background preloader

Résumé écrit

Facebook Twitter

De l'importance de l'accompagnement en fin de vie pour les proches du patient. Vécu à un moment ou un autre de la vie, le deuil a des conséquences multiples, notamment sur la santé.

De l'importance de l'accompagnement en fin de vie pour les proches du patient

Pourtant, ses effets sont très largement sous-estimés, comme le révèle une enquête intitulée « Les Français et le deuil » menée en 2016 par le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (CREDOC) à la demande de la Chambre syndicale nationale de l’art funéraire (CSNAF). De quelle façon(s) les Français vivent leur deuil ? Une question a laquelle le CREDOC a tenté de répondre en menant une enquête auprès d'environ 3 100 personnes pour la Chambre syndicale nationale de l’art funéraire (CSNAF). Si l'étude confirme que le deuil a été vécu au moins une fois par une large majorité de Français, elle révèle des conséquences physiques et psychiques trop souvent négligées.

La période de deuil durerait plus de cinq ans pour 42 % des personnes concernées. Les effets du deuil trop sous-estimées 56 % des personnes en deuil ont dû interrompre leur activité professionnelle. Les antibiotiques nous fatiguent-ils ? Les antibiotiques sont régulièrement accusés d'entraîner une fatigue.

Les antibiotiques nous fatiguent-ils ?

Mais qu'en est-il vraiment ? Le point avec le Pr Alain Astier, pharmacologue. Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le Il est faux de dire que les antibiotiques fatiguent. Les infections responsables de la fatigue L'infection bactérienne fatigue beaucoup. Si les antibiotiques ne provoquent pas la fatigue, ils peuvent toutefois induire des effets secondaires, surtout en raison de leur surconsommation.

Diarrhées et perte d'eau et de sels. Le mauvais usage des antibiotiques fait de la résistance Le microbiote est très important. Imagerie médicale : moins de radiations pour les patients. Par la rédaction d'allodocteurs Rédigé le Les doses de radiations ont baissé de 15% dans les examens de radiologie par rapport à 2011, selon un bilan de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

Imagerie médicale : moins de radiations pour les patients

Et elles ont également diminué de 10% dans les examens de scanners et de 3% en médecine nucléaire. Il y a 5 ans, l'Institut de radioprotection avait mis en garde contre une irradiation excessive par imagerie médicale, notamment par les scanners qui représentaient au début des années 2010 environ 10% des examens et 58% des doses reçues. La diminution actuelle d’irradiation est notamment due aux nouveaux appareils. Cette amélioration a conduit l’IRSN à recommander une révision à la baisse des doses optimales recommandées chez l’adulte.

Avec AFP Sponsorisé par Ligatus Voir aussi sur Allodocteurs.fr. Les Européens vivent plus vieux, mais en moins bonne santé. La population de l'Union européenne vit plus longtemps, mais pas forcément en meilleure santé.

Les Européens vivent plus vieux, mais en moins bonne santé

Un diagnostic qui a poussé, le 23 novembre, l'OCDE et la Commission européenne à recommander aux gouvernements d'investir plus dans leurs systèmes de santé. Par la rédaction d'allodocteurs, avec AFP Rédigé le "Nous devons investir dans la vie des gens et le capital humain, dans l'éducation et le développement des compétences - et aussi dans la santé et les soins", a souligné le commissaire à la santé européen, Vytenis Andriukaitis, lors d'une conférence de presse. "Mon choix des mots est volontaire : nous ne devons pas voir cela comme des dépenses inévitables, mais comme un investissement dans l'avenir", a-t-il ajouté. Une population vieillissante L'espérance de vie dépasse 80 ans dans la majorité des Etats membres, mais le rapport met en lumière qu'il ne s'agit pas forcément d'un signe de bonne santé.

Inégalités entre Etats membres Avec AFP Sponsorisé par Ligatus Voir aussi sur Allodocteurs.fr. L’espérance de vie recule en France. Pourquoi cette baisse soudaine ? - 19 janvier 2016. L'Insee a dévoilé, mardi 19 janvier, son bilan démographique pour l’année 2015.

L’espérance de vie recule en France. Pourquoi cette baisse soudaine ? - 19 janvier 2016

Si la France compte désormais officiellement 66,6 millions d’habitants et que sa croissance démographique reste positive grâce à un fort solde naturel, les chiffres dévoilés par l'institut public mettent toutefois en avant la baisse notable de l’espérance de vie l'année dernière par rapport à l’année 2014. Du jamais vu depuis 1969. Pourquoi ce recul soudain ?

85 ans pour les femmes, 78,9 ans pour les hommes En 2015, l’espérance de vie à la naissance, c’est-à-dire le nombre moyen d'années que peut espérer vivre un nouveau-né sans changement des conditions de mortalité ayant prévalu tout au long de sa vie, au cours de la période étudiée, diminue de 0,3 an pour les hommes et de 0,4 an pour les femmes.