numérique en bibliothèque. Le projet PNB vise à faciliter les interactions entre les éditeurs, les libraires et les collectivités, afin que les libraires, partenaires naturels des bibliothèques et des éditeurs, restent impliqués dans le développement de la lecture publique. Un projet au service de l’interprofession mis en œuvre par Dilicom avec le soutien du CNL. Il s’inscrit dans le prolongement du hub Dilicom qui assure depuis 2010 les échanges d’information et les transactions relatifs aux livres numériques entre les e-distributeurs et les libraires.

Fonctionnement du projet présenté par Dilicom : Ce système ouvert à tout libraire et à tout distributeur permet aux bibliothèques de mettre à disposition de leurs usagers des offres de lecture numérique. Télécharger le document de présentation de PNB (en pdf) 307_pnb_presentation_v0201.pdf (Objet application/pdf) Couperin rejette l'offre Numilog. Une annonce qui tombe décidément mal pour une rentrée sous le signe du développement de l'offre numérique en bibliothèques.

Depuis longtemps les retours ne manquaient pas des bibliothèques sur l'inadaption des offres de Numilog, pourtant pionnier dans le domaine. Couperin, le consortium universitaire de publications numériques, vient de rejeter l'offre Numilog qui était négociée depuis 2004, la publication est apparue sur le site ici: 2014: offre rejetée.L'offre de service s'éloigne trop des attentes de Couperin en terme d'offre de livres électroniques.

Derrière l'offre Numilog, c'est bien entendu toute l'offre du groupe Hachette qui est rejeté ainsi par le consortium. Merci à Daniel Bourrion de la BU d'Angers pour l'information. Le consortium Couperin refuse l'offre Numilog pour cause de DRM. Depuis 1999, le consortium Couperin, une association loi 1901, évalue, négocie et organise l'achat de ressources documentaires numériques au bénéfice de ses membres, des établissements d'enseignement supérieur et de recherche. Et ce pour compenser la hausse des publications numériques, face aux budgets d'acquisition en baisse. D'autres critères que le prix entrent aussi en jeu, notamment les DRM. Ces derniers ont grandement motivé le refus de l'offre Numilog, riche de 60.000 titres, mais tous verrouillés. Premier Chapitre : un service numérique dédié aux bibliothécaires.

La Bibliothèque comme tiers-archiveur des e-bibliothèques personnelles ? « 071625348. Sachant que : le marché des ebooks décolle ;l’ebook est une chose bien volatile : en tant que fichier (ça se perd , ça se périme, ça perd ses métadonnées…) ;en tant que droit (je peux aller le re-chercher chez le vendeur… tant qu’il existe, tant que les conditions n’ont pas changé…) ;le besoin de constituer et transmettre une bibliothèque est un besoin durable ; comme d’autres, je me dis que : nous, possesseurs d’ebooks, avons besoin d’archiver nos e-bibliothèques chez un tiers-archiveur, de confiance, promis à durer ;nous, bibliothèques publiques (Etat, universités, collectivités locales) avons la mission de durer, ne serait-ce que pour conserver du papier.

Bibliothèques publiques et open data : quels enjeux ? En plus des traditionnels open source et open access, les bibliothèques vont être de plus en plus confrontées à l’avenir à un troisième Open, l’Open data.