background preloader

Bd

Facebook Twitter

Jointure SQL. Les jointures en SQL permettent d’associer plusieurs tables dans une même requête.

Jointure SQL

Cela permet d’exploiter la puissance des bases de données relationnelles pour obtenir des résultats qui combinent les données de plusieurs tables de manière efficace. Exemple En général, les jointures consistent à associer des lignes de 2 tables en associant l’égalité des valeurs d’une colonne d’une première table par rapport à la valeur d’une colonne d’une seconde table. Imaginons qu’une base de 2 données possède une table « utilisateur » et une autre table « adresse » qui contient les adresses de ces utilisateurs. Avec une jointure, il est possible d’obtenir les données de l’utilisateur et de son adresse en une seule requête. On peut aussi imaginer qu’un site web possède une table pour les articles (titre, contenu, date de publication …) et une autre pour les rédacteurs (nom, date d’inscription, date de naissance …).

Types de jointures Il y a plusieurs méthodes pour associer 2 tables ensemble. Normalisation. Tutoriel de Bases de Données Relationnelles - Corrigés des exercices de dépendances fonctionnelles et normalisation. Exercice 1 1- Fermeture transitive de E occupant --> adresse et occupant --> noapt donc occupant --> adresse, noapt Par transitivité on a donc :occupant --> propriétaireoccupant --> nbpièces On a donc :occupant --> adresse, noapt, nbpersonnes, propriétaire, nbpiècesadresse, noapt --> propriétaire, occupant, nbpièces, nbpersonnesLa DF adresse, noapt --> nbpersonnes est obtenue par transitivité avec occupant 2- Clés potentielles de R?

Tutoriel de Bases de Données Relationnelles - Corrigés des exercices de dépendances fonctionnelles et normalisation

Une clé est un (ensemble d') attribut qui dérive tous les autres. Occupant ainsi que adresse, noapt sont dans ce cas. 3- Forme normale de R Pour déterminer la forme normale de R, il faut d'abord distinguer les attributs clés des attributs non clés : Tutoriel de Bases de Données Relationnelles - Corrigés des exercices de dépendances fonctionnelles et normalisation.

Perso.univ-lr.fr/pboursie/BD_NotesCours_Niv1.PDF. Les jointures - INNER JOIN, LEFT, RIGHT et FULL OUTER JOIN. Souvent, dans une base de données, les données sont reparties entre plusieurs tables.

Les jointures - INNER JOIN, LEFT, RIGHT et FULL OUTER JOIN

On peut très bien imaginer une table contenant un clé étrangère vers une autre table. A ce moment là, comment faire pour récupérer les informations de cette table et de la table vers laquelle pointe la clé étrangère en une seule requête ? Si vous ne voyez pas ce que je veux dire, vous allez tout de suite comprendre. Imaginez ce schéma de base de données. Nous allons partir du fait que ces tables contiennent déjà les données suivantes : Nous allons maintenant voir des techniques permettant en une requête de récupérer des données qu'il serait impossible de récupérer facilement avec un SELECT. Jointure interne Nous allons donc voir ici la plus simple jointure qu'il existe : la jointure interne. Voyons comment se servir de cela grâce à un exemple. Nous allons imaginer pour l'instant que la personne recherchée sera celle dont l'identifiant correspond à 3. Jusque là, tout est normal. Ce résultat est logique. Algebre relationelle.

Cosy.univ-reims.fr/~lsteffenel/public_html/SGBD-DUTS3/Cours2.pdf. Www-inf.int-evry.fr/COURS/BD/BD_REL/SUPPORT/poly.html. 1.1.

www-inf.int-evry.fr/COURS/BD/BD_REL/SUPPORT/poly.html

Définitions - une base de données est une collection de données inter-reliées. C'est une entité cohérente logiquement et véhiculant une certaine sémantique, - un Système de Gestion de Bases de Données (SGBD) est un ensemble de programmes qui permettent à des utilisateurs de créer et maintenir une base de données. Cours SGBD : Modèles. Modèle Entité/Association Modèle Relationnel Conversion E/A => R Dépendances fonctionnelles et formes normales Pour être utile, l'information nécéssite organisation et structuration Donnée : "grain d'information" BD : ensemble structuré de données accessibles simultanément par plusieurs utilisateurs.

Cours SGBD : Modèles

SGBD : logiciel dédié au stockage et à l'interaction avec une BD (Oracle, SQL server, PostgreSQL, MySQL, Ms Access, etc. Description et mémorisation des données, stockage, mise-à-jour, saisie, gestion des utilisateurs et des droits, intégrité, sécurité, partageabilité, indépendance données/traitements 3 niveaux : externe (utilisateur), conceptuel et interne (physique) externe + conceptuel : modèle interne : implémentation Modèle Conceptuel des Données (MCD) 3/4 concepts principaux : Entité : objet concret ou abstrait pouvant être identifié, caractérisée par les valeurs des propriétés la décrivant Type entité : ensemble ou classe d'entités ayant les mêmes propriétés.

Cours BD PB.