background preloader

Energies fossiles et renouvelables

Facebook Twitter

L’énergie nucléaire. L’énergie nucléaire Sommaire : Introduction Qu’est-ce que l’uranium La production de l’uranium L’utilisation de l’uranium La centrale nucléaire Les réacteurs nucléaires Les grands accidents nucléaires L’énergie nucléaire est à la fois la source d’énergie la plus concentrée et la forme d’énergie la plus élaborée. Exploiter l’énergie nucléaire, c’est provoquer des réactions dans le noyau de l’atome pour produire de l’énergie. Ces réactions comprennent : la fission – un noyau donne naissance à deux autres noyaux.

La fusion (réunion des deux noyaux). Le processus de fission nucléaire est aujourd’hui la seule méthode maîtrisée à l’échelle industrielle. La production d’uranium Après son extraction du sol, le minerai d’uranium est transformé pastille d’oxyde d’uranium. Dans une centrale nucléaire, comme dans toute les centrales thermiques, on produit de la vapeur d’eau sous pressions pour faire tourner un ensemble de turbine-alternateur et obtenir ainsi du courant électrique. La protection du réacteur. Médiathèque EDF - Animation flash Fonctionnement d'une centrale nucléaire. Industrie nucléaire en France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La production d'énergie électrique en France est dominée par le nucléaire depuis les années 1980 et une partie est actuellement exportée. Nucléaire hydroélectrique énergie fossile Autres et renouvelables L’industrie nucléaire en France est mise en place dans les années 1950 et 1960 avec la mise en service de neuf réacteurs à uranium naturel graphite gaz (Marcoule G1, G2, G3, Chinon A1, A2 et A3, Saint-Laurent A1 et A2 et Bugey 1), d'un réacteur à eau lourde (Brennilis) et d'un réacteur à eau légère (Chooz A).

L'industrie nucléaire est progressivement devenue la principale source de production d'électricité en France. L'exploitation des centrales nucléaires françaises emploient en 2012 environ 40 000 personnes - selon l'Autorité de sûreté nucléaire française - dont la moitié est employée par EDF et l'autre moitié par des sociétés sous-traitantes[3]. Historique[modifier | modifier le code] L’objectif assigné est tenu. Les Energies - Le transport du pétrole et du gaz.

Les Energies - L'extraction du pétrole et du gaz. Les Energies - De l'uranium à l'énergie nucléaire. Pétrole: exposition pétrole à Paris. Médiathèque EDF - Animation flash Fonctionnement d'une centrale géothermique. Médiathèque EDF - Animation flash Fonctionnement d'une installation photovoltaïque. La biomasse à la centrale thermique du Moule - Pour vos cours - Espace EDF Enseignants. Site jeune - EDF.

Individuels - Photovoltaïque - Le solaire photovoltaïque en France. Médiathèque EDF - Animation flash Fonctionnement d'une installation photovoltaïque. Le rayonnement ultraviolet. Industriels - Renouvelables - Biomasse - La biomasse en France. Médiathèque EDF - Animation flash Fonctionnement d'une centrale utilisant la biomasse. Industriels - Renouvelables - Eolien - L'éolien en France. Animation 3D sur le fonctionnement des centrales haute chute. - Pour vos cours - Espace EDF Enseignants. S'éclairer à l'eau de mer. Et si les vagues ne servaient pas qu’à surfer ? Et si grâce à la houle et aux courants marins, on arrivait à diminuer nos émissions de gaz à effet de serre et à diversifier nos ressources d’énergie ?

Les prototypes se multiplient, pour des technologies plus si futuristes que cela. Dans la mythologie grecque, Pélamis est un serpent de mer géant. Dans la réalité, c'est le premier dispositif au monde qui va éclairer les maisons grâce à l'énergie des vagues. Long de 170 m pour un diamètre de 3,5 m, couleur rouge pétant, Pélamis a été mis au point par une entreprise écossaise et se reproduit activement le long des côtes européennes : Écosse, Portugal, Angleterre… Grâce à sa structure articulée en quatre parties, Pélamis est capable d'onduler sur flots.

Ses mouvements horizontaux et verticaux entraînent la compression d'un fluide qui agit, via un vérin hydraulique, sur un générateur d'électricité. Mais, comme dans la fable, la tortue pourrait rattraper le lièvre. Énergie marémotrice. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'énergie marémotrice est issue des mouvements de l'eau créés par les marées et causés par l'effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du Soleil. Elle est utilisée soit sous forme d'énergie potentielle - l'élévation du niveau de la mer, soit sous forme d'énergie cinétique - les courants de marée[1] . L'énergie marémotrice n'est pas nouvelle : des moulins à marée ont été construits dès le XIIe siècle sur l'Adour. Principe[modifier | modifier le code] Principe d'une usine marémotrice Article détaillé : Marée.

Le phénomène de marée est dû à la différence de temps de rotation entre la Terre (24 heures) et la Lune (28 jours) qui est donc relativement fixe par rapport à celle-ci. L'énergie dite marémotrice constitue donc une récupération de l'énergie cinétique de la rotation de la Terre. L'énergie correspondante peut être captée sous deux formes : Origine de l'énergie des marées[modifier | modifier le code] Les hydroliennes - Pour vos cours - Espace EDF Enseignants. Hydrolienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une hydrolienne est une turbine hydraulique (sous-marine ou à flots) qui utilise l'énergie cinétique des courants marins ou fluviaux, comme une éolienne utilise l'énergie cinétique du vent.

La turbine de l'hydrolienne permet la transformation de l'énergie cinétique de l'eau en mouvement en énergie mécanique, qui peut alors être convertie en énergie électrique par un alternateur. Principe de départ[modifier | modifier le code] La puissance cinétique d'un fluide traversant un disque de section est : en W, avec : : masse volumique du fluide (eau douce 1 000 kg·m-3, eau de mer 1 025 kg·m-3) : vitesse du fluide en m/s. Encore plus strictement que pour une éolienne, l'incompressibilité du fluide impose que le produit de la vitesse par la section de la veine de fluide qui traversera ou a traversé le disque soit constant. Historique[modifier | modifier le code] Une arrivée tardive[modifier | modifier le code] Avantages[modifier | modifier le code] Industriels - Renouvelables - Energies marines - Les énergies marines en France. Développement durable - Energie. Energie. L'école de l'energie. Médiathèque EDF - Animation flash Fonctionnement d'une centrale éolienne.

Plastique : le carburant de demain ? Bienvenue sur le site des sources d'énergies (lesenergies.free.fr) Énergie en France. La consommation d'énergie finale (au niveau des consommateurs) de 2018 se répartissait comme suit par source primaire d'énergie : L'électricité représentait 25 % de la consommation finale d'énergie en France en 2018. Elle provenait en 2019 pour 69,9 % du nucléaire, pour 21,1 % de sources d'énergies renouvelables (production hydroélectrique : 10,9 %, éolien : 6,1 %, solaire : 2,0 %, bioénergies : 2,0 %) et pour 9 % de centrales thermiques fossiles (surtout gaz : 6,7 %).

La France se place au 2e rang mondial des producteurs d'énergie nucléaire après les États-Unis, et au 1er rang pour la part du nucléaire dans la production d'électricité. Les émissions de gaz à effet de serre (GES) dues à la production et à l'utilisation d'énergie représentaient 78,3 % des émissions totales de la France en 2014 ; elles ont baissé de 16,8 % entre 1990 et 2014. Vue d'ensemble[modifier | modifier le code] Production[modifier | modifier le code] Consommation finale[modifier | modifier le code] Autres données : Les énergies renouvelables. Les énergies renouvelables sont des énergies dont les sources de production se renouvellent en permanence. Elles se différencient des autres formes d’énergie dont les stocks de ressource (pétrole, gaz, charbon, uranium,…) sont limités et épuisables. Il existe six catégories d’énergies renouvelables : l’hydraulique, l’éolien, le solaire, la géothermie, la biomasse et les énergies marines. Les formes d’énergies renouvelables L’énergie hydraulique demeure la source d’énergie renouvelable la plus largement exploitée dans le monde (plus de 85%).

Toutefois, d’autres formes d’énergies renouvelables ont fortement progressé ces dernières années, notamment la biomasse et l’éolien. Énergie hydraulique (voir fiche technique spécifique) : production d’électricité basée sur l’énergie des cours d’eau. Production annuelle hydroélectrique en France : 61,6 TWH Énergie éolienne : production d’électricité basée sur le souffle du vent. Production annuelle éolienne en France : 3,5 TWH. Les diverses sources d'énergie / Les Energies / Animations Flash / Médiathèque / Jeunes / Accueil - CEA.